Logo ={0} - Retour à l'accueil

Manoirs sur la commune de Ploemel

Dossier IA56005838 réalisé en 2006

Fiche

Aires d'étudesRia d'Etel
Dénominationsmanoir
AdresseCommune : Ploemel

Les réformations du 15e siècle mentionnent cinq lieux nobles, pour lesquels sont réellement dénommés manoir et hébergement, Locmaria, Kerbernès et Coët Quintin. Le manoir de Locmaria est le plus important, puisqu'il appartenait au 14e siècle à la famille de Broérec, considérée comme un ramage de Bretagne. Au 16e siècle s'ajoute le manoir de Kervérec ; quant au lieu de Keristès, il possédait bien un manoir, en ruines sur le plan cadastral de 1844. On ajoutera également une demeure noble au bourg, échangée par le recteur contre celle de Kerbernès. Ces deux logis existaient encore à la fin du 19e siècle, puique l'abbé Collet en fait une description avec plan, avant leur disparition et reconstruction, au début du 20e siècle pour Kerbernès, en 1875 pour le presbytère. Le manoir de Kergo, daté 1606 sur la tour d'enclos, n'est pas signalé avant la fin du 16e siècle. Le Tallec signale également le lieu noble de Kerbrézel qui appartenait en 1689 à Vincent Le Boutouillic, puis à Christophe Paul de Robien : le logis étudié pourrait être cet ancien manoir. De ces sept logis ne subsistent que quatre qui ont fait l'objet d'un dossier individuel : Coët Quintin, très remanié au 19e siècle, Locmaria, non étudié dont subsiste des vestiges du 16e siècle et un corps du 18e siècle, Kergo, de la fin du 16e siècle et allongé au 17e ou début 18e siècle, très remanié au 20e siècle et donc peut-être Kerbrézel, de la 2e moitié du 16e siècle et qui montre une structure de manoir en réduction. Dans trois autres lieux (Kerbernès, Keristès, Kervérec) ont subsisté des vestiges, essentiellement des murs d'enclos ou des pierres remployées. L'abbé Le Tallec signale cependant une cheminée monumentale dans une dépendance à Kerbernès, peut-être encore en place.

Période(s)Principale : 16e siècle
Principale : 17e siècle
Principale : 18e siècle
Principale : 19e siècle
Principale : 20e siècle
Toitsardoise
Mursgranite
moellon
Décompte des œuvres repérés 7
étudiés 4

Annexes

  • Liste des éléments de manoirs repérés

    KERBERNES est le siège d'un manoir attesté dans les réformations de 1427, puis 1445 et 1536, époque où il appartient à la riche famille famille Chohan de Coëtcandec, de la seigneurie éponyme en la paroisse de Locmaria-Grandchamp. Elle semble y demeurer. Plus tard, le manoir a servi de presbytère. Il n'en subsiste aujourd'hui que le mur d'enclos et d'après l'abbé Le Tallec, une cheminée conservée dans le hangar. L'abbé Collet qui l'a vu en ruines à la fin du 19e siècle en a fait un plan : il s'agit d'un manoir de structure classique, orienté à l'est, de 15,50 m. de long sur environ 7 m. de large, avec salle et cuisine au rez-de-chaussée, séparées par un couloir entre deux murs qui contient l'escalier, la tour d'escalier postérieure ne possédant plus l'escalier d'origine. Le couloir médian avait sans doute été rajouté postéreurement.

    KERVERREC est le siège d'un manoir attesté dans la réformation de 1536, époque où il appartient à Charles de Bodéac. Il est probable qu'il s'agisse de la même famille que les de Bodéiec ou Bodoiec attestés plus tôt (1427, 1445) à Saint-André (le bourg, sans doute s'agit-il du manoir devenu presbytère au 17e siècle) et aussi à Kerbernès. Il ne reste rien du manoir de Kerverrec. En 1845, le cadastre ancien montre une grande longère, proche de l'état actuel, qui peut être déjà une ferme et où subsistent des vestiges très remaniés du 17e siècle. Un moulin à vent qui lui est attaché est figuré sur le plan de 1845 au sud.

    KERISTES est le siège d'un manoir attesté dans les réformations de 1427, puis 1445 où il appartient à Jean Le Palut, et 1536, date à laquelle il est passé aux mains de Gilles du Quirissec et Gilles de Camsquel (une seigneurie vannetaise) et où on l'on peut supposer que le manoir est déclassé. Sur le plan cadastral de 1845, il s'agit d'un grand logis en ruines avec tour d'escalier postérieure carrée, et un enclos partiel au sud. Cet enclos est aujourd'hui le seul vestige du manoir reconstruit en 1913.

  • 20065606357NUCA : Mairie de Ploemel

    20065606358NUCA : Mairie de Ploemel

    20065606368NUCA : Mairie de Ploemel

    20075605146NUCA : AD Morbihan

    20075605147NUCA : AD Morbihan

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Morbihan. E 2304. 18e siècle . Etat des tenues relevant de la seigneurie de Kaer dans les paroisses de Locmariaquer, Crac´h, Ploemel, Brec´h, Baden, Carnac et Auray.

Bibliographie
  • COLLET, abbé Jean-Joachim. Histoire ecclésiastique et archéologique de la paroisse de Ploemel. Vannes, Galles, 1887.

    p. 15-18
  • LAIGUE, Cte R. de. La noblesse bretonne au XIVe et XVe siècles. Evêché de Vannes. Rennes : Plihon, 1902. Rééd. 2001.

    p. 485-491
  • LE MENE, Joseph-Marie, Histoire archéologique, féodale et religieuse des paroisses du diocèse de Vannes, Marseille : Laffitte, 1982.

    p. 112