Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Maison du peuple, 8 et 10 rue Saint-Louis ; rue d'Echange (Rennes)

Dossier IA35022662 inclus dans Ancienne rue du Vieux-Bourg-Saint-Etienne, dite Petite-Rue-au-Change, puis chemin vicinal n° 46, actuellement rue d'Echange (Rennes) réalisé en 1999

Fiche

La ville de Rennes tarde à se doter d´une bourse de travail. Si un projet similaire est à l´étude à Nantes, au même moment, d´autres villes comme Bordeaux, Toulouse ou Saint-Etienne en possèdent une dès la fin du 19e siècle. C´est sous l´impulsion du maire Jean Janvier, que la Maison du Peuple de Rennes est créée. La construction s´intègre dans un programme urbain comprenant l´achèvement de l´église Sainte-Anne et le percement d´une rue menant à cette église.

Les différents bâtiments portent les marques des deux architectes de la ville E. Le Ray et Y. Le Moine. Ainsi, la façade sur la rue d´Echange est initialement édifiée sur les plans de Le Ray mais Le Moine la modifie plus tard, notamment au niveau des entablements. Il en est de même pour la façade sur la cour, transformée dans les années trente par Le Moine, comme le montre la prise de vue de l´état actuel par rapport aux plans de Le Ray. Cependant, l´actuelle salle de la Cité garde l´empreinte de Le Ray. Les modifications de Le Moine sont visibles sur les différents corps de bâtiment, car il emploi un langage plus dépouillé que son prédécesseur, comme le montre la vue de la façade sur le rue Saint-Louis.

A l´intérieur de la salle de réunion donnant sur la cour, se trouvent des frises exécutées par l´artiste rennais Godet qui a également décoré le Panthéon rennais.

Dénominations presbytère, maison du peuple
Aire d'étude et canton Rennes ville - Rennes ville
Adresse Commune : Rennes
Adresse : 8 et 10 rue Saint-Louis , rue d' Echange
Cadastre : 1980 AC 234

Les archives communales, partiellement résumées dans l´ouvrage publié sous la direction de Catherine Laurent, indiquent qu´en 1892, à la demande de divers groupes et syndicats ouvriers, l´architecte communal Jean-Baptiste Martenot est chargé d´un projet de restauration de l´hôtel de Guerry, rue Gambetta, où doivent être aménagés des bureaux et une grande salle de réunion destinée à la bourse du travail. Suite à l´abandon du projet trop coûteux, qui ne donnait pas satisfaction aux ouvriers, la bourse, créée en avril 1893, est installée dans l´ancien Café Central du Champ-Jacquet. Les locaux devenant trop étroits, le maire Jean Janvier met une partie du couvent de la Visitation acquis par la ville, rue Hoche, à la disposition de l´association. Celle-ci constitue, en 1911, une société civile destinée à la fondation de la maison du peuple. En 1913, la ville compte près de 5000 ouvriers syndiqués ; ils sont plus de 9000 en 1917. En 1911 et 1913 des terrains sont acquis par la société civile, entre la rue Saint-Louis et la rue d´Echange, contigus au presbytère de Saint-Aubin, mis à leur disposition par la ville. Un hangar d´une capacité de 500 personnes « servant de salle de réunion à la maison du peuple » (1 M 201), est tout d´abord édifié en 1918 dans l´attente d´un projet de l´architecte de la ville Emmanuel Le Ray. En 1919, la ville vote la construction de la maison du peuple, dont Emmanuel Le Ray est chargé d´élaborer les plans, présentés au conseil municipal par le maire (annexe). Le projet comprend une salle de réunion, qui doit servir également à des représentations théâtrales. Le chantier débute en 1921 et se termine en 1924. L´architecte de la ville, regrettant que le terrain ne permette pas de donner une profondeur suffisante à la salle de réunion, exprime cependant sa satisfaction devant l´effet produit par la polychromie des matériaux. Le décor peint représentant les différents corps de métier du bâtiment (dont le maire Jean Janvier, entrepreneur, sur un chantier) est réalisé par Camille Godet. Lors de la délibération du 8 février 1924, le conseil municipal considère que « la salle de réunion [...] exempte de luxe ; néanmoins [...] présente de l´élégance et du confortable». Un projet d´agrandissement et de transformation des locaux est proposé par les architectes de la ville Emmanuel Le Ray et Yves Le Moine, en 1931. Le projet, qui prévoit la construction d´un bâtiment à rez-de-chaussée et étage à la suite du vestibule de la salle des fêtes comprenant des bureaux, et un autre, en bordure de la rue Saint-Louis, à deux étages et comprenant des salles de réunions, ne sera voté qu´en 1935 et réalisé l´année suivante. A cette date, c´est l´architecte Yves Le Moine qui est chargé du projet (réfection de la façade rue d´Echange et des façades sur cour et construction de nouveaux bâtiments rue Saint-Louis) ; il indique dans son devis descriptif que « l´état de vétusté de ces bâtiments est tel que la reconstruction s´impose. D´autre part, une construction neuve permettra un groupement rationnel des locaux suivant leur destination » (1 M 212). Les bâtiments fermant la cour le long de la rue Saint-Louis sont construits sur les plans de l´architecte communal Yves Lemoine, puis d´ Yves Perrin, qui lui succède ; mis en adjudication en 1959, ils seront achevés en 1960. Henri Fréville mentionne dans ses mémoires que l´inauguration de la maison de la Mutualité a lieu le 20 janvier 1962.

