Logo ={0} - Retour à l'accueil

Manoir, la Mettrie (Les Champs-Géraux)

Dossier IA22017280 réalisé en 2010

L’ensemble de la Mettrie est représenté sur le cadastre ancien avec ses deux cours communicantes, l’une à l’est. Le logis principal faisait alors partie d’un alignement qui séparait la cour d’honneur du jardin clos de murs à l’ouest. Le mur d’enclos a disparu à l’ouest mais le jardin a conservé, du côté nord sa terrasse maçonnée accessible par un escalier à deux volées ainsi que du côté sud, un petit pavillon isolé d’anciennes latrines, représenté sur le cadastre de 1845 et l’ancien four. Les communs actuels ainsi que la ferme (très transformée), sont des reconstructions de la seconde moitié du 19e siècle. L’aspect général du logis est marqué par le style du 18e siècle, en particulier donné par les fenêtres et les lucarnes en arc segmentaires. Toutefois l’examen de la façade postérieure, côté jardin, fait apparaître en partie haute un collage ainsi que la trace d’une petite fenêtre bouchée qui indique que l’on a reconstruit au 18e siècle sur un édifice plus ancien. La distribution intérieure montre, comme dans de nombreux exemples locaux, l’association d’une salle commune servant de cuisine pourvue d’une cheminée monumentale de granite avec une « belle salle » partiellement boisée servant de salon, ces deux pièces étant séparées par le vestibule contenant l’escalier. L’importance des lucarnes qui correspond à un étage de comble habitable témoigne de l’influence des constructions urbaines. La comparaison entre le cadastre de 1845 et l’état actuel montre une transformation du site significative de l’évolution des modes de vie Une avenue plantée, ainsi qu’une grille conduisent au sud de la cour du logis, à l’ouest l’ancien mur du jardin, abattu laisse dégagée la perspective, dans une conception de jardin paysagé à l’anglaise.

Parties constituantes non étudiéesfour à pain, dépendance
Dénominationsmanoir
Aire d'étude et cantonProjet de Parc naturel régional Rance-Côte d'Emeraude
AdresseCommune : Champs-Géraux (Les)
Lieu-dit : la Mettrie
Cadastre : 1983 E1 160

Le lieu, appelé « métairie Brunette » (sic), sur les états de sections du cadastre de 1845, garde sans doute le souvenir d´une famille Brunet, d´ancienne noblesse, mentionnée dans le pays de Dinan depuis la fin du 14e siècle et qui a détenu entre autres les anciens fiefs de la Béréchère en La Baussaine et de la Pironnais en Saint-Thual. Un acte de 1400, passé à Dinan entre Guillaume Gruel, chevalier et Perrot Brunet, écuyer, seigneur de la Béréchère, fait état d´une vente à Evran qui pourrait avoir donné son nom à la Mettrie Brunet. Logis du 17e siècle reconstruit dans la seconde moitié du 18e siècle. Ajout d´un pavillon à deux étages au pignon nord au cours de la première moitié du 19e siècle. Communs du milieu du 19e siècle. L´ensemble appartient au début du 19e siècle à la famille Michel de la Morvonnais, puis Auben de Rays puis de Villoutrays de Brignac. Dans la première moitié du 20e siècle, les étages du pavillon sont remontés à la suite d´un effondrement avec des baies plus larges qui remplacent les anciennes travées.

Période(s)Principale : 17e siècle
Principale : 2e moitié 18e siècle
Principale : 19e siècle
Auteur(s)Personnalité : Brunet propriétaire attribution par source
Personnalité : Michel propriétaire attribution par source

L´ensemble de la Mettrie est situé en bordure d´un vallon escarpé qui descend vers la vallée de la Rance. Le logis est composé d´une partie à étage carré et étage de comble, de trois travées, à laquelle est collée du côté nord un pavillon à deux étages formant saillie du côté du jardin, également surmonté d´un étage de comble. Sur la façade d´arrivée, à l´est, les fenêtres du rez-de-chaussée sont d´inégales dimensions.

Mursgranite
schiste
moellon
Toitardoise
Étages2 étages carrés
Élévations extérieuresélévation à travées
Couverturestoit à longs pans
pignon couvert
croupe
Escaliersescalier intérieur : escalier tournant à retours avec jour
Statut de la propriétépropriété privée

Annexes

  • 20102211813NUC : Archives départementales des Côtes-d'Armor

Références documentaires

Périodiques
  • DE LA CHESNAYE DES BOIS Aubert, ALEXANDRE François. Dictionnaire de la noblesse, contenant les généalogies, l´histoirre et la chronologie des familles nobles de France. Paris, vve Duchêne, 1770-1772.