Logo ={0} - Retour à l'accueil

Manoir de Camsquel ou Kermesquel (Vannes)

Dossier IA56003353 réalisé en 1999

Fiche

Dossiers de synthèse

Le manoir d'origine se compose d'une pièce par étage desservi par un escalier dans une tourelle demi-hors-oeuvre, détruite après 1844 (la façade ouest montre à l'étage une porte devenue fenêtre). Dans chacune de ces pièces, salle et chambre, est conservée une cheminée à piédroits largement chanfreinés et consoles à double quart-de-rond moulurés et chanfreinés. Au rez-de-chaussée, elle est encadrée de deux placards rectangulaires feuillurés, initialement obturés par un volet. La fenêtre possédait des coussièges et traverse, encore visibles en 1975 ; la porte ouest desservant la tour disparue est à linteau sur corbelets.

De la partie sud est conservée la cheminée du rez-de-chaussée, peut-être la cuisine, mais les murs ont été entièrement repris au cours du 19e siècle (mur ouest).

Appellationsde Camsquel
Dénominationsmanoir
Aire d'étude et cantonVannes
AdresseCommune : Vannes
Lieu-dit : Kermesquel
Cadastre : 1809 H2 987 ; 1844 I3 618 ; 1980 DM 86

Le manoir de Camsquel, ou Kermesquel, est un des plus anciens du territoire vannetais, car dans la réformation de 1513, il est déclaré "exempt [de fouage] de tous temps". En 1426, il appartient à la famille de Camsquel qui le possède jusqu'à son extinction à la fin du 16e siècle. C'est elle qui fait construire le bâtiment dont certains éléments tels la porte d'entrée et les cheminées du rez-de-chaussée remontent au milieu du 15e siècle. Le plan cadastral de 1844 montre un bâtiment allongé avec, en façade postérieure, une tour d'escalier en demi-hors-oeuvre disparue, mais dont subsistent les traces d'arrachement. D'importants remaniements interviennent au cours du 18e siècle sans doute lors de l'achat de la terre de Camsquel par François-Anne de la Bourdonnaye : surélévation des murs, modification des ouvertures, agrandissement vers le sud ; peut-être le manoir était-il alors déclassé en ferme car ces travaux semblent plus destinés à des aménagements pour le fermier d'une exploitation agricole qu'à l'amélioration de l'habitat d'une famille noble. Le mur nord de la partie sud est entièrement repris au 19e siècle. Les fenêtres à traverse du rez-de-chaussée, du 15e siècle, sont modifiées en porte-fenêtre après 1975, faisant disparaître les coussièges observés par Thomas-Lacroix en 1975. La dépendance en alignement au nord est construite au 19e siècle. Au nord du manoir se situait le moulin, en ruines après la guerre. Les éléments sculptés qui l'ornaient peuvent le faire remonter au 16e siècle. Il n'en subsiste rien.

Période(s)Principale : milieu 15e siècle
Principale : 16e siècle
Principale : 18e siècle
Secondaire : 19e siècle
Secondaire : 2e moitié 20e siècle

Le manoir de plan allongé à un étage carré se composait à l'origine de deux pièces en rez-de-chaussée chauffées (cheminées sur les pignons nord) ; sur le refend médian s'articulait la tour d'escalier. L'accès à la salle se fait par une porte en arc brisé surmontée d'une niche à appui mouluré qui abritait le blason de la famille. L'étage de la partie nord ne permet pas de restituer les espaces d'origine : la seule cheminée conservée pour une seule chambre, n'exclue pas la possibilité d'une seconde chambre. La partie sud ne parait pas avoir eu d'étage.

Mursgranite
moellon
Toitardoise
Étages1 étage carré
Couverturestoit à longs pans
États conservationsvestiges
Techniquessculpture
Précision représentations

Archivolte de la porte d'entrée est.

L'état actuel du manoir ne permet pas de restituer les espaces d'origine, à part celui de la salle en rez-de-chaussée, intact malgré la modification des fenêtres. A l'étage, la chambre nord conserve une cheminée identique à celle du rez-de-chaussée, prouvant l'existence de la tour d'escalier dès l'origine.

Statut de la propriétépropriété privée

Annexes

  • Sources Iconographiques

    19975601173X : Archives municipales de Vannes, 21 Fi.

    20015604396NUCB : Archives départementales du Morbihan, 3P 593.

    20015604208NUCA : Archives départementales du Morbihan, 3P 593.

    20085605899NUCA : Archives départementales du Morbihan, 1 Fi 101.

Références documentaires

Documents figurés
  • A. M. Vannes. 21 Fi. Plan cadastral 1807-1809. Tableau d'assemblage de la commune et plan par sections. Delavau (ingénieur) ; Dreuslin (géomètre). Plan aquarellé, 99,5 x 67,41 cm.

    Archives municipales de Vannes : 21 FI
  • A. D. Morbihan 3P593. Plan cadastral 1844 : plan d'assemblage et plan des sections.Graff (géomètre) ; Herviant (géomètre) ; Tanguy (géomètre).

    Archives départementales du Morbihan : 3P593
Bibliographie
  • LAIGUE, Cte R. de. La noblesse bretonne aux XIVe et XVe siècles. Evêché de Vannes. Rennes, 1902. Rééd. 2001., p. 558-562.

    p. 836-843
  • THOMAS-LACROIX, Pierre. Le vieux Vannes. Malestroit, presses de l'Oust, 2e édition, 1975.

    p. 112-114, 139