Logo ={0} - Retour à l'accueil

Mémorial aux bretons morts pour la France (Saint-Anne d'Auray)

Dossier IA56131972 réalisé en 2014

Fiche

Dénominationsmonument aux morts
Aire d'étude et cantonBretagne - Auray
AdresseCommune : Sainte-Anne-d'Auray

Commencé en 1922, le mémorial aux bretons morts pour la France est terminé en 1938.

C'est l'architecte Charles Chaussepied qui le premier évoque l'idée d'un mémorial dédié aux bretons morts lors de la Grande Guerre.

Le site de sainte-Anne d'Auray s'est imposé d'une part en raison de la grande ferveur catholique suscitée par sainte Anne et, d'autre part, en raison du souhait de l'Eglise catholique de faire de sainte Anne, patronne de la Bretagne, une "mère de la patrie". Dons et souscriptions sont lancés en 1922 par chaque diocèse.

Le concours d'architecture est lancé le 16 octobre 1921 ; il n'est ouvert qu'aux architectes nés ou résidant en Bretagne (soit les 5 départements). Le monument devait comporter une chapelle funéraire avec les noms des paroisses bretonnes (1 600). La création d'une esplanade ouverte devait permettre des offices publiques. Le mémorial devait s'intégrer à l'architecture de la basilique. Financièrement, le projet ne devait pas excéder les 400 000 francs hors travaux de terrassement. C'est René Ménard qui remporte le concours : architecte à Nantes, il a travaillé sur de nombreux édifices religieux en Loire-Atlantique, sur l'agrandissement du manoir d'Odet à Ergué-Gabéric ou encore sur l'église Sainte-Thérèse de Nantes.

Les bas-reliefs ont été réalisés par le sculpteur Jules-Charles Le Bozec de Mellionnec, membre des Seiz Breur. Le chemin de croix a été réalisé par Jacques Ballanche de Lyon.

Le chantier pris du temps : la première pierre est posée en 1922 mais le terrassement (860 m3) engendre des travaux et des coûts supplémentaires. La chronologie concernant les travaux est la suivante :

1927 : bénédiction de la crypte

1928-1929 : édification du dôme

1930 : autels et bas-reliefs ; construction de l'escalier

1938 : statues

24 juillet 1932 : inauguration

Période(s)Principale : 2e quart 20e siècle
Dates1938, daté par travaux historiques
Auteur(s)Auteur : Menard René
Auteur : Huchet Francis

Escalier monumental à deux volées ; coupole granite sur armature rigide avec lanterne et flèche.

Mursgranite
Escaliersescalier de distribution extérieur
Techniquessculpture
Précision représentations

Victoire ; Paix ; saint Michel ; saint Yves ; Jeanne d'Arc ; Jean-Pierre Calloc'h ; saint Patern ; donatien ; bienheureuse françoise d'Amboise ; Alain Barbe-Torte ; Notre-Dame de la Paix ; Saint Anne la Palud ; La Nativité.

Monument commémoratif emblématique de la Bretagne : qualité architecturale, portée symbolique.

Statut de la propriétépropriété publique, Propriété de la commune de Sainte-Anne d'Auray
Intérêt de l'œuvreà étudier
Sites de protectionabords d'un monument historique
Protectionsinscrit MH, 2016/09/07
Précisions sur la protection

Section AC, parcelle n°13 ; situé sur le périmètre de protection MH de la Basilique Sainte-anne, du cloître et de la Scala sancta.

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives départementales du Morbihan, fonds Caubert

  • Archives de la Basilique Sainte-Anne (Académie de musiquqe et d'arts sacrés de Sainte-Anne d'Auray).

Périodiques
  • Frédéric Le Moigne, « Le mémorial régional de la Grande Guerre à Sainte-Anne-d’Auray », Annales de Bretagne et des Pays de l’Ouest, 113-4 | 2006, 49-76.

  • Catalogue d'exposition : Le mémorial1914-1918 de Sainte-Anne d'Auray - Images d'une construction. conseil Général du Morbihan, 1998.

Liens web