Logo ={0} - Retour à l'accueil

Manoir, Porh Cadic (Rédené)

Dossier IA29002025 réalisé en 2004

Fiche

Parties constituantes non étudiéescour, puits
Dénominationsmanoir
Aire d'étude et cantonArzano - Arzano
AdresseCommune : Rédené
Lieu-dit : Porh Cadic

Le lieu noble de la Porte (Portcaric, Porscaric, Porte Callic, Porte Caddic) est le berceau de la famille Caric dès 1427 qui y réside toujours en 1536, époque probable de la construction du logis et des communs ouest, en ruines en 1999 et disparus depuis. Le domaine incluait, au sud, le hameau de Sainte-Marguerite et sa chapelle ainsi qu´un moulin à vent marqué sur le cadastre de 1811. Le déclassement en ferme a du intervenir dès le 17e siècle. La partie orientale du logis semble avoir été rajoutée au 17e ou 18e siècle, en remployant des éléments plus anciens, notamment une cheminée monumentale. Le percement, au 19e siècle, d´une porte charretière correspond à l´affectation agricole de cette partie du bâtiment. Des aménagements secondaires sont intervenus aux 19e et 20e siècles (cloisons, rhabillage des cheminées, agrandissement d'ouvertures). Le tracé de la ligne de chemin de fer en 1862, doublée de la voie express de Nantes à Brest en 1977, ainsi que la modification de la voie communale, ont profondément perturbé l´environnement du site manorial et le logis, abandonné, est aujourd'hui menacé de disparition.

Période(s)Principale : 1er quart 16e siècle
Secondaire : 17e siècle
Secondaire : 19e siècle
Auteur(s)Personnalité : Caric commanditaire attribution par source

L´accès initial à la cour se situait à l´est. Logis de plan allongé avec, à l´ouest, une cuisine et une salle se doublant d´un appentis ancien dans lequel s´intègre l´escalier en vis en pierre desservant, deux chambres de la partie centrale de l´étage, la chambre ouest surmontant la cuisine étant indépendante et accessible par un escalier moderne placé dans la cuisine. Tour d´escalier flanquée, à l´est, d´un ancien corps de latrines.

Mursschiste
granite
enduit
moellon
Toitardoise
Étages1 étage carré
Couverturestoit à longs pans
pignon découvert
Escaliersescalier en vis sans jour en maçonnerie
États conservationsmauvais état, menacé
Techniquessculpture
Précision représentations

Armoiries frustes au-dessus d'une porte d'entrée et sur le manteau de la cheminée est.

Malgré un certain nombre de modifications, ce vaste logis se distingue par l´ampleur de son plan et la qualité des éléments sculptés (portes, appuis de fenêtres, piédroits de cheminées). Par ses caractéristiques architecturales, il reflète bien un modèle de la demeure rurale noble apparu dans la première moitié du 16e siècle et se compare au manoir de Kernault en Mellac. Aujourd´hui dans un état critique de conservation, Porh Cadic est l´unique réalisation de ce type conservée à Rédené et dans le canton d´Arzano.

Statut de la propriétépropriété privée
Intérêt de l'œuvreà signaler

Annexes

  • 20042905276NUCA : , 3 P 236.

    20042905277NUCA : , 3 P 293.

    20042905278NUCA : , 3 P 293.

Références documentaires

Documents d'archives
  • A.D. Finistère. Atlas cantonal, 1809 (plan par masses de cultures), 3 P 236/1.

  • A.D. Finistère, 3 P 293. Cadastre de 1811, section C 3.

Bibliographie
  • BELLANCOURT, Yves. Rédéné. Du Vannetais au Finistère. Quimperlé, 1988.

    p. 60-63
  • CALVEZ, Nathalie. Les manoirs dans la châtellenie de Quimperlé, d´une réformation à l´autre (1426-1536) . Mém. D.E.A. : Hist. : Brest, Université de Bretagne occidentale, centre de Recherches Bretonnes et Celtiques : 1991 [inédit ; dactylographié].

  • INVENTAIRE GENERAL DES MONUMENTS ET DES RICHESSES ARTISTIQUES DE LA FRANCE. Région Bretagne. Vallée du Scorff. Morbihan. Collection Images du Patrimoine n° 196, Rennes, 2000.

    p. 96
  • LAIGUE, R. de La noblesse bretonne aux XVe et XVIe siècles. Réformations et montres, évêché de Vannes. Rennes, 1902.

    p. 625-628
  • Le Patrimoine des Communes. Le Finistère. Collection Le Patrimoine des Communes de France. Charenton-le-Pont : Flohic Editions, 1998.

    p. 51