Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Manoir de Kergrec'h (Plougrescant)

Dossier IA22012037 réalisé en 2008

Fiche

Á rapprocher de

Dénominations manoir
Aire d'étude et canton Communes littorales des Côtes-d'Armor - Tréguier
Adresse Commune : Plougrescant
Lieu-dit : Kergrec'h
Cadastre : 1834 B2 1115, 1119 ; 2004 B 1411

Berceau de la famille noble de Kergrec'h portant d'argent au pin de sinople chargé d'une pie au naturel, le manoir de Kergrec'h en Plougrescant présente un logis de la 2ème moitié du 15ème siècle, remanié en 1764 et agrandi vers 1900, ainsi qu'une aile en retour d'équerre datant du milieu du 16ème siècle.

Période(s) Principale : 2e moitié 15e siècle
Principale : milieu 16e siècle
Principale : 3e quart 18e siècle
Principale : limite 19e siècle 20e siècle
Dates 1764, porte la date

Situé à l'est du bourg, le manoir de Kergrec'h est un édifice à deux corps en équerre construit en moellons de granite et schiste laissés apparents. Il présente en effet un logis primitif remanié et un bâtiment en retour d'équerre à gauche flanqué d'une dépendance basse rapportée. Conçu sur un faux plan double en profondeur, au regard des pièces annexes situées à l'arrière, le logis est un bâtiment à deux pièces au rez-de-chaussée, soit une salle à gauche et une ancienne cuisine à droite, doté d'une tour circulaire demi-hors-oeuvre sur l'élévation postérieure enfermant un escalier en vis en maçonnerie placé au droit de l'entrée. Cette entrée, qui desservait à l'origine la salle, conserve un décor d'inspiration gothique, soit une porte en arc brisé, à archivolte à retours en accolade, à choux frisés et fleuron. La façade antérieure est, en outre, rythmée par cinq travées de baies régulières chanfreinées, cet ordonnancement à travées résultant d'un remaniement dont le souvenir est perpétué par le millésime 1764 sculpté en bas-relief sur le linteau de la fenêtre qui jouxte l'entrée à gauche. Chaque travée est également affirmée par une lucarne-pignon à rampants à crossettes en maçonnerie résultant d'une autre période de remaniement (vers 1900). Probablement contemporain de ce remaniement, un bâtiment de plan rectangulaire, couvert d'un toit à croupes et prenant jour au sud par l'intermédiaire de trois travées de baies régulières, flanque d'ailleurs le logis à droite. Le bâtiment en retour d'équerre à gauche, dont la façade aspectée au sud a été remaniée lors de l'adjonction d'une travée affirmée par une baie en arc brisé à remplage de pierre et un pignon découvert à rampants à crossettes sommé d'un fleuron, présente une tour d'escalier demi-hors-oeuvre sur la façade postérieure. La façade antérieure est ouverte d'une porte à arc en anse de panier et d'une baie plus large portant chacune un décor de style Renaissance (moulures, motifs losangiques, hommes en buste).

Murs granite
schiste
moellon sans chaîne en pierre de taille
Toit ardoise
Étages rez-de-chaussée, 1 étage carré, étage en surcroît
Élévations extérieures élévation à travées
Couvertures toit à longs pans
toit conique
appentis
pignon découvert
croupe
noue
Escaliers escalier demi-hors-oeuvre : escalier en vis, en maçonnerie
Typologies logis à deux pièces au rez-de-chaussée, à tour d'escalier demi-hors-oeuvre sur l'élévation postérieure
États conservations remanié
Statut de la propriété propriété privée

Annexes

  • 20082209425NUCA : Archives départementales des Côtes-d'Armor, 4 num 1/42, Numplan 7.

    19712205237Z : Service Régional de l'Inventaire général du patrimoine culturel

    19712205238Z : Service Régional de l'Inventaire général du patrimoine culturel

    19712205236Z : Service Régional de l'Inventaire général du patrimoine culturel

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Côtes-d'Armor : 1 E 2015, Seigneurie de Kergrec'h. Procédure entre les chanoines de l'église cathédrale de Tréguier, les officiers du domaine royal de Lannion et Marguerite de Kergrec'h, dame de Kergrec'h et de Goësbriand, au sujet de la mouvance de la terre de Kergrec'h, située dans la paroisse de Plougrescant ; contrats de vente et bannies concernant le convenant Le Bouller ou Ralevy et une pièce de terre appelée Parc-Bihan, relevant de la seigneurie de Kergrec'h (1540-1613).

Documents figurés
  • AD Côtes-d'Armor : 4 num 1/42, plans cadastraux parcellaires de 1834.

    Numplan 7, section B, 2ème feuille
Bibliographie
  • FROTIER DE LA MESSELIERE, Henri. Dans le régaire de Tréguier, promenade archéologique de Prat à la mer. Saint-Brieuc : Les Presses Bretonnes, 1939.

    p. 19-20