Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Manoir puis maison de notable de Keranré (Plouaret)

Dossier IA22017129 réalisé en 2011

Fiche

Destinations maison
Parties constituantes non étudiées dépendance
Dénominations manoir, demeure
Aire d'étude et canton Schéma de cohérence territoriale du Trégor - Plouaret
Adresse Commune : Plouaret
Lieu-dit : Keranré

Cet ensemble bâti ancien, à la fois résidence seigneuriale et exploitation agricole, est situé à 3800 mètres au nord-est du bourg de Plouaret et à 103 mètres d´altitude. Il est situé à proximité immédiate d´une source qui alimente un petit affluent du ruisseau de Kerlouzouen. Le toponyme est orthographié "Kanré" (Keranré) sur le cadastre de 1835 et se nomme aujourd´hui "Keranré". Dans les archives, on le trouve également écrit "Keranrais" ou "Keranraiz". Il est formé de "Kêr" qui signifie le village, le lieu habité. Le manoir est isolé dans la campagne ; on y accède depuis le bourg de Plouaret par le chemin de Plounévez puis par deux allées se coupant à angle droit : l´une orientée vers le nord, l´autre filant vers l´est. Un colombier se dressait à 300 mètres au nord.

Le manoir de Keranré a été fondé par la famille de Keranraiz (sieur dudit lieu, paroisse de Plouaret ; sieur de la Rigaudière, sieur de Coatcanton, paroisse de Melguen ; sieur de Kervastar, paroisse d´Elliant ; sieur de Coëtrédan, de Runfao, paroisse de Ploubezre). Ces seigneurs blasonnaient "Vairé d´argent et de gueules" et leur devise était : "Raiz pé bar" qui signifie "Ras ou comble). Ils disposaient d´une chapelle à l´église paroissiale de Plouaret où deux sablières sont sculptées aux armes de la famille de Keranré.

La seigneurie a également appartenu aux familles : - de Bois Eon, sieur et comte dudit lieu en 1617, paroisse de Lanmeur ; sieur de Keranraiz (de 1699 à 1736), paroisse de Plouaret dont les armoiries sont "D´azur au chevron d´argent accompagné de trois têtes de léopard d´or".

- Hay (ramage de la Guerche), sieur du Breil, paroisse de Saint Gilles ; sieur de Keranrais (2e moitié du 18e siècle), paroisse de Plouaret dont les armoiries sont "De sable au lion morné d´argent (sceau 1298)". Vers 1780, le manoir, qui dispose d´un droit de moyenne justice, appartient à monsieur de Bonteville.

Le manoir primitif de Keranré est décrit par Benjamin-Philibert Jollivet comme ruiné vers 1859. L´étude du cadastre ancien révèle que l´édifice a été déplacé et entièrement reconstruit même si on observe la présence en façade postérieure d´une tour d´escalier en demi hors oeuvre. Le volume et les éléments stylistiques de facture néoclassique de l´édifice actuel permettent de le dater du 4e quart du 19e siècle.

Période(s) Principale : 4e quart 19e siècle

De plan rectangulaire orienté est, cet édifice de type ternaire, construit en moellon de granite, et enduit en façade antérieure, est doté d´une travée axiale en léger ressaut surmonté d´un fronton-pignon triangulaire percé d'un oculus. Les entourages des ouvertures, chaînes d´angle et corniches sont en granite gris contrastant avec l´enduit ocre. L´édifice est doté d´un appentis arrière sur toute sa largeur venant englober la tour d´escalier en demi hors œuvre. Toit à croupes, lucarnes à fronton-pignon triangulaire.

Typologies type ternaire
Statut de la propriété propriété d'une personne privée

Annexes

  • 20122205720NUCA : Archives départementales des Côtes-d'Armor, A2.

    20122205721NUCA : Archives départementales des Côtes-d'Armor, A2.

    20122205722NUCA : Archives départementales des Côtes-d'Armor, A2.