Logo ={0} - Retour à l'accueil

Manoir, Saint-Mady (Clohars-Carnoët)

Dossier IA29000632 réalisé en 2001

Fiche

Dossiers de synthèse

Parties constituantes non étudiéesjardin, four à pain, grange, puits
Dénominationsmanoir
Aire d'étude et cantonQuimperlé - Quimperlé
AdresseCommune : Clohars-Carnoët
Lieu-dit : Saint-Mady
Cadastre : 1823 G2 477 ; 1994 G2 646

Le manoir est attesté en 1536. Le logis, peut-être construit pour les Cadoret dont le blason (illisible) pourrait figurer au-dessus de la porte d'entrée, date de cette époque. Le domaine seigneurial incluait au 16e siècle deux métairies (Petit Saint Mady, Kercahen), un moulin à vent (voir Kercousquet) et un colombier (disparu). Baies de l'étage et lucarnes agrandies aux 17e et 18e siècles. Déclassement précoce en ferme. Le cadran solaire daté 1810 porte l'inscription "Joseph Derrien". Corps de bâtiment est (ancienne étable à chevaux) construit au 19e siècle, à l'emplacement d'un corps de latrines (traces) qui figure sur le cadastre de 1823. Four à pain et grange probablement antérieurs à 1823. L'édifice a été restauré à partir de 1981 (restitution de la partie haute de la tour d'escalier).

Période(s)Principale : 1ère moitié 16e siècle
Secondaire : limite 17e siècle 18e siècle
Secondaire : 19e siècle
Dates1810, porte la date
Auteur(s)Personnalité : Cadoret commanditaire (?), signature

Logis à plan partiellement double en profondeur avec appentis postérieur englobant des pièces secondaires et la tour d'escalier. La présence de pignons découverts peut indiquer une ancienne toiture en chaume. Gros-oeuvre en moellon de schiste d'extraction locale, partiellement enduit, à l'exception de l'encadrement des baies, en granite. L'escalier en vis est en pierre entre le rez-de-chaussée et l'étage et en bois entre l'étage et les combles.

Mursschiste
granite
enduit partiel
moellon
pierre de taille
Toitardoise
Étages1 étage carré
Élévations extérieuresélévation ordonnancée
Couverturestoit à longs pans
toit en pavillon
appentis
pignon découvert
Escaliersescalier en vis sans jour en maçonnerie
en charpente
États conservationsrestauré, bon état
Techniquessculpture
Précision représentations

Armoiries Cadoret ?

Malgré certaines modifications secondaires anciennes (agrandissement de fenêtres et mise en place de lucarnes), ce grand logis conserve sa structure d´origine qui remonte au début du 16e siècle. Il est conçu suivant un plan récurrent à cette époque où la partie postérieure est constituée d´un appentis qui longe la totalité du bâtiment, tout en englobant une tour d´escalier dans-oeuvre. Aujourd´hui encore, comme sur le cadastre de 1823, l´environnement (chemins, grand parcellaire) et les anciennes dépendances (métairie, moulin à vent) témoignent du foncier d´un domaine seigneurial qui a peu évolué au cours des siècles.

Statut de la propriétépropriété privée
Intérêt de l'œuvreà signaler

Annexes

  • 20022901333NUCA : Archives départementales du Finistère, 3 P 101.

Références documentaires

Documents d'archives
  • A.D. Finistère, (3 P 101). Extrait du cadastre de 1823, section G2 dite du bourg, échelle 1/2500. De Foresta, préfet, Andouy, maire, Dessaux et Azémar, géomètres.

Bibliographie
  • CALVEZ, Nathalie. Les manoirs dans la châtellenie de Quimperlé, d´une réformation à l´autre (1426-1536). Mém. D.E.A. : Hist. : Brest, Université de Bretagne occidentale, centre de Recherches Bretonnes et Celtiques : 1991 [inédit ; dactylographié].

  • Le Patrimoine des communes du Finistère (Collection Le Patrimoine des Communes de France). Charenton-le-Pont : Flohic Editions, 1998, t. I.

    p. 1332
  • INVENTAIRE GENERAL DES MONUMENTS ET DES RICHESSES ARTISTIQUES DE LA FRANCE. Région Bretagne. Quimperlé et son canton. Images du Patrimoine , n° 217, Rennes, 2002.

    p. 31