Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Monument aux morts de la Grande Guerre, place de l'Eglise (Maure-de-Bretagne fusionnée en Val d'Anast en 2017)

Dossier IA35003005 inclus dans Bourg de Maure-de-Bretagne (Maure-de-Bretagne fusionnée en Val d'Anast en 2017) réalisé en 1998

Fiche

Dénominations monument aux morts
Aire d'étude et canton Ille-et-Vilaine - Maure-de-Bretagne
Adresse Commune : Val d'Anast
Adresse : place de l' Eglise
Cadastre : 1983 AB non cadastré
Précisions commune fusionnée après inventaire Commune inventoriée sous le nom de Maure-de-Bretagne
Parmi le grand choix d'attitudes offert dans les catalogues, les citoyens de Maure ont opté pour le Poilu expirant proposé par les établissements Durenne. Oeuvre de série, signée et datée.
Période(s) Principale : 1er quart 20e siècle
Dates 1920, porte la date
Auteur(s) Auteur : Déchin Jules, sculpteur, signature
Murs granite

Données complémentaires architecture IP35

HYPOI sans objet
MURS1 granite
SCLE1 1er quart 20e siècle
IAUT sans objet
ICHR nsp
IESP nsp
ICONTX structurant
SEL repéré
Statut de la propriété propriété publique

Annexes

  • Description de Jean-Yves COULON :

    Un soldat, blessé à mort, est assis sur le sol, son fusil posé à terre lui échappant de la main droite, la main gauche crispée sur le coeur. Il porte à ses côtés une lourde musette dont la large sangle lui barre la poitrine. Le visage est un visage d'extase d'un homme qui n'a ni moustache, ni barbe et qui, dans sa chute, a perdu son casque. Un certain maniérisme ampoulé ressort de cette oeuvre et le sculpteur Déchin s'est certainement souvenu, en sculptant ce soldat, de ses classiques et notamment de l'extase de sainte Thérèse du Bernin.

    Les fonderies Durenne vendaient cette statue aux communes en 1922, 4.500F. Elle est signée "DECHIN J. 1920 dans le dos du poilu.

Références documentaires

Bibliographie
  • COULON, Jean-Yves. La statuaire commémorative des monuments aux morts de la première guerre mondiale en Ille-et-Vilaine. D.E.A : Hist. Art : Rennes, Université de Haute Bretagne, Rennes II : 1991.

    T.III p. 140-141