Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Maison, La Poterie (Landéan)

Dossier IA35131033 réalisé en 2013

Fiche

Dossiers de synthèse

Le lieu-dit La Poterie est le vestige d’un passé artisanal. Un texte ancien détaillant les activités économiques « les comptes de Saint-Sulpice » en 1490 indique qu’à cette époque Landéan était connu pour sa fabrication d’enfaîteaux de toit. Beaucoup de débris de tuile et de poteries ont été retrouvés près de la Motte ou de la Butte Maheu. La trouvaille la plus remarquable consiste en un plat en terre cuite vernissée portant en relief une feuille de fougères héraldique dans le style du 17e siècle. Des tessons de poteries trouvés près de la Petite Artoire étaient décorés par pastillage qualifiée d’ « œil de perdrix », « tête de chouette » ou « tête de mort ». Ces décors très caractéristiques, ont été découverts sur d’autres poteries près de sarcophages mérovingiens et dateraient du 12e ou 13e siècle. Lors des fouilles qui ont eut lieu au château de Fougères, près du donjon, il a été retrouvé des débris de tuiles et de briques qui ressemblent en tout point au briquetage qui orne de la voûte des celliers. On peut donc supposer que les briques étaient fabriquées dans un lieu tout proche. La fabrication de brique est restée une activité importante à Landéan jusque dans les années 1930. Ainsi, le sous préfet de Fougères, en 1880, indiquait que 3 ouvriers travaillaient à cette industrie. En 1891, suivant ces mêmes indications, l’effectif était passé à 6 ouvriers, ce qui laisserait supposer que la fabrication était en plein essor.

A la fin du 19e siècle, sans doute depuis les années 1860, la briqueterie était dirigée par la famille Guinard-Leprieur. A cette époque, la fabrication des briques ne suffisant pas à faire vivre l'entreprise, ils commencèrent par faire du bois en forêt, puis ils créèrent la forge qui est encore visible au milieu du bourg de Landéan.L'ancienne forge située dans le bourgL'ancienne forge située dans le bourg

L'entreprise a été ensuite reprise par Gratien. Cet homme, très dynamique et très entreprenant l'a dirigée jusqu'à son décès en 1928.

La terre, matière première de cette entreprise, était extraite d'un champ situé près de la briqueterie, ce terrain a gardé un dénivelé très caractéristique. Des édifices, au nombre de trois, servaient de séchoir, ils étaient installés le long de la route et pouvaient contenir un nombre important de briques. Le four de cuisson était placé près des séchoirs, il pouvait contenir 55000 briques.

Après la guerre 1914-1918, la fabrication des briques a pris beaucoup d'ampleur, les principaux chantiers existaient bien sûr sur la région fougeraise. Il est possible de voir des édifices réalisés avec des briques de Landéan. Ainsi, l'ancienne forge du bourg ou la cheminée de la cristallerie de Fougères, les bâtiments de l'ancienne verrerie de Laignelet.

La briqueterie de Landéan a fermé ses portes vers les années 1930 suite au décès de M. Gratien en 1928. Depuis, les bâtiments ont disparu. Le four a été démonté, ainsi que le malaxeur et les séchoirs. Ne reste que seul vestige de ce passé une maison construite entièrement en brique le long de la route et le panneau du lieu-dit "la Poterie".

Dénominations maison
Aire d'étude et canton Pays de Fougères - Fougères Nord
Adresse Commune : Landéan
Lieu-dit : La Poterie

La maison située au lieu-dit La Poterie fut construite vers la fin du 19e siècle ou le début du 20e siècle. Elle est le seul vestige de l'activité artisanal du lieu, la briqueterie de Landéan.

Période(s) Principale : limite 19e siècle 20e siècle

La maison située au lieu-dit la Poterie est constitué d'un alignement de 3 corps de bâtiment, le bâtiment central étant moins haut (comble sur rez-de-chaussée) que les deux autres qui possèdent un étage carré et un comble. Les bâtiments sont entièrement construits en brique et couverts de toit à longs pans en ardoise. Les encadrements des ouvertures sont en brique et de formes cintrées. Seul le pavillon de l'ouest a été remanié, ses encadrements ont été changés et remplacés par des linteaux en béton, une véranda a également été ajouté devant sa façade principale.

Murs brique
Toit ardoise
Couvertures
Statut de la propriété propriété privée