Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Maison, 2 ruelle du Presbytère (Baillé fusionnée en Saint-Marc-le-Blanc en 2019)

Dossier IA35049015 réalisé en 2010

Fiche

Á rapprocher de

Destinations maison
Dénominations maison
Aire d'étude et canton Pays de Fougères - Saint-Brice-en-Coglès
Adresse Commune : Saint-Marc-le-Blanc
Lieu-dit : Baillé
Adresse : 2 ruelle du Presbytère
Précisions changement du nom de la commune après inventaire Commune inventoriée sous le nom de Baillé

Cette demeure est sans aucun doute la plus remarquable du bourg de Baillé. Elle est dotée de tous les éléments spécifiques aux constructions de la fin du 16e siècle ou du début du 17e siècle. On trouve en effet des décors typiques (corniche à modillons, boules, oeil-de-boeuf...) que ce soit au niveau de la façade comme des souches de cheminée ou des encadrement. En outre, elle porte la date de 1613, confirmant son inspiration renaissance.

Période(s) Principale : 1er quart 17e siècle
Dates 1613, porte la date

Implantée en fond d'impasse, cette maison est peu visible depuis l'espace public. Cependant, sa toiture spécifique et en particulier ses hautes souches de cheminée permettent de la repérer de loin. La maison est de plan carré, avec 9 mètres par 9 mètres, et est mitoyenne avec une maison plus commune au sud, elle partage d'ailleurs un conduit de cheminée avec cette dernière. La façade occidentale est percée d'une travée de fenêtres centrale sur trois niveaux et d'une porte d'entrée décalée. La maçonnerie de pierre de taille est couronnée d'un bandeau de granite, lui même surmonté d'une corniche à modillons. La toiture à croupes et coyaux est couverte en ardoise, elle est agrémentée à l'ouest d'un oeil de boeuf mouluré. Les souches de cheminée rectangulaires sont particulièrement imposante, couronnées de moulures et de quatre boules en granite à chaque angle. Le rez-de-chaussée ne comptait qu'une pièce à l'origine, dotée d'une cheminée au nord. Le mur sud comporte trois placards muraux et les corbeaux de cheminée de la maison mitoyenne. La distribution de l'étage se fait par un escalier tournant à retour sans jour, à moitié tournante. L'escalier arrive sur un palier qui distribue deux pièces, une au sud-ouest et une seconde au nord-est. Une troisième pièce, à l'est, est accessible uniquement en enfilade par la première pièce. La pièce nord, une chambre, est dotée d'une cheminée, et est percée uniquement par une petite fenêtre. La cheminée de l'étage est sculptée au niveau des piédroits et des consoles. On trouve une demi boule en bas des piédroits chanfreinés, tandis que les consoles portent une moulure taillée en cordelière.

Murs granite
moellon
pierre de taille
Toit ardoise
Étages 1 étage carré
Élévations extérieures élévation à travées
Couvertures toit à deux pans
appentis
croupe
Statut de la propriété propriété privée

Annexes

  • 20113505007NUCA : Archives départementales d'Ille-et-Vilaine

    20103501444Z : Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne, 011_35_74_bande06.

    20103501459Z : Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne, 011_35_74_bande10.

    20103501460Z : Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne, 011_35_74_bande10.

    20103501461Z : Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne, 011_35_74_bande10.

    20103501462Z : Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne, 011_35_74_bande10.

    20103501463Z : Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne, 011_35_74_bande11.

    20103501464Z : Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne, 011_35_74_bande11.

    20103501465Z : Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne, 011_35_74_bande11.

Références documentaires

Bibliographie
  • BANEAT, Paul. Le département d'Ille-et-Vilaine, Histoire, Archéologie, Monuments. Rennes : J. Larcher, 1929.

    p. Région Bretagne (Service de l'Inventaire du patrimoine culturel)