Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Maison, 1 rue des Trois Carrières (Baillé fusionnée en Saint-Marc-le-Blanc en 2019)

Dossier IA35049010 réalisé en 2010

Fiche

Á rapprocher de

Dénominations maison
Aire d'étude et canton Pays de Fougères - Saint-Brice-en-Coglès
Adresse Commune : Saint-Marc-le-Blanc
Lieu-dit : Baillé
Adresse : 1 rue des Trois Carrières
Précisions commune fusionnée après inventaire Commune inventoriée sous le nom de Baillé

Cette maison située près de l'église remonte certainement à la fin du 16e siècle, mais a subi des interventions à diverses époques. La partie est, qui apparaît aujourd'hui comme totalement indépendante, faisait partie intégrante de la maison à l'origine. Le mur de façade de cette partie a été remonté dans la seconde moitié du 18e siècle si l'on en croit les feuillures qui ornent l'encadrement de la fenêtre de l'étage. Une rénovation récente à effacer les disjointements entre les maçonneries du 16e et du 18e siècle et a comblé une petite niche à statue située au dessus de la fenêtre de l'étage. La maison à l'ouest possédait encore une lucarne à croupe terminant la travée de fenêtres dans les années 1970, mais celle-ci a disparu. La souche de cheminée en brique date de la fin du 19e siècle ou du premier quart du 20e siècle, mais sa partie supérieure a été étêtée à la fin du 20e siècle. Elle a également subi des modifications au niveau du mur de façade, comme le montre la présence d'une pierre de récupération en façade, un ancien linteau de fenêtre, sous la fenêtre du rez-de-chaussée et la porte d'entrée qui a été rehaussée. En outre, jusqu'au début du 20e siècle et le transfert du cimetière à son emplacement actuel, la route qui passe aujourd'hui au sud de l'alignement bordait le cimetière et la façade nord de la maison, l'alignement ouvrait donc au sud sur les jardins.

Période(s) Principale : 16e siècle

La maison est implantée à l'extrémité est d'un alignement de quatre maisons. Il s'agit d'une maison de village typique, dotée d'un étage avec des décors portés au niveau des ouvertures. La façade est élevée en pierre de taille, percée d'une travée de fenêtre et d'une porte décalée, comme la maison située au 2, ruelle du presbytère. La toiture, à deux pans et couverte d'ardoises, a semble-t-il été modifiée au regard de la pente du toit. La présence de la souche de cheminée en brique renforce cette hypothèse. On l'a dit, la maison est surtout remarquable par les décors portés sur la façade principale. Ils se situent au niveau du linteau de la fenêtre du rez-de-chaussée et de l'encadrement de la porte. Au niveau de la fenêtre, le linteau est sculpté de motifs végétaux, une liane portant des feuilles s'étire entre deux branches verticales. La porte d'entrée est dotée d'un arc en plein cintre à double rangée de claveaux moulurés et de belles moulures au niveau de l'archivolte. Un décor végétal orne les extrémités de l'archivolte sur sa partie supérieure.

Murs granite
pierre de taille
moellon
Toit ardoise
Étages 1 étage carré
Élévations extérieures élévation à travées
Couvertures toit à deux pans
appentis
Statut de la propriété propriété privée

Annexes

  • 20113505006NUCA : Archives départementales d'Ille-et-Vilaine

    20103501432Z : Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne, 011_35_74_bande04.

    20103501433Z : Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne, 011_35_74_bande04.

    20103501434Z : Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne, 011_35_74_bande04.

    20103501449Z : Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne, 011_35_74_bande07.

    20103501466Z : Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne, 011_35_74_bande12.

    20103501467Z : Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne, 011_35_74_bande12.