Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Manoir, les Rochettes (Lanvallay)

Dossier IA22132201 réalisé en 2013

Fiche

Le petit manoir des Rochettes du milieu du 17e siècle se distingue par sa tour d'escalier arrière avec trois rangées, en partie haute, de trous de boulins pour nicher les pigeons. La couverture en pavillon de la tour carrée conserve des anciens épis de faîtage en terre cuite vernissée qui rappellent la production des ateliers de Lamballe.

Dénominations manoir
Aire d'étude et canton Projet de Parc naturel régional Rance-Côte d'Emeraude
Adresse Commune : Lanvallay
Lieu-dit : Rochettes (les)

Ce petit manoir du milieu du 17e siècle aurait été construit pour la famille Lefrançois, Guillemette Lefrançois qualifiée de demoiselle des Rochettes est la fille de Gilles Lefrançois ( né en 1603) et de Jeanne Lesné. Le fonds est divisé en trois propriétés, le manoir n'a pu conserver ses grands jardins clos.

Le cadastre de 1811 mentionne l’appellation les Rocheforts.

Période(s) Principale : milieu 17e siècle

La distribution du logis est simple puisqu'il ne comprend qu'une seule grande pièce par niveau. La salle en rez-de-chaussée est chauffée par une grande cheminée en pierre de taille de granite engagée dans le pignon ouest, tandis que celle de la chambre se situe de l'autre côté à

l'est. L'escalier en vis en charpente a été conservé, il est éclairé par des oculi.

Plan type simple à tour d'escalier arrière et pigeonnier.

Épis de faitage en terre cuite vernissée à anses et boutons et à personnage pour l'un d'entre eux.

Murs granite moellon
Toit ardoise
Étages 1 étage carré
Escaliers escalier hors-oeuvre : escalier en vis sans jour, en charpente

Références documentaires

Multimedia
  • FOURNIER Jean-Pierre. Lanvallay et son histoire. http://lanvallayhistoire.eklablog.com/