Logo ={0} - Retour à l'accueil

Manoir de Kerégat (Saint-Quay-Perros)

Dossier IA22007861 réalisé en 2006

Fiche

  • Vue générale
    Vue générale
  • Impression
  • Agrandir la carte
  • Parties constituantes

    • puits
    • édifice agricole
AppellationsKerégat
Parties constituantes non étudiéespuits, édifice agricole
Dénominationsmanoir
Aire d'étude et cantonCommunes littorales des Côtes-d'Armor - Perros-Guirec
AdresseCommune : Saint-Quay-Perros
Lieu-dit : Kerégat
Cadastre : 1819 A2 432 ; 2004 BH 25

Le manoir de Kerégat est un manoir du 17ème siècle, en grande partie reconstruit au cours du 3ème quart du 19ème siècle et restauré et remanié à la fin du 20ème siècle. Il comprend un logis primitif daté, selon Régis Le Saulnier de Saint-Jouan, du début du 2ème quart du 17ème siècle et flanqué d'un logis construit au cours du 3ème quart du 19ème siècle. La partie agricole présente une dépendance datée de l'année 1629 et un puits édifié en 1866 pour une dénommée Y. Le Saux, veuve Riou.

Période(s)Principale : 2e quart 17e siècle
Principale : 3e quart 19e siècle
Dates1629, daté par travaux historiques
1866, daté par source
Auteur(s)Personnalité : Le Saux Y. commanditaire attribution par source

Manoir construit en moellons de granite. Il comprend une partie habitation composée de deux logis mitoyens aspectés au sud-est : un logis primitif, probablement à l'état lacunaire, à gauche, et un logis rapporté, à droite, présentant une structure et un volume homogènes. Le logis primitif est un bâtiment à pièce unique par étage doté d'une tour circulaire demi-hors-oeuvre sur l'élévation postérieure enfermant un escalier en vis en maçonnerie abrité sous une croupe ronde. Le logis rapporté, situé à droite, est un logis de type ternaire à cinq travées. La partie agricole comprend, à l'avant de la partie habitation, une dépendance de plan rectangulaire allongé dont le faîte de chaque pignon est pourvu d'une souche de cheminée. Elle est ouverte au sud-ouest d'une porte en plein-cintre portant le millésime 1629 (probable date de construction). Le puits situé en face de la partie habitation, à proximité de cette dépendance, est un puits de type trégorrois couvert d'une croupe ronde.

Mursgranite
moellon sans chaîne en pierre de taille
moellon
Toitardoise, pierre en couverture, tuile mécanique
Étagesrez-de-chaussée, 1 étage carré
Élévations extérieuresélévation à travées
Couverturestoit à longs pans
pignon couvert
pignon découvert
croupe ronde
noue
Escaliersescalier demi-hors-oeuvre : escalier en vis en maçonnerie
Typologieslogis à pièce unique par étage et à tour d'escalier demi-hors-oeuvre sur l'élévation postérieure. Type ternaire, variante à cinq travées. Puits trégorrois
États conservationsvestiges, restauré
Statut de la propriétépropriété privée

Annexes

  • 20062210275NUCB : Archives départementales des Côtes-d'Armor, 4 num 1/28, Numplan 1.

    20062210273NUCB : Archives départementales des Côtes-d'Armor, 4 num 1/48, Numplan 3.

Références documentaires

Documents figurés
  • AD Côtes-d'Armor : 4 num 1/28, plans par masse de cultures de l'an XII (1804).

    Numplan 1
  • AD Côtes-d'Armor : 4 num 1/47, plans cadastraux parcellaires de 1819.

    Numplan 3, section A, 2ème feuille
Bibliographie
  • LE SAULNIER DE SAINT-JOUAN, Régis. Dictionnaire des communes du département des Côtes-d'Armor : éléments d'histoire et d'archéologie. Saint-Brieuc : Conseil Général des Côtes-d´Armor, 1990.

    p. 709