Logo ={0} - Retour à l'accueil

Môle portuaire, quai de Kador, Morgat (Crozon)

Dossier IA29004164 inclus dans Zone portuaire Kador, Morgat (Crozon) réalisé en 2007

Fiche

Précision dénominationmôle portuaire
Parties constituantes non étudiéescale
Dénominationsjetée
Aire d'étude et cantonBretagne - Crozon
AdresseCommune : Crozon
Lieu-dit : Morgat
Adresse : quai de
Kador
Cadastre : Domaine Public Maritime

A l´époque médiévale, une pêcherie est mentionnée à Morgat, immédiatement à l´ouest de la localité. Elle est formée « d´une jetée à pierres perdues » ouverte en son milieu et permettant la mise en place d´un filet. Au 18e siècle, elle sert de port pour les chaloupes sardinières locales. Mais cet ouvrage fragile est régulièrement disloqué par la houle et les pêcheurs réclament de nouveaux aménagements. La construction du môle en pierre actuel débute en 1845. Cependant, l´entrepreneur Bouilly de Douarnenez qui se charge des travaux perd rapidement de l´argent si bien que le chantier interrompu ne reprend qu´en 1857 par voie de régie sous la direction des Ponts et Chaussées. Les tâcherons employés utilisent le matériel laissé par le sieur Bouilly (planches, pierres). L´ouvrage livré en 1861 aura coûté 95 000 francs. En 1903, il est allongé pour protéger le port de la houle du large et assurer un abri aux navires en escale, aux barques de pêche locales et au vapeur de Brest. La Chambre de Commerce et d´Industrie de Brest se charge de ces travaux ainsi que de l´élargissement plus tardif du môle (1951). Entre les deux guerres, le môle est aussi utilisé par les touristes de la station balnéaire qui y amarrent leurs voiliers de plaisance au milieu des bateaux de pêche de la localité. Depuis le 1er janvier 2003, la propriété et la gestion du port sont passées de l´Etat à la commune de Crozon. Aujourd´hui, le môle sert à l´embarquement pour les visites des grottes de Morgat et pour la plaisance.

Période(s)Principale : milieu 19e siècle
Dates1845, daté par travaux historiques

Le môle de 1845 mesure 96,38 m et présente un parement extérieur, un musoir semi-circulaire et un couronnement en pierres de taille. L´entreprise Louis Jourde de Brest adjudicataire des travaux en 1903, procède à un allongement de 91 m pour un coût de 105 000 francs. L´ouvrage réalisé dans le même matériau est fondé sur un massif en béton et d´enrochement, reposant sur un sol de sable et galets. Au musoir, il a une largeur de 3,87 m, pour une hauteur de 7,80 m. Les 17,50 derniers mètres du musoir sont courbés vers l´intérieur de l´anse. L´élargissement de 7 m du môle réalisé au milieu du 20e siècle se fera au moyen d´une structure en béton. Un fanal, présent à l'extrémité du musoir, a été détruit en 2006.

États conservationsbon état
Statut de la propriétépropriété de la commune

Annexes

  • 20082908349NUCB : Archives départementales du Finistère, 2 Fl 42/53.

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives départementales du Finistère. 4 S 1395 & 1396. Dossiers spécifiques sur le port de Morgat.

  • Archives départementales du Finistère, 4 S SUPPLEMENT 18. Dossiers des occupations du Domaine Public Maritime.

  • Archives Départementales du Finistère. 1009 W 360, 361, 362, 363, 364.Séries sur les travaux portuaires postérieurs à la Seconde guerre mondiale.

Bibliographie
  • AMGHAR, Julien. Les petits ports et les usages du littoral en Bretagne au XIXe siècle. Thèse d´Histoire. Université de Bretagne Sud, Lorient, 2006.

    2 vol., p. 200-203 (thèse) et p. 33-38 (annexes Inventaire général vol. I).
Périodiques
  • CADIOU, Didier. Evolution des infrastructures portuaires de Morgat. Crozon : Avel Gornog, 1994, n° 2.

    p. 2 à 7.