Période(s) Principale : 1er quart 20e siècle
Principale : 2e quart 20e siècle
Principale : 3e quart 20e siècle
Dates 1919, daté par source
1959, daté par source
Auteur(s) Auteur : Le Ray Emmanuel, architecte communal, attribution par source
Auteur : Le Moine Yves, architecte communal, attribution par source
Auteur : Badault, entrepreneur, attribution par source
Auteur : Pichon, entrepreneur, attribution par source
Auteur : Trivério, entrepreneur, attribution par source
Auteur : Odorico, mosaïste, attribution par source

L´édifice est construit en parcelle traversante, les différents corps de bâtiment disposés autour d´une cour centrale à laquelle un passage cocher donne accès depuis la rue Saint-Louis. Au nord, la salle de spectacle présente une façade sur cour en moellons de schiste soulignée par un décor de briques (trace de reprise à l´ouest et surélévation au-dessus de l´accès principal masquant un fronton droit en béton) et une façade sur rue masquée par un enduit tyrolien, également couronnée d´un fronton droit portant l´inscription «Maison du Peuple». A l´intérieur du bâtiment, dans la salle de réunion, une frise est peinte représentant notamment le maire Jean Janvier. Au sud, rue Saint-Louis, un corps de bâtiment à 2 étages carrés est construit avec une ossature en béton armé avec un remplissage de briques creuses masquées par un enduit et couvert d´un toit terrasse en béton.

Murs schiste
brique creuse
enduit
enduit
moellon
béton armé
Toit ardoise, béton en couverture
Étages 2 étages carrés

Données complémentaire architecture Rennes

IAUT typicum
ICHR typicum
IESP unicum aire d'étude
ICONTX en rupture
ITOPO site de périphérie
POS 3
SEL étudié
Statut de la propriété propriété publique

Références documentaires

Documents d'archives
  • A. C. Rennes. Série M ; 1M201. Maison du Peuple, rue Saint-Louis, acquisition du terrain et des immeubles de l'ancien presbytère Saint-Aubin par la ville de Rennes (1911-1917) .

  • A. C. Rennes. Série M ; 1M202. Maison du Peuple, rue Saint-Louis, projet de construction d´une salle de réunions demande des syndicats ouvriers la ville de Rennes (1913-1914) .

  • A. C. Rennes. Série M ; 1M203. Maison du Peuple, rue Saint-Louis, construction d´un hangar en guise de salle de réunions sous la direction d´E. Le Ray, architecte de la Ville (1917-1919) .

  • A. C. Rennes. Série M ; 1M204. Maison du Peuple, rue Saint-Louis, projet de construction d´une grande salle de réunions sous la direction d´E. Le Ray (1919-1922) .

  • A. C. Rennes. Série M ; 1M205. Maison du Peuple, rue Saint-Louis, construction d´une grande salle de réunions, adjudication des travaux de terrassement et maçonnerie (1er lot), sous la direction d´E. Le Ray (1921) .

  • A. C. Rennes. Série M ; 1M206. Maison du Peuple, rue Saint-Louis, construction d´une grande salle de réunions, mise au concours des travaux de béton et ciment armé (2ème lot), sous la direction d´E. Le Ray (1921) .

  • A. C. Rennes. Série M ; 1M207. Maison du Peuple, rue Saint-Louis, construction d´une grande salle de réunions, adjudication des travaux de charpente en bois, couverture et zinguerie, plâtrerie et carrelage, menuiserie, serrurerie, peinture et vitrerie, chauffage, éclairage, eaux (lots 3 à 11), sous la direction d´E. Le Ray (1928) .

  • A. C. Rennes. Série M ; 1M208. Maison du Peuple, rue Saint-Louis, construction d´une grande salle de réunions, paiement des travaux exécutés par lot et par entrepreneur (1923-1947) .

