Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Manoir, la Baucerie (La Prénessaye)

Dossier IA35048848 réalisé en 2010
Destinations maison
Dénominations manoir
Aire d'étude et canton Pays de Fougères - Saint-Brice-en-Coglès
Adresse Commune : Selle-en-Coglès (La)
Lieu-dit : la Baucerie

Au début du 19e siècle, lorsque le premier cadastre de la commune fut réalisé en 1833, la Baucerie était considérée comme un village. Il y existait en effet de nombreuses constructions divisées en une quinzaine de propriétés différentes. Ce bâtiment était alors divisé en deux propriétés distinctes, ce qui n'est plus le cas aujourd'hui et ce qui n'était vraisemblablement pas le cas au moment de sa construction car il n'existe pas de rupture dans la maçonnerie, elle est la même sur l'ensemble du bâtiment. De plus, la composition du bâtiment ne correspond pas à celle d'un bâtiment divisé en deux. Ainsi, le bâtiment était composé de la manière suivante, au rez-de-chaussée, il existait une pièce sans feu à l'ouest, probablement un cellier, le plancher est en effet assez bas dans cette partie. Dans la partie sud de cet ancien cellier, se trouvait un escalier en vis desservant l'étage. La partie centrale du bâtiment abritait la salle, l'emplacement de la porte et de la fenêtre témoigne de la fonction de cette partie. Par ailleurs, la cheminée de cette salle existe encore, elle se trouve sur le mur de refend ouest qui sépare la salle de l'ancien cellier. Cette cheminée possède un décor tout à fait caractéristique à la fin du 16e ou au début du 17e siècle, à savoir, visages sculptés sous les corbeaux, corbeaux très bombés à doubles ressauts, corniche au-dessus du linteau. A l'étage, il existait probablement des chambres, notamment au-dessus du cellier. L'escalier qui se trouvait dans le cellier donnait en effet accès à cette partie, de plus, la présence d'une fenêtre à appui saillant à cet endroit en façade nord témoigne de l'existence d'une pièce d'habitation. Bien que les deux parties du bâtiment ne soient pas de la même hauteur et soient couvertes de toitures différentes, les caractéristiques architecturales de ces deux parties indiquent qu'elles sont contemporaines. La corniche à modillons de granite, l'appui saillant de la fenêtre de la partie ouest ainsi que le décor de la cheminée ou du linteau de la porte d'entrée de la partie est sont en effet des éléments qui attestent d'une époque de construction située entre la fin du 16e siècle et la première moitié du 17e siècle. Lors d'une précédente enquête d'inventaire du patrimoine, réalisée dans les années 1970, la façade sud était percée, d'ouest en est, d'une porte donnant dans le cellier, d'une fenêtre datée 1838 (date de sa création) éclairant la salle et d'une autre porte surmontée d'une accolade et dont l'encadrement était mouluré en creux en partie est. La présence d'une chambre à l'étage ou encore d'un écu lisse au-dessus de la porte d'entrée laisse supposer que ce lieu était vraisemblablement un lieu noble bien qu'il ne soit pas mentionné parmi la liste des manoirs de la commune.

Période(s) Principale : limite 16e siècle 17e siècle
Secondaire : 4e quart 20e siècle

La façade principale nord de cet édifice possède une maçonnerie de pierre de taille de granite. La partie ouest est couverte d'un toit à croupe sous lequel se déroule une corniche à modillons. La partie Est est couverte d'un toit à longs pans ; les deux parties possèdent une toiture en ardoise. En façade nord, la partie ouest est percée d'une porte et d'un jour à linteau décoré d'une accolade au rez-de-chaussée et d'une fenêtre à appui saillant décoré d'un motif de cordon à l'étage. En façade nord, la porte d'accès à l'ancienne salle possède un encadrement mouluré et un linteau portant un écu. Une fenêtre quadrangulaire éclaire également l'ancienne salle du logis. Une porte à encadrement chanfreiné existe en partie est de la façade nord. Les fenêtres de l'étage ont été quelque peu transformées.

