Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Manoir, Carragat (Saint-Juvat)

Dossier IA22017253 réalisé en 2010

Fiche

La présence d’une chapelle et d’un colombier signale que ce lieu a été habité par une famille noble, ce que confirme la mention de la famille de Fontlebon, descendant d’un capitaine des châteaux de Québriac et de Hédé sous les guerres de religion. Le logis reconstruit en 1763 adopte la forme à la mode, avec travées de grandes fenêtres alignées, que l’on retrouve à la même époque dans les beaux logis de la Mettrie ou de la Maladrie sur la même commune. Les hautes lucarnes en bois ont probablement remplacé au 19e siècle des lucarnes originelles en pierre.

Parties constituantes non étudiées chapelle, colombier, dépendance
Dénominations manoir
Aire d'étude et canton Projet de Parc naturel régional Rance-Côte d'Emeraude
Adresse Commune : Saint-Juvat
Lieu-dit : Carragat
Cadastre : 1983 B1 328, 330

Situé dans des prairies inondables, en bordure du ruisseau du Guinefort, le manoir actuel est établi au nord d´un ancien site de motte, encore représenté sur le cadastre napoléonien. La chapelle de Carragat dite aussi de la Courlaie a été édifiée en 1634 par Guillemette Ferron de la Roche, Le fief passe au 18e siècle de la famille de Fontlebon dans la famille Ozou des Verries d´origine normande. Le logis actuel a été reconstruit en 1763 pour Toussaint-Charles Ozou des Verries, mentionné en 1777, comme tenant la ferme de la dîme de Carragat relevant de l´abbaye de Léhon. Les ailes basses ont été construites au cours de la première moitié du 19e siècle, date à laquelle les intérieurs ont été entièrement refaits.

Période(s) Principale : 3e quart 18e siècle
Principale : 1ère moitié 19e siècle
Dates 1763, porte la date

Logis de cinq travées édifié en moellons à l´origine enduit et couvert d´un toit à longs pans. Les fenêtres sont en arc segmentaire délardé. Les ailes basses intégrant des linteaux sculptés en accolade, en remploi d´un édifice antérieur, sont couvertes par des toits à croupe. A l´entrée de la cour du côté ouest un pavillon de plan carré à trois niveaux abritait à son sommet un colombier. Sa maçonnerie intègre également des éléments provenant d´un édifice antérieur. La chapelle, à l´entrée de l´avenue se situe sur la route menant à Dinan.

Murs granite
falun
enduit
moellon
Toit ardoise
Étages 1 étage carré
Élévations extérieures élévation à travées
Couvertures toit à longs pans
pignon couvert
croupe
pignon découvert
Escaliers escalier intérieur : escalier tournant à retours avec jour
Typologies type ternaire variante, clocher médian, plan allongé
Statut de la propriété propriété privée

Annexes

  • 19802203717ZMI : Archives départementales des Côtes-d'Armor

    19802203232ZMI : Archives départementales des Côtes-d'Armor