Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Maison, la Pommerais (Saint-Juvat)

Dossier IA22017250 inclus dans Écart, la Pommerais (Saint-Juvat) réalisé en 2010

Fiche

Dossiers de synthèse

Ce logis daté de 1677 présente les caractéristiques de l'habitat rural de cette période sur ce territoire, portes plein-cintre, celle de la salle ayant été modifié au 19e siècle, corniche à modillons en cul de lampe alternant avec des trous de boulins, lucarnes ornées à fronton triangulaire, souches de cheminées moulurées dont le sommet est couronné d’une crête en dents de scie. Elle constitue également un des premiers exemples de mise oeuvre de rampants de pignons avec pierres ancrées en épi.L’organisation fonctionnelle se lit en façade, grande salle suivie d’un cellier le tout surmonté d’un grenier au-dessus de la salle et d’une chambre haute sur le cellier.Pour des raisons d’ostentation et de visibilité la lucarne la plus ornée qui porte une croix et une patène ? se trouve du côté du chemin au droit du jour de grenier et non au dessus de la fenêtre de la chambre haute.La croix et la patène qui sont portées sur la lucarne pourraient indiquer une maison de prêtre, malgré l’absence de représentation d’un calice. Il se peut qu’il s’agisse aussi d’une maison habitée par un trésorier de la fabrique comme le logis de l’Epine, proche du bourg, dont la lucarne possède également une croix d’autel sculptée.

Genre de prêtre
Dénominations maison
Aire d'étude et canton Projet de Parc naturel régional Rance-Côte d'Emeraude
Adresse Commune : Saint-Juvat
Lieu-dit : la Pommerais
Cadastre : 1983 B2 422, 423

Ce logis est daté de 1677 sur la lucarne de gauche. Il a conservé la plupart de ses anciennes ouvertures. La porte rectangulaire et la fenêtre de la chambre haute ont été agrandies au 19e siècle Une fenêtre du rez-de-chaussée, à gauche, a été rajoutée au 20e siècle lors de la restauration. Les écuries qui lui faisaient face sur le cadastre de 1833 ont été détruites.

Période(s) Principale : 4e quart 17e siècle
Dates 1677, porte la date

La façade et le pignon est sont en pierre de taille de calcaire coquillier tandis que le mur arrière est entièrement en terre. Le logis est accolé d´une dépendance ayant servi d´étable. Il est composé d´une grande salle avec cheminée en falun et granite, un vaisselier mural lui fait face. La pièce sans feu qui communique avec la salle aurait anciennement servi de cellier. L´étage est également partagé entre un espace de stockage et un espace d´habitation. La chambre haute a perdu aujourd´hui sa cheminée.

Murs falun
terre
granite
appareil mixte
Toit ardoise
Étages 1 étage carré
Couvertures toit à longs pans
pignon découvert
Techniques sculpture
Précision représentations

Croix, patène.

Statut de la propriété propriété privée

Annexes

  • 20102211532NUC : Archives départementales des Côtes-d'Armor