Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Manoir, aujourd'hui ferme, Keromnès (Lanhouarneau)

Dossier IA00006385 réalisé en 1985

Fiche

Destinations ferme
Parties constituantes non étudiées four à pain
Dénominations manoir
Aire d'étude et canton Plouescat - Plouescat
Adresse Commune : Lanhouarneau
Lieu-dit : Keromnès
Cadastre : 1982 B2 682, 1033

Le manoir, construit en 1665 et agrandi au 18e siècle, est actuellement utilisée comme bâtiment agricole. Sur la face principale, une inscription sur le linteau d’une fenêtre du premier étage mentionne : Y SPARFEL BARBE MAISANSTOURM ; sur une seconde fenêtre est inscrite la date : 1665.

Y. Sparfel était seigneur du Val et de Kerdizien dans la paroisse de Cléder ; ses armoiries en 1696 : d’azur au cerf d’or.

La tourelle d'escalier postérieure située sur la façade nord a déjà disparu sur le cadastre de 1837 ; certaines baies ont été modifiées.

Période(s) Principale : 3e quart 17e siècle
Principale : 18e siècle
Principale : 19e siècle
Dates 1665, porte la date
Auteur(s) Personnalité : Sparfel Yves,
Yves Sparfel

Yves Sparfel époux de Barbe Maisanstourm.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
commanditaire, attribution par source
Personnalité : Maisanstourm Barbe,
Barbe Maisanstourm

Barbe Maisanstourm épouse de Yves Sparfel.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
commanditaire, attribution par source

Orienté au sud, le logis avait adopté un plan en T renversé, la tour d'escalier se trouvant autrefois sur la façade nord.

Le logis était primitivement divisé en deux parties (1) et (2) par un mur de refend. Des traces de collage, près de l'ancienne chaîne d'angle, montrent qu'on a ajouté une aile supplémentaire à l'est (3). Sur la façade nord, des traces d'arrachement témoignent de l'emplacement de la tour d'escalier, au niveau de la pièce (2) ; cette tour est déjà absente sur le cadastre de 1837.

Deux niveaux : rez-de-chaussée et étage carré. Deux escaliers droits en bois ont été ajoutés au 19e siècle en (1) et (2). En (3), fonctions superposées : dépendances au rez-de-chaussée, logis au premier étage.

Distribution

Rez-de-chaussée : la pièce (1) s'ouvre en façade sud par une porte chanfreinée en anse de panier à accolade et sur la façade nord par une porte chanfreinée cintrée. Les deux portes se font face près du mur de refend. Pas de porte donnant sur l'extérieur en (2). On y accède en (3) par une ouverture chanfreinée très large, sur chaque façade ; celle du nord est aujourd'hui bouchée.

Chaque pièce comportait une cheminée, transformée en (1), détruite en (2). En (3) on ne trouve ni cheminée ni trace d'enduit sur les murs.

Premier étage : non visité en (1) et (2).

On accède actuellement à l'étage du (3) par une échelle de meunier. L'accès direct avec (2), dans l'angle nord-ouest, est bouché. La pièce comporte une grande cheminée à linteau monolithe sur le mur pignon est ; fenêtre sur chaque façade ; jour bouché sur pignon. La charpente est ancienne.

Matériaux

Appareil assisé allongé en moellons équarris de granite et gneiss. Calage à joints secs. Chaînes d'angles et baies en pierre de taille ainsi qu'en bandeau qui souligne schématiquement le premier étage.

En pignon ouest, traces d'un four construit vers 1940, puis détruit.

À l'angle nord-ouest, traces de l'ancien portail qui rejoignait le mur du bâtiment au nord du logis, qui sert maintenant d'étable.

Murs granite moellon
pierre de taille
Toit ardoise
Étages 1 étage carré
Couvertures toit à longs pans pignon découvert
Escaliers escalier hors-oeuvre
Typologies tour d'escalier postérieure, fonctions superposées
États conservations mauvais état
Techniques sculpture
Statut de la propriété propriété privée

Références documentaires

Documents figurés
  • Lanhouarneau. Cadastre napoléonien, section B2 de Keromnès. Levée par M. Dussauges, géomètre, 1837, échelle 1/2500 e.

    Archives départementales du Finistère : 3 P 111/5