Logo ={0} - Retour à l'accueil

Maison de villégiature Ker Odette, 2 rue de Portzmoguer, Morgat (Crozon)

Dossier IA29004144 inclus dans Quartier balnéaire de Morgat (Crozon) réalisé en 2007

Fiche

Précision dénominationmaison de villégiature
AppellationsKer Odette
Parties constituantes non étudiéesjardin
Dénominationsmaison
Aire d'étude et cantonBretagne - Crozon
AdresseCommune : Crozon
Lieu-dit : Morgat
Adresse : 2 rue de
Portzmoguer
Cadastre : IK 769

En 1907, Auguste Agombart, propriétaire domicilié au bourg de Crozon, fait construire la villa Ker Odette, coquette villa de 14 ouvertures. Dès 1913, Adolphe Péchin, hôtelier au Fret, gérant du Grand Hôtel de la Mer depuis 1906, l´achète. Elle est située à proximité de la villa Ker Maria, non loin de la mer, un peu à l´écart de la partie bâtie par les Peugeot. A l´époque, elle est la construction la plus à l´Ouest du lotissement Peugeot, séparée de quelques centaines de mètres des habitations du village de Morgat. Le secteur se lotit néanmoins relativement rapidement, notamment avec la villa voisine Les Fuchsias construite par ce même Adolphe Péchin et avec laquelle une certaine confusion est apparue dans les matrices cadastrales. La villa Ker Odette est considérée en 1926 comme une villa de première catégorie par la Chambre d´industrie touristique de Morgat : son loyer estival est le plus élevé de Morgat cette année-là. Dans les années 1930, les femmes de ménage du Grand Hôtel de la Mer préparent la villa à l´ouverture de la saison, afin que les familles en pension au Grand Hôtel puissent y séjourner. À la fin de la Seconde Guerre mondiale, elle change de propriétaire et est habitée à l´année. Elle est aujourd´hui redevenue une résidence secondaire.

Période(s)Principale : 1er quart 20e siècle
Dates1907, daté par source
Auteur(s)Personnalité : Agombart Auguste commanditaire attribution par travaux historiques

La villa Ker Odette, construite sur un plan rectangulaire, est une belle villa de quatre étages. Son nom est inscrit en relief en façade principale, ainsi que l´inscription « Anno 1913 », date de l´année d´achat de la villa par Adolphe Péchin. Deux terrasses aux deux premiers étages, avec balustrades très simples en bois, permettent de profiter d´un large espace face à la mer. Elles ont été rénovées au printemps 2006. La façade principale, qui fait face à la mer et au boulevard de la Plage, est particulièrement travaillée. Tout d´abord, le revêtement est fait de pierres apparentes, alors que les autres murs sont crépis. Les encadrements des ouvertures sont également en pierres, alors qu´ils ne sont pas apparents ailleurs. Une corniche avec modillons parcourt le haut de la façade - la corniche se poursuit sur les autres murs, mais les modillons ont disparu. Les lucarnes-frontons sont décorés de style néo-renaissance, tandis que la lucarne qui donne à l´Ouest est seulement à croupe (ou dite capucine) - entre les deux lucarnes-frontons se trouve néanmoins une lucarne rampante (ou en chien couché) très simple. Une souche de cheminée émerge de ce côté du toit : elle est en pierres apparentes. Celle qui sort du toit du côté jardin est crépie, seul le couronnement est en pierres apparentes. C´est cette façade principale qui donne tout son intérêt architectural à la villa.

États conservationsbon état

Abords d´un monument historique.

Statut de la propriétépropriété d'une personne privée

Annexes

  • 20072908688NUCB : Archives municipales de Brest, 7S374.

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives départementales du Finistère. Matrices cadastrales de Crozon.

Périodiques
  • MALLEGOL, Christine. Une saison au Grand Hôtel de la Mer dans les années trente. Crozon : Avel Gornog, juin 1994, n°2.

    p. 15