Logo ={0} - Retour à l'accueil

Maison, 6 rue Saint-Patern (Vannes)

Dossier IA56006863 inclus dans Faubourg Saint-Patern (Vannes) réalisé en 2010

Fiche

Dénominationsmaison
Aire d'étude et cantonVannes
AdresseCommune : Vannes
Adresse : 6 rue
Saint-Patern
Cadastre : 1807 I2 522 ; 1844 K3 524 ; 1980 BO 177

Maison mentionnée dans les archives de la réformation comme appartenant en 1677 à François Perin, marchand mercier. Maison ancienne en pan de bois sous une façade enduite. La maison fait l'objet de travaux importants en 1745 date à laquelle est dressé un procès-verbal les consignant et décrivant en même temps la maison. Une carte postale ancienne de la rue Saint-Patern montre son état précédent. Existence d'une cour postérieure sur les relevés cadastraux anciens qui a été couverte en partie et qui est signalée également dans les archives de la réformation. Il est question également d'une galerie postérieure en saillie qui n'existe plus aujourd'hui.

Période(s)Principale : 16e siècle
Auteur(s)Personnalité : Perin François propriétaire attribution par source

Maison en pan de bois établie sur une parcelle étroite en profondeur avec mur latéral et un soubassement en pierre de taille remanié. A pignon sur rue, c'est une maison d'un étage carré surmonté d'un étage de comble, à double encorbellement d'après la carte postale ancienne ; l'entrée est latérale.

Mursgranite
enduit
moellon
pan de bois
Toitardoise
Étages1 étage carré, étage de comble
Élévations extérieuresélévation à travées
Couverturestoit à longs pans
pignon couvert
Escaliers
Typologiesen alignement de rue, pignon sur rue, pan de bois, encorbellement, murs latéraux
Statut de la propriétépropriété privée
Sites de protectionsecteur sauvegardé

Annexes

  • Déclaration et dénombrement, 1677

    A. D. Loire-Atlantique. B 2341 : 14 février 1677 : déclaration et dénombrement de François Perin marchand mercier demeurant au faubourg et paroisse de Saint Patern de la ville de Vannes d´une maison couverte d´ardoises avec sa cour au derrière située en la Grande Rue du dit faubourg de Saint Patern contenant 33 pieds de long et 15,5 de largeur sur la dite rue et la dite cour 20 pieds de long et 11 pieds de large donnant à un jardin dépendant de l´hôtellerie où pend pour enseigne « La Bannière » appartenant au Sr Jean Le Gal, d´un côté à maison appartenant à Jean Poullain d´autre côté à maison aux héritiers de me Jean Le Thieis comme le tout se contient avec ses appartenances et dépendances acquise par le dit déclarant au fief du roi par contrat du 26 février 1671 passé au rapport de Rio N.R. à Vannes d´avec Mlle Perinne Ridant et ne connoit autre filliation.

  • Bail, 1682

    A. D. Morbihan. 6E 757 : 14 décembre 1682 : Bail de 5 ans passé entre Olive Pradic veuve de François Perin marchande à Vannes demeurant au faubourg et paroisse de Saint Patern au profit de François Pichart et Jeanne Gallerne sa femme pâtissiers demeurant au faubourg et paroisse de Saint Patern d´une chambre basse sur le devant située dans une maison en la Grande Rue du dit faubourg de Saint Patern, la moitié de la cave aussi sur le devant de la dite rue, en laquelle demeure la dite Pradic pour et ne faveur de la somme de 48 £/an. En outre est conditionné que au cas que le parlement seroit transféré de cette ville la présente demeurera nulle et résiliée du jour de la translation.

  • Bail, 1682

    A. D. Morbihan. 6E 757 : 14 décembre 1682 : Bail de 5 ans passé entre Julien Perin et Guillemette Thomas sa femme marchande à Vannes demeurant au faubourg Saint Nicolas paroisse de Saint Patern au profit de François Pichart et Jeanne Gallerne sa femme pâtissiers demeurant au dit faubourg et paroisse Saint Patern savoir est tout et telle part et portion qui peut compter et appartenir au dit Perin dans une maison située au dit Saint Patern à cause de la succession de François Perin son père consistant en une chambre basse et cour sur le derrière, une petite écurie dans la dite cour et la moitié de la cave de la dite maison qui est la portion donnant sur le derrière pour et en faveur de la somme de 52 £.

  • Procès-verbal, 1745

    A. D. Morbihan. B 497 : 24 mai 1745 : Procès-verbal effectué à la requête de vénérable et discret messire Yves de la Gabelle prêtre titulaire de la chapellenie de N.D. de Pitié se déservant dans l´église paroissiale de Saint Patern, d´une maison située Grande Rue au faubourg de Saint Patern dépendant de la chapellenie de N.D. de Pitié construite de clayes de bois sur la rue d´un mur de longère du côté du couchant d´une cloison de terrasse vers le levant et d´un mur du côté du midy montant jusqu´aà hauteur du premier étage, le reste de étage de charpente remplie de terrasse, percé à la face sur la rue au rez-de-chaussée d´une ouverture de boutique fermée de panneaux avec porte au bout de la dite ouverture, d´une ouverture de porte sur une allée, au premier étage d´une fenêtre fermée de châssis à verre en plomb et volets à coulisses au derrière au second étage d´une lucarne avec châssis à verre en plomb, du côté du midy au rez-de-chaussée d´une porte et d´une fenêtre avec jambages fermetures et appuis de pierre de grain fermé d´un châssis à verre en plomb et d´un vantail de porte, au premier étage d´une porte donnant sur une mauvaise gallerie en ruine et d´une fenêtre fermée d´un châssis à verre en plomb et d´un vantail, et d´une lucarne au grenier fermée d´un châssis à verre en plomb dans le haut seulement.

