Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Manoir (Kernaman-Izellan)

Dossier IA22016883 réalisé en 2010
Appellations Manoir de Kernaman
Destinations maison
Dénominations manoir
Aire d'étude et canton Schéma de cohérence territoriale du Trégor - Plouaret
Adresse Commune : Trégrom
Lieu-dit : Kernaman-Izellan

Cet ensemble bâti ancien, à la fois résidence seigneuriale et exploitation agricole, est situé à 1900 mètres au sud du bourg de Trégrom. On y accédait par un chemin nommé "chemin de Pabu à Knaman [Kernaman], à Belle-Isle". Une source et une pièce d´eau (à l´est) se trouvent à proximité immédiate ; un puits alimente toujours le manoir. Ce dernier est isolé dans la campagne ; on trouve cependant deux métairies à l´est. Les parcelles qui cernent la résidence seigneuriale sont d´assez grandes dimensions comparées au parcellaire paysan. Elles traduisent une action de concentration des terres autour du domaine manorial. Quatre bâtiments figurant sur le cadastre de 1834 dans l´environnement proche du manoir ont depuis disparu. Jardins et verger sont reconnaissables sur le cadastre ancien. Le toponyme est orthographié "Kernaman" sur le cadastre ancien et sur la carte d´état-major et localement appelée "Kernaman Izellan". Il est formé de "Kêr" qui signifie le village, le lieu habité. Le manoir a appartenu à la famille de Kernaman, unie, avant 1621, à la seigneurie de Coatléven. L´édifice compte deux phases de construction distincte au cours du 17e siècle (limite 16e siècle 17ème siècle ; 3e quart 17e siècle). La partie nord du manoir pourrait être la plus ancienne (fenêtres à mouluration en cavet) tandis que la partie sud est datée 1665 (sur le linteau de la fenêtre de l´étage carré) ce qui corrobore l´analyse stylistique générale. Le manoir a cependant été agrandi et remanié, à l´exemple de la fenêtre du rez-de-chaussée de la partie nord qui devait être originellement une porte ; certaines ouvertures, notamment dans l´élévation postérieure, ont été murées (porte en plein cintre, petite fenêtre rectangulaire). Les communs sont datables du 19e siècle.

Période(s) Principale : limite 16e siècle 17e siècle
Secondaire : 3e quart 17e siècle
Secondaire : 19e siècle
Dates 1665, porte la date

Edifice de plan rectangulaire, orienté vers l´est et construit en moellon équarri et en pierre de taille de granite gris. Plan à deux pièces par étage et tour d'escalier postérieure de plan carré abritant un escalier en vis en pierre. Un linteau de fenêtre de l´étage carré est daté 1665 et porte un monogramme du Christ. La lucarne de comble, ouvragée, à tympan curviligne et crossettes semble d'origine. Le manoir est couvert avec toit à longs pans et un pignon découvert au sud avec rampants et crossettes ; souches de cheminée moulurées. Tour avec toit à longs pans et à croupe.

Typologies manoir à tour d'escalier hors-oeuvre sur l'élévation postérieure. Manoir à cour ouverte
États conservations état moyen, remanié
Techniques sculpture
Représentations monogramme
Précision représentations

Monogramme du Christ.

Edifice conservé dans un très bon état d´authenticité : on peut y observer des éléments d´huisseries d'origine dans la tour d´escalier et une cheminée ornée à l´étage carré.

Statut de la propriété propriété d'une personne privée
Intérêt de l'œuvre à signaler

Annexes

  • 20102210654NUCA : Archives départementales des Côtes-d'Armor, C1.

    20102210655NUCA : Archives départementales des Côtes-d'Armor, C1.

    20102201077Z : Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne, 359_22_72_bande60.

    20102201078Z : Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne, 359_22_72_bande60.

    20102201079Z : Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne, 359_22_72_bande60.

    20102201080Z : Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne, 359_22_72_bande60.