Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Manoir de la Garette (Plouër-sur-Rance)

Dossier IA22132523 réalisé en 2015

Fiche

Situé près du bourg de Plouër-sur-Rance, le manoir de la Garette était possédé par les familles Le Métaër au 15e siècle, Brignon de Léhen (19e-20e siècles), et de Combret de Marcillac (20e siècle).

Du logis mentionné au 15e siècle et appartenant à la famille Le Métaër, il ne semble rester que peu de chose. Les éléments en place aujourd'hui sont datables pour les plus anciens du 16e siècle ou du tout début du 17e siècle, la charpente et la toiture, quelques ouvertures, ainsi que la cheminée du rez-de-chaussée.

Le cadastre napoléonien de 1844 est intéressant car il montre que le manoir était plus grand, en effet il y avait une aile au nord formant un L avec le bâtiment existant. Cette aile présente une grosse tour carrée à l'arrière, sans doute une tour d'escalier. Ce bâtiment fut probablement détruit dans la seconde moitié du 19e siècle.

Dénominations manoir
Aire d'étude et canton Projet de Parc naturel régional Rance-Côte d'Emeraude
Adresse Commune : Plouër-sur-Rance
Lieu-dit : Adresse : 12 rue de la Garette

Chef-lieu du fief de Tressaint en Plouër, la Garette relevait du comté de Plouër.

En 1427, Olivier Le Métaër, Sieur de la Garette, était témoin noble lors de la Réformation. En 1513, La Garette était à noble Jean de Monterfil, seigneur du Bois-Harouart. Il fait mention de la vente de la Garette en 1585. En 1763, Herbert Sieur de Chambéry et de la Porte Barrée décède à la Garette le 28 novembre. L'abbé Legiemble signale que la Garette à longtemps appartenu à la famille Sauvage.

Aimé Marie Herbert née en 1754 épouse M. Brignon Léhen, originaire de Saint-Méloir-des-Ondes. Cette famille produisit deux capitaines de vaisseaux sous Louis XVI et un conseiller secrétaire du roi en 1788. Quoique très opposé aux idées révolutionnaires le propriétaire de la Garette fut élu en 1795 président de l'administration cantonale de Plouër. Pierre Brignon (1783-1866) fut maire de Plouër sous la Restauration, et membre de la Chambre des Députés pour l'arrondissement de Dinan. Le marquis de Marcillac est propriétaire de la Garette en 1895.

Le bâtiment actuel fut vraisemblablement construit vers la fin du 16e siècle ou le début du 17e siècle, puis réaménagé au cours du 18e siècle. La grande dépendance, quant à elle, semble dater de la fin du 19e siècle ou du début du 20e siècle, les lambrequins de bois du toit sont en effet typiques de cette époque.

Période(s) Principale : limite 16e siècle 17e siècle, 18e siècle
Secondaire : limite 19e siècle 20e siècle

Au milieu d'un parc se trouve un grand logis. Le manoir présente un plan allongé construit en moellon de granite et couvert en ardoises. Il se compose d'un rez-de-chaussée, d'un étage et d'un grenier. Le rez-de-chaussée comprend un vestibule et plusieurs pièces en enfilade. Trois escaliers desservent les étages, deux parallèles à la façade situés dans chaque bout, et un central éclairé par deux jours. Des armoiries martelées se trouvent sur le linteau de la cheminée de la cuisine.

Faisant face au manoir et à l'ouest se trouve une très grande dépendance.

Murs granite moellon
granite pierre de taille
Toit ardoise
Statut de la propriété propriété privée