Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Manoir, Keramprovost-Penandreff (Crozon)

Dossier IA29004914 réalisé en 2010

Fiche

Le manoir de Keramprovost-Penandreff est attesté au début du 15e siècle avec la famille Trébéron, seigneur de Kerandrein. Au fil des siècles, il passe à différentes familles nobles et bourgeoises apparentées. Le logis et l'écurie du 16e siècle semblent remaniés au début du 18e siècle, probablement par la famille Hasquer, parrain et marraine d'une cloche de l'église paroissiale Saint-Pierre de Crozon. Les abords immédiats du manoir montrent un parcellaire inchangé depuis le cadastre ancien avec conservation de grands arbres, murs de clôture anciens et talus empierrés.

Parties constituantes non étudiées écurie, remise agricole, four à pain
Dénominations manoir
Aire d'étude et canton Parc Naturel Régional d'Armorique - Crozon
Adresse Commune : Crozon
Lieu-dit : Keramprovost-Penandreff
Cadastre : BV 49

Situé à deux kilomètres environ à l'est du bourg de Crozon, le manoir de Keramprovost-Penandreff aurait appartenu à un cadet de la famille Provost, mentionné dans les Réformations de la noblesse de 1426 et de 1516, à Trébéron (commune de Crozon). A partir de 1602, le manoir passe à d'autres familles : Jean Jacob (1602-1610), Corentin Demareil (1682), famille Le Laouenan citée en 1695, famille Hasquer ou Ansquer originaire de Cuzon (près de Quimper) vers 1722, famille Nicolas de Lezernan vers 1742, Jules Arnaud (capitaine de vaisseau) qui vend en 1864 à une famille d'agriculteurs, les Sénéchal.

Edifié au 16e siècle, le manoir est remanié au début du 18e siècle, peut-être par la famille Hasquer, en conservant des éléments de l'édifice d'origine : porte de l'appentis nord, porte intérieure entre la salle et l'appentis, linteau de fenêtre à accolade de l'étage. L'écurie située à quelques mètres au nord-ouest du manoir date également du 16e siècle, remaniée en 1728 comme en témoigne la date portée sur une baie de style Renaissance.

D'autres remaniements ont été réalisés dans la première moitié du 19e siècle (fenêtres de l'étage) et au 20e siècle (fenêtres du rez-de-chaussée, portes de l'écurie...). Sur le cadastre ancien de 1830, plusieurs petites constructions agricoles figurent à l'ouest et au sud du logis, aujourd'hui disparues, remplacées à l'ouest par une remise agricole, en lien, peut-être, avec l'arrivée des Sénéchal. Le four à pain situé sur le chemin, au nord du manoir, ne figure pas encore sur le cadastre ancien.

Période(s) Principale : 16e siècle
Secondaire : 2e quart 18e siècle
Secondaire : 1ère moitié 19e siècle
Secondaire : 20e siècle
Dates 1728, porte la date

Manoir de plan allongé, à étage carré, construit en moellon équarri de quartzite avec encadrement de baies en kersantite. Un appentis postérieur est construit contre le mur nord. L'épaisseur de la souche de cheminée sur le pignon ouest indique l'existence d'une cheminée à l'étage. Une écurie pavée comprenant un logement pour le cocher, une remise agricole et un four à pain sont construits au nord et à l'ouest du logis. L'ensemble est établi sur un terrain d'environ 7000 mètres carrés arborés, clos de murs et de talus en pierre.

Murs quartzite
moellon
Toit ardoise
Étages 1 étage carré
Couvertures toit à longs pans
appentis
pignon découvert
Escaliers
Statut de la propriété propriété privée

Annexes

  • 20102911197NUCB : Archives départementales du Finistère, 3 P 45.

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives départementales du Finistère. Série 3 P 45. Tableau d´assemblage et cadastre parcellaire, 1830-1831.

    Archives départementales du Finistère : Série 3 P 45
Bibliographie
  • CADIOU D., DIZERBO A., KERDREUX J.J., LE FLOC´H J.-L., SIMON M. La presqu´île de Crozon à la veille de la Révolution. Mairie de Crozon, Conseil Général du Finistère, Conseil Régional de Bretagne, 1995.

(c) Région Bretagne (c) Région Bretagne - Douard Christel - Maillard Florent - Tanguy-Schröer Judith
Judith Tanguy-Schröer , né(e) Tanguy
Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.