Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Manoir (La Ville-Ferrier, Guitté)

Dossier IA22015326 réalisé en 2009

Fiche

Dossiers de synthèse

Édifice conservé dans un très bon état d´authenticité. Ses lucarnes en calcaire des faluns, assez remarquables, sont parmi les plus anciennes datées sur le territoire et constituent une référence pour l´histoire locale. Leur style vigoureux combine librement mais avec bonheur, le vocabulaire de la première et de la seconde renaissance avec pilastres en tables, cannelures, bossages piquetés et godrons. L'unique porte d'entrée, l'absence de grenier à l'étage et l'aile en retour d'équerre contenant la cage d'escalier ainsi que l'isolement de l'édifice et la présence de l'ancienne métairie distinguent l'édifice des beaux logis contemporains du territoire et correspondent à un manoir.

Parties constituantes non étudiées dépendance
Dénominations manoir
Aire d'étude et canton Projet de Parc naturel régional Rance-Côte d'Emeraude
Adresse Commune : Guitté
Lieu-dit : la Ville Ferrier

Manoir construit en 1607 (date portée sur souche de cheminée du pignon est). L´accès ancien se faisait du côté du pignon est, comme le montre le cadastre napoléonien, entre le logis et son ancienne métairie. Au 19e siècle (en 1828 ?), le logis est transformé en habitation de ferme et l´ancienne chambre sur cave mise au niveau du sol de la cour avec obturation de l´ancien encavage et du soupirail et percement d´une nouvelle porte. L´édifice a été récemment restauré, et doté d´un nouvel accès par le côté ouest. Une fontaine et un ancien lavoir ont été dégagés lors de ces travaux en contrebas à l´ouest du logis.

Période(s) Principale : 1er quart 17e siècle
Principale : 2e quart 19e siècle
Dates 1607, porte la date
1828, porte la date

Logis à étage de plan en T renversé. Plan à deux salles, basse et haute et chambre sur cave. Il n´y a pas de cuisine dans la distribution d´origine du logis. L´escalier en vis en bois dont les marches sont taillées d´une seule pièce, est situé dans l´aile postérieure, associé à des petites pièces servant à l´origine de garde-robe. L´édifice est construit en moellons réglés et assisés de granite et de granulite, les baies en pierre de taille de granite. La corniche à modillons, les deux belles lucarnes et les souches de cheminées sont en calcaire coquillier des faluns.

Murs granite
falun
moellon
pierre de taille
Toit ardoise
Étages 1 étage carré
Statut de la propriété propriété privée

Annexes

  • 20092210797NUCA : Archives départementales des Côtes-d'Armor