  • A. C. Rennes. Série M ; 1M209. Maison du Peuple, rue Saint-Louis, construction d´une grande salle de réunions, travaux d'aménagement (1924-1943) .

  • A. C. Rennes. Série M ; 1M210. Maison du Peuple, rue Saint-Louis, construction d´un dispensaire sous la direction d´E. Le Ray (1926) .

  • A. C. Rennes. Série M ; 1M211. Maison du Peuple, rue Saint-Louis, projet d´agrandissement, acquisition de terrains par la ville de Rennes et bail avec l´Union des Syndicats Confédérés (1931-1935) .

  • A. C. Rennes. Série M ; 1M212. Maison du Peuple, rue Saint-Louis, projet d´agrandissement sous la direction d´Y. Le Moine, architecte de la Ville (1935-1936) .

  • A. C. Rennes. Série M ; 1M213. Maison du Peuple, rue Saint-Louis, agrandissement, adjudication des travaux de terrassement, asphaltage de terrasses, zinguerie, plâtrerie, menuiserie, serrurerie, dallage et mosaïque, parquets, peinture, stores en bois, appareils sanitaires, chauffage (lot l à 12), sous la direction d´Y. Le Moine (1936-1943) .

  • A. C. Rennes. Série M ; 1M214. Maison du Peuple, rue Saint-Louis, agrandissement, paiement des travaux exécutés par lot et par entrepreneur (1936-1943) .

  • A. C. Rennes. Permis de construire ; 6 W 33. Maison du peuple. Construction, divers plans (1924-1940) .

  • A. D. Ille-et-Vilaine. Sous-série 2O ; 2O239/78. Maison du peuple (1911-1940) .

  • ANDRIEUX Jean-Yves, LAURENT Catherine (éd.). Quelques souvenirs, Jean Janvier, Maire de Rennes. Rennes : P.U.R., 2000.

    p. 132-135
Documents figurés
  • [1925 ca.). La maison du Peuple, photographie, par Le Couturier, vers 1925 (A. D. Ille-et-Vilaine, 8 Fi 185).

  • [1919). La maison du Peuple. Ville de Rennes. Salle de réunion. Façade sur cour, dessin, par Emmanuel Le Ray, 1919 (A. C. Rennes ; 2 Fi 4966).

  • [1919). La maison du Peuple. Ville de Rennes. Salle de réunion. Façade sur la rue d'Echange, dessin, par Emmanuel Le Ray, 1919 (A. C. Rennes ; 2 Fi 4970).

  • [1919). La maison du Peuple. Ville de Rennes. Salle de réunion. Plan du 1er étage, dessin, par Emmanuel Le Ray, 1919 (A. C. Rennes ; 2 Fi 4965).

  • [1919). La maison du Peuple. Ville de Rennes. Salle de réunion. Coupe sur la scène, dessin, par Emmanuel Le Ray, 1919 (A. C. Rennes ; 2 Fi 4968).

  • [1919). La maison du Peuple. Ville de Rennes. Salle de réunion. Coupe côté tribune, dessin, par Emmanuel Le Ray, 1919 (A. C. Rennes ; 2 Fi 4969).

  • [1936). La maison du Peuple. Façade principale, tirage d'après Yves Le Moine, 1936 (A. C. Rennes ; 2 Fi 4952).

  • [1936). La maison du Peuple. Façade postérieure, tirage d'après Yves Le Moine, 1936 (A. C. Rennes ; 2 Fi 4953).

  • [1936). La maison du Peuple. Plan du rez-de-chaussée, tirage d'après Yves Le Moine, 1936 (A. C. Rennes ; 2 Fi 4949).

Bibliographie
  • LAURENT, Catherine (sous la direction de). Emmanuel Le Ray, architecte de la Ville de Rennes de 1985 à 1932, Rennes, 2000.

    p. 126-131
  • FREVILLE, Henri. Un acte de foi. Trente ans au service de la Cité. Rennes : éditions Sepes, 1977.

    tome 2, p. 587, 589
  • LE GONNIDEC, Murielle. Yves Lemoine, architecte de la Ville de Rennes (1932-1958) , mémoire de maîtrise, université de Rennes2, Rennes, 1994.

    p. 23-24
  • LOYER, François, GUENE, Hélène. L'Eglise, l'Etat et les architectes, Rennes 1870-1940, éditions Norma, 1995.

    p. 224
  • JOST, M. La salle de la Cité à Rennes : une « révolution culturelle » tranquille 1925 à 2000. Mémoire de maîtrise d´histoire, université de Lorient, 2001.