Logo ={0} - Retour à l'accueil

Maison de villégiature dite Ty Karreck Braz, 9 allée des Goélands, Sainte-Anne (Trégastel)

Dossier IA22007190 inclus dans Ville de Trégastel réalisé en 2000

Fiche

Dossiers de synthèse

Précision dénominationmaison de villégiature
Appellationsdite Ty Karreck Braz
Parties constituantes non étudiéespuits, jardin d'agrément
Dénominationsmaison
Aire d'étude et cantonCôte de Granit Rose - Perros-Guirec
AdresseCommune : Trégastel
Lieu-dit : Sainte-Anne
Adresse : 9 allée des
Goélands
Cadastre : 1987 AH 107, 108

Maison de villégiature dite Ty Karreck Braz construite vers 1923-24 (1926, date d' imposition) par l'architecte Auguste Courcoux, installé à Paris, pour Paul Hébert, rentier demeurant en Indre-et-Loire, puis à Paris. La villa est édifiée en milieu de grande parcelle, en front de mer. La parcelle comprend un puits. Un jardin potager et un lavoir ont disparu.

Période(s)Principale : 1er quart 20e siècle
Auteur(s)Auteur : Courcoux Auguste architecte attribution par tradition orale
Personnalité : Hébert Paul commanditaire attribution par source

Edifice qui possède des ressauts sur chaque façade. Le corps de logis est couvert d'un toit à longs pans et pignons découverts. La façade antérieure présente une avancée latérale formant mur-pignon en façade que la présence d'un porche d'entrée rend asymétrique. Un faux conduit de cheminée décore le nu du mur. La façade postérieure, sur mer, présente elle aussi une avancée latérale couverte d'un appentis, avec lucarne rampante sur le toit. Cet avant-corps est largement ouvert sur l'extérieur par des larges baies cintrées. Un bow-window couvert d'une croupe polygonale anime une élévation latérale. Gros-oeuvre en moellons de granite laissés apparents, les baies sont couvertes de linteaux de granite rose, d'un arc polygonal à trois pans ou en plein-cintre. Lucarnes de l'étage de comble couvertes de croupes débordantes. Les rampants du toit, à crossettes, affirment le caractère néo-breton. Le soubassement dont la distribution a été modifiée, comportait un garage et une cuisine équipée d'un monte-plats. La pièce de réception du rez-de-chaussée comprend un lambris de demi-revêtement avec une étagère sur tout le pourtour de la pièce, élément retrouvé dans une autre villa de Trégastel (Les Courlis, étudiée). La rampe d'escalier comporte des pigeons sculptés.

Mursgranite
moellon
Toitardoise
Étagesétage de soubassement, 1 étage carré, étage de comble
Couverturestoit à longs pans
appentis
pignon découvert
noue
croupe polygonale
Escaliersescalier de distribution extérieur : escalier droit en maçonnerie
escalier dans-oeuvre : escalier tournant à retours avec jour en charpente
Techniquesmenuiserie
Précision représentations

Le vantail de la porte d'entrée présente un décor de fuseaux d'inspiration régionale.

Exemple de grande villa construite à la fin du 1er quart du 20e siècle, dans un style régionaliste propre au maître-d'oeuvre.

Statut de la propriétépropriété privée
Intérêt de l'œuvreà signaler

Annexes

  • Voir aussi enquête thématique régionale (patrimoine de la villégiature) - 1999 (Elisabeth Justome) : .