Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Maison, la Rigaudière (Coglès fusionnée en Les Portes du Coglais en 2017)

Dossier IA35048877 réalisé en 2010

Fiche

Dénominations maison
Aire d'étude et canton Pays de Fougères - Saint-Brice-en-Coglès
Adresse Commune : Portes du Coglais (Les)
Lieu-dit : la Rigaudière
Précisions commune fusionnée après inventaire Commune inventoriée sous le nom de Coglès

La construction de cette maison remonte au début du 20e siècle. Son architecture est en effet tout à fait représentative de l'architecture de cette époque. Ainsi, la façade est organisée en travées ; les baies de l'étage sont en effet alignées avec celles du rez-de-chaussée. Par ailleurs, les matériaux utilisés sont propres à cette époque de construction : moellon de granite roux pour la maçonnerie, pierre de taille de granite bleu pour les chaînages d'angles et les encadrements de baies et brique pour les encadrements de baies de l'étage. L'usage de la brique est assez rare sur ce territoire, vraisemblablement du fait de l'abondance du granite dans ce secteur ; l'utilisation de la brique en architecture devient en effet très fréquente à la fin du 19e siècle et au début du 20e siècle dans d'autres territoires. De plus, l'usage du granite bleu, provenant des extractions en profondeur contrairement au granite marron provenant d'extraction de surface, témoigne également de cette époque de construction car l'exploitation "industrielle" du granite n'apparaît réellement dans ce territoire que durant la seconde moitié du 19e siècle. La présence d'une niche à statue en partie centrale de la façade est également révélatrice de cette époque de construction qu'est le début du 20e siècle car, cette époque correspond à celle du culte marial, d'où le développement sur les constructions de cette époque de niches destinées à accueillir des statues de la Vierge. L'organisation de ce bâtiment est également propre à cette époque durant laquelle des éléments de confort supplémentaires apparaissent par rapport aux époques précédentes. Par exemple, le bâtiment était semble-t-il dès l'origine, composé de deux pièces à feu au rez-de-chaussée, la première servant de pièce de vie : salle/cuisine et la seconde étant réservée à l'intimité de la famille : la chambre. Le fait de disposer de deux pièces à feu constitue une véritable avancée par rapport aux logis plus anciens qui étaient le plus souvent uniquement composés d'une pièce à feu servant à la fois de salle/cuisine et de chambre. De nombreuses maisons construites à cette époque semblent de l'extérieur posséder un étage carré d'habitation, toutefois, dans la majorité des cas, il ne s'agit que d'un grenier, le dit "étage" n'étant pas pourvu de cheminée. Dans ce cas, il existe donc deux niveaux de greniers superposés.

Période(s) Principale : 1er quart 20e siècle

Ce bâtiment est construit en maçonnerie de moellon de granite ; il possède par ailleurs des encadrements de baies et des chaînages d'angles en pierre de taille de granite bleu. Les baies de l'étage présentent au contraire des encadrements de brique. La toiture à longs pans est couverte d'ardoise. La façade est rythmée par trois travées, deux fenêtres sont en effet percées à l'étage au-dessus de celles du rez-de-chaussée et une niche à statue surmonte la porte d'entrée centrale du rez-de-chaussée.

Murs granite
moellon
Toit ardoise
États conservations bon état

Bâtiment particulièrement représentatif de son époque de construction.

Statut de la propriété propriété privée

Références documentaires

Bibliographie
  • BANEAT, Paul. Le département d'Ille-et-Vilaine, Histoire, Archéologie, Monuments. Rennes : J. Larcher, 1929.

    Région Bretagne (Service de l'Inventaire du patrimoine culturel)
  • BARDEL, Philippe, MAILLARD Jean-Luc. Architecture de terre en Ille-et-Vilaine. Rennes : Apogée, Ecomusée du Pays de Rennes, 2002.

  • BRAND'HONNEUR, Michel. Les mottes médiévales d'Ille-et-Vilaine. Institut Culturel de Bretagne, SKOL-UHEL AR VRO, Centre Régional d'Archéologie d'Alet, 1990.

  • CHATENET Monique, MIGNOT, Claude (dir.). Le manoir en Bretagne. 1380-1600. Paris, Caisse nationale des monuments historiques et des sites/Editions du patrimoine/Imprimerie nationale Editions, 1999.

  • FROTIER DE LA MESSELIERE, Henri. Le guide de l'Ille-et-Vilaine. Plouagat : GP Impressions-Kervaux, 1994.

  • GASNIER, Marina. Le patrimoine industriel en Ille et Vilaine (19e-20e siècles). De l'inventaire à l'histoire. Thèse : Hist. de l'art : Rennes 2, Université de Haute Bretagne : 2001.

  • GASNIER, Marina. INVENTAIRE GÉNÉRAL DES MONUMENTS ET DES RICHESSES ARTISTIQUES DE LA FRANCE, Comission régionale Bretagne. Patrimoine industriel d'Ille-et-Vilaine. Editions du Patrimoine, 2002, (Indicateurs du patrimoine).

  • GUILLOTIN DE CORSON, Amédée. Pouillé historique de l'archevêché de Rennes. Rennes : Fougeray, Paris : René Haton, 1884.

    Région Bretagne (Service de l'Inventaire du patrimoine culturel)
  • INVENTAIRE GÉNÉRAL DES MONUMENTS ET DES RICHESSES ARTISTIQUES DE LA France, BARRIE, Roger, RIOULT, Jean-Jacques. Région Bretagne. Les malouinières - Ille-et-Vilaine. Rennes : Association pour l'Inventaire Bretagne, 1997, (Images du patrimoine, n°8).

  • INVENTAIRE GÉNÉRAL DES MONUMENTS ET DES RICHESSES ARTISTIQUES DE LA FRANCE. Région Bretagne. Eglises d'Ille-et-Vilaine. L'architecte Arthur Regnault. Rennes : Association pour l'Inventaire Bretagne, 1993, (Itinéraire du patrimoine, n°34).

  • INVENTAIRE GÉNÉRAL DES MONUMENTS ET DES RICHESSES ARTISTIQUES DE LA FRANCE. Région Bretagne. Eglises et Chapelles, Ille-et-Vilaine. Rennes : Association pour l'Inventaire Bretagne, 1996, (Indicateurs du patrimoine).

  • OGÉE, Jean-Baptiste. Dictionnaire historique et géographique de la province de Bretagne. Nlle éd. [1778-1780] rev. et augm. Rennes : Molliex, 1845.

  • ORAIN, Adolphe. Petite géographie pittoresque du département d'Ille-et-Vilaine pour servir de guide aux voyageurs dans Rennes et le Département. Rennes : P. Dubois Libraire-éditeur, 1884.

  • PETITJEAN, Marc. DESORMEAUX, Ronan. CUCARULL, Jérôme Construire en Ille-et-Vilaine. Le Coglais et sa région. Rennes, Direction de l'aménagement et de l'environnement, Conseil Général d'Ille-et-Vilaine, 1993.

  • PEROUSE DE MONTCLOS, Jean-Marie. Architecture, méthode et vocabulaire. Paris : Inventaire Général des monuments et des richesses artistiques de la France, Centre des monuments nationaux/Editions du patrimoine, 2000.

  • Le patrimoine des communes d'Ille-et-Vilaine. Paris : Flohic éditions 2000, 2 tomes, (Le patrimoine des communes de France).