Logo ={0} - Retour à l'accueil

Maison dite Les Bruyères, 22 avenue Franklin Roosevelt , rue Françoise d'Amboise (Vannes)

Dossier IA56003885 inclus dans Avenues Roosevelt et de La Marne, anciennement route d'Auray puis rue d'Auray ou de la Madeleine, puis avenue Hoche (Vannes) réalisé en 2004

Fiche

  • Vue générale.
    Vue générale.
  • Impression
  • Agrandir la carte
  • Parties constituantes

    • garage
    • jardin
    • enclos

Dossiers de synthèse

Appellationsdite Les Bruyères
Parties constituantes non étudiéesgarage, jardin, enclos
Dénominationsmaison
Aire d'étude et cantonVannes
AdresseCommune : Vannes
Adresse : 22 avenue Franklin, Roosevelt, rue
Françoise d'Amboise
Cadastre : 1980 DK411, 412

La maison est construite sur une parcelle du lotissement Lotz ouvert en 1895. Le 15 janvier 1909, Desmaison, entrepreneur dépose une demande d'alignement pour la construction d'une maison pour Mme veuve Le Tolguennec, "à l´angle de la nouvelle rue". Elle est édifiée sur les plans de l'architecte Edmond Gemain datés du 25 avril 1910. Le garage, contemporain de la maison, a été modifié en habitation en 1998.

Période(s)Principale : 1er quart 20e siècle
Dates1910, daté par source
Auteur(s)Auteur : Gemain Edmond
Edmond Gemain (1884 - 1953

Né le 29 avril 1884 à Cossé-le-Vivien, dans la Mayenne, Edmond (Louis) arrive à Vannes avec sa famille en 1885. Joseph Louis Gemain, son père, est employé comme herboriste dans une pharmacie ; Emma Ruzeau, sa mère, est sage-femme. Après des études à l’Ecole des Arts décoratifs à Paris, Edmond Gemain s’installe comme architecte à Vannes, en 1908, au 10 place de l’Hôtel de Ville. Il épouse la même année à Saint-Brieuc Jeanne-Marie Moënner. Le couple aura quatre enfants : Edmond (1909), Jean (1911), Annick (1913) et Yves (1914). De 1909 à 1913 il habite 39 rue du Mené. En 1913-1914, on le retrouve chez ses parents au 39 rue Jeanne d’Arc. A partir de 1920 et jusqu’à sa mort le 10 août 1953, il sera fidèle au 19 de la rue Pasteur qui abrite son domicile et ses bureaux. La maison est démolie par son fils, également architecte, qui construit à son emplacement vers 1972 un immeuble de logements. (sources : recherches de Jacques Delarue).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte attribution par source
Auteur : Desmaisons entrepreneur attribution par source
Personnalité : Le Tolguennec commanditaire attribution par source

Maison construite en retrait sur la rue sur une parcelle d'angle avec garage donnant sur la rue Françoise d'Amboise. De plan à avancée, la maison montre une élévation enduite à travées ; la base de la façade est en appareil polygonal, les chaines d'angle et les ouvertures en brique et granite. La façade postérieure présente un appentis en rez-de-chaussée couvert, comme le reste de la maison, en tuile. Le jardin est clos de murs, de murets avec piliers en brique sur l'avenue Roosevelt.

Mursgranite
brique
enduit
Toittuile mécanique
Étages1 étage carré, étage en surcroît
Élévations extérieuresélévation à travées
Couverturestoit à longs pans
appentis
croupe
noue
pignon couvert
Escaliersescalier dans-oeuvre : escalier tournant à retours avec jour
Typologiesen retrait de rue, plan à avancée

La présence d'un garage est un élément novateur de l'architecture résidentielle vannetaise.

Statut de la propriétépropriété privée

Annexes

  • Sources iconographiques

    20075605368NUCA : Archives départementales du Morbihan, S 247.

    20075601014NUCA : Archives municipales de Vannes, 5I 162.

Références documentaires

Documents d'archives
  • A. D. Morbihan. S 247. Alignements Vannes. RN 165. 1901-1920. 15 janvier 1909. Demande de Desmaison, entrepreneur de construire une maison pour Mme Le Tolguennec, à l´angle de la nouvelle rue (Françoise d´Amboise).

    Archives départementales du Morbihan : S 247
  • A. M. Vannes. 5I162. Casiers sanitaires, route d'Auray.

    Archives municipales de Vannes : 5I162