Murs granite
moellon
Toit ardoise
États conservations bon état
Statut de la propriété propriété privée

Références documentaires

Bibliographie
  • BANEAT, Paul. Le département d'Ille-et-Vilaine, Histoire, Archéologie, Monuments. Rennes : J. Larcher, 1929.

    Région Bretagne (Service de l'Inventaire du patrimoine culturel)
  • BARDEL, Philippe, MAILLARD Jean-Luc. Architecture de terre en Ille-et-Vilaine. Rennes : Apogée, Ecomusée du Pays de Rennes, 2002.

  • BRAND'HONNEUR, Michel. Les mottes médiévales d'Ille-et-Vilaine. Institut Culturel de Bretagne, SKOL-UHEL AR VRO, Centre Régional d'Archéologie d'Alet, 1990.

  • CHATENET Monique, MIGNOT, Claude (dir.). Le manoir en Bretagne. 1380-1600. Paris, Caisse nationale des monuments historiques et des sites/Editions du patrimoine/Imprimerie nationale Editions, 1999.

  • FROTIER DE LA MESSELIERE, Henri. Le guide de l'Ille-et-Vilaine. Plouagat : GP Impressions-Kervaux, 1994.

  • GASNIER, Marina. Le patrimoine industriel en Ille et Vilaine (19e-20e siècles). De l'inventaire à l'histoire. Thèse : Hist. de l'art : Rennes 2, Université de Haute Bretagne : 2001.

  • GASNIER, Marina. INVENTAIRE GÉNÉRAL DES MONUMENTS ET DES RICHESSES ARTISTIQUES DE LA FRANCE, Comission régionale Bretagne. Patrimoine industriel d'Ille-et-Vilaine. Editions du Patrimoine, 2002, (Indicateurs du patrimoine).

  • GUILLOTIN DE CORSON, Amédée. Pouillé historique de l'archevêché de Rennes. Rennes : Fougeray, Paris : René Haton, 1884.

    Région Bretagne (Service de l'Inventaire du patrimoine culturel)
  • INVENTAIRE GÉNÉRAL DES MONUMENTS ET DES RICHESSES ARTISTIQUES DE LA France, BARRIE, Roger, RIOULT, Jean-Jacques. Région Bretagne. Les malouinières - Ille-et-Vilaine. Rennes : Association pour l'Inventaire Bretagne, 1997, (Images du patrimoine, n°8).

  • INVENTAIRE GÉNÉRAL DES MONUMENTS ET DES RICHESSES ARTISTIQUES DE LA FRANCE. Région Bretagne. Eglises d'Ille-et-Vilaine. L'architecte Arthur Regnault. Rennes : Association pour l'Inventaire Bretagne, 1993, (Itinéraire du patrimoine, n°34).

  • INVENTAIRE GÉNÉRAL DES MONUMENTS ET DES RICHESSES ARTISTIQUES DE LA FRANCE. Région Bretagne. Eglises et Chapelles, Ille-et-Vilaine. Rennes : Association pour l'Inventaire Bretagne, 1996, (Indicateurs du patrimoine).

  • OGÉE, Jean-Baptiste. Dictionnaire historique et géographique de la province de Bretagne. Nlle éd. [1778-1780] rev. et augm. Rennes : Molliex, 1845.

  • ORAIN, Adolphe. Petite géographie pittoresque du département d'Ille-et-Vilaine pour servir de guide aux voyageurs dans Rennes et le Département. Rennes : P. Dubois Libraire-éditeur, 1884.

  • PETITJEAN, Marc. DESORMEAUX, Ronan. CUCARULL, Jérôme Construire en Ille-et-Vilaine. Le Coglais et sa région. Rennes, Direction de l'aménagement et de l'environnement, Conseil Général d'Ille-et-Vilaine, 1993.

  • PEROUSE DE MONTCLOS, Jean-Marie. Architecture, méthode et vocabulaire. Paris : Inventaire Général des monuments et des richesses artistiques de la France, Centre des monuments nationaux/Editions du patrimoine, 2000.

  • Le patrimoine des communes d'Ille-et-Vilaine. Paris : Flohic éditions 2000, 2 tomes, (Le patrimoine des communes de France).