Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Manoir de Pont Blanc (Plouaret)

Dossier IA22017139 réalisé en 2011

Fiche

Parties constituantes non étudiées logis, fournil
Dénominations manoir
Aire d'étude et canton Schéma de cohérence territoriale du Trégor - Plouaret
Adresse Commune : Plouaret
Lieu-dit : Pont Blanc

Cet ensemble bâti ancien, à la fois résidence seigneuriale et exploitation agricole, est situé à 900 mètres au nord-ouest du bourg de Plouaret et à 129 mètres d´altitude. Il se trouve à 150 mètres au nord d´un petit affluent du Rau de Saint-Eturien. Le manoir est isolé dans la campagne ; on y accède uniquement par la route de Keraudy puis par un chemin. Le toponyme est orthographié "Pont Blanc" sur le cadastre de 1835. Les parcelles qui le cernent sont d´assez grandes dimensions comparées au parcellaire paysan. Elles traduisent une action de concentration des terres autour du domaine manorial. Le manoir de Pont Blanc (ou Pont Guen) a été fondé par la famille de Pontblanc dont les armoiries sont "D´or à dix billettes de sable, 4. 3. 2 et 1.". Il relève de la seigneurie de Le Vieux-Marché. Geoffroy de Pont Blanc, chevalier et gentilhomme exerçant des fonctions dans les finances, tué au sac de Lannion en 1346 y a habité, de même que Guyon de Pont Blanc qui a participé au combat des Trente, épisode de la guerre de succession de Bretagne en 1351. Fondu dans Trogoff, la seigneurie a appartenu successivement aux de Ploësquellec (Plusquellec), de Pont l´Abbé, du Chastellier, Villeblanche, la Rivière et la Fayette. L'édifice actuel comporte des éléments stylistiques datables de la 1ère moitié du 17e siècle. La partie de droite semble être la plus ancienne ; elle comporte un escalier en vis hors oeuvre sur l´élévation postérieure (une pièce haute semble attestée au sommet de la tour). Si l´on se réfère au croquis de Henri Frotier de la Messelière du 13 août 1935, la partie de droite a été modifiée en façade antérieure par le percement d´une fenêtre au rez-de-chaussée. Une seconde porte a été percée dans la façade postérieure. La partie de gauche est datable de la 2e moitié du 17e siècle, elle comporte une porte charretière sur la façade postérieure (remontage : ?). La porte charretière (piédroits moulurés en cavet de style gothique) est datable du 16e siècle. La métairie est datable du 19e siècle.

Période(s) Principale : 16e siècle
Principale : 17e siècle
Secondaire : 19e siècle
Secondaire : 20e siècle
Typologies manoir à tour d'escalier hors-oeuvre sur l'élévation postérieure. Manoir orienté au sud
États conservations remanié, restauré, bon état
Statut de la propriété propriété d'une personne privée

Annexes

  • Chapelle Sainte Agnès (édifice disparu)

    Elle dépendait du manoir de Pont Blanc situé à 500 mètres au nord-est. En 1795, elle est décrite comme suit : "28 pieds de long par 15,6 pieds de large, maîtresse vitre au levant, autre vitre au midi, clocher au couchant. En bon état, elle est estimé 200 francs" ("Ventes des chapelles de Plouaret. Enquêtes faites An III, an IV". Archives départementales de Côtes d´Armor, Q1, carton 30).

  • Potager

    "Le potager est un massif en maçonnerie à hauteur d'appui, sorte de fourneau rudimentaire présentant plusieurs petits foyers où l'on dépose des braises".

    Référence :

    Architecture. Vocabulaire typologique, par Jean-Marie Pérouse de Montclos dans la collection « Principes d'analyse scientifique » de l'Inventaire général du patrimoine culturel.

  • 20122205744NUCA : Archives départementales des Côtes-d'Armor, A3.

    20122205745NUCA : Archives départementales des Côtes-d'Armor, A3.

    19802201345ZMI : Archives départementales des Côtes-d'Armor