    Distribué au rez-de-chaussée en une boutique avec cheminée dedans avec jambages et manteau de pierres de taille, séparé d´une allée par une cloison de terrasse avec porte de communication, séparé aussi par une pareille cloison d´une espèce de chambre sans cheminée donnant sur la cour avec porte pratiquée pour communiquer dans la dite boutique et la place de terre sous laquelle passe un conduit qui est escroulé et engorgé, les planchers séparant le rez-de-chaussée du premier étage sont soutenus par deux poutres garnies de solives recouvertes de bavasseaux place carrelée sur le devant en ruien et place de terre aux poutres en mauvais état sur le derrière, au bout de l´allée est un escalier de bois à un noyau pour la servitude des chambres et grenier, et au premier étage d´une chambre sur le devant avec cheminée, d´un autre aussy avec cheminée sur le derrière séparé par une cloison de terrasse et parties donnant sur l´escalier d´une chambre en galetas sur le devant au deuxième étage avec cheminée à manteau de bois et d´une autre aussy avec cheminée sur le derrière séparé de l´une et l´autre par un transport formé de deux cloisons qui le sépare des chambres avec portes y donnant, les planchers séparant le dit premier étage du second sont soutenus par deux poutres garnies de solives recouvertes de bavasseaux et place de terre au-dessus, celuy séparant le toit du second étage est soutenu de deux faibles solives portant comme feroit des poutres des chevrons en forme de solives recouvert de bavasseaux et enduit le long du rampant de la couverture dans les dites chambres, charpente au-dessus construite de filières et faite sans ferme et couverture en ardoises au-dessus sur lattes et chevrons qui est toute neuve, au derrière de la dite maison est une petite cour au bout de laquelle est un petit bâtiment en appenty consistant en une espèce d´écurie avec petit grenier au-dessus séparé par des solives doublé de bavasseaux d´un bout et le reste dans doublage, avec une souche de cheminée qui sort hors de la couverture faite d´un bastie de bois recouvert de terrasse sans jambage ny manteau, couverture en ardoises au-dessus en mauvais état. Et dans la dite cour est un siège de commodités dont l´orifice est démoli et la cuve pleine, au premier au-dessus est un autre siège de commodité ; Toute la maison est mal construite et en grande caducité elle contient 15 pieds de face sur la dite rue sur 34 pieds de long jusqu´à la cour.

    Il est nécessaire de mettre sur l´ouverture de la boutique deux planches de 6,5 pieds servant de panneau et rafraîchir les joints des autres planches jusqu´au vif du bois, de bois de chêne ou châtaignier, de 15 lignes d´épaisseur : 3 £

    De remettre au bas de la porte donnant sur la rue une penture d´un pied et demi de long et une serrure de six pouces en la place de celle qui est cassée et de celle qui paroit y avoir : 3 £ 15 s

    De changer les gardes et raccommoder toutes les serrures : 3 £

    De remettre sous oeuvre deux pierres de taille au jambage à gauche de la cheminée en la place de celles qui sont calcinées : 2 £ 10 s

    Refaire les enduits de terre fannée sur la cloison qui sépare la dite boutique de l´allée des deux côtés : 4 £ 10 s

    Dans la chambre au bout de la boutique refaire sur la cloison de refent et dans les entrevoux trois toises d´enduit de terre, replacer à neuf une solive de 8 pieds de long sur 6 et 7 pouces de gros en la place de celle qui est cassée et pourrie dans ses bouts de bois de chêne y compris la réparation des bavasseaux : 10 £

    Remettre en plomb neuf le panneau de verre de la fenêtre et y replacer 11 pièces de verre 50 s

    Remettre sur la même fenêtre une fermeture d´une seule pierre de taille de 4,5 pieds de long 8 pouces d´épaisseur et un pied de large en la place qui est celle qui est cassé : 9 £

    Blanchir la dite boutique, chambre derrière et cloisons de deux couches ou trois jusqu´à suffisance avec chaux : 6 £

    Il est nécessaire de placer sur la porte de l´allée un linçoir à six pieds de hauteur de terre refeuillé pour recevoir le battant de la porte, il aura quatre pieds de long sur 5 pouces de gros, il sera mis au-dessus un vermont de trois pieds de long sur 1 pied de haut : 4 £ 15 s

    Fournir et placer à neuf sur l´ouverture de la porte un vantail de 6 pieds de haut sur 3 pieds de large et 15 lignes d´épaisseur de bois de chêne ou châtaignier jointes ensemble sur deux barres et une écharpe, ferré des anciennes pentures et verouil, il y sera placé un loquet neuf garni de ses pièces : 10 £ 10 s

    Refaire sur la cloison mitoyenne les enduits de terre ainsy qu´aux entrevoux de la dite allée et blanchir : 4 £ 10 s

    Dans la chambre du premier étage sur le devant, le carrelage est entièrement ruiné et dans le milieu de la place est une trape de bois pour faciliter de monter une barrique par son ouverture, la dite chambre sera recarrelée à neuf avec grands carreaux de 6 pouces de terre cuite elle contient 16 pieds de long sur 13 de large, ils seront posés sur mortier de chaux et sable : 40 £

    De nétoyer les panneaux de verre de la fenêtre : 30 s

    Refaire en différents endroits les cloisons, relever les planchers supérieurs : 10 £

    Dans la chambre donnant sur la cour remettre en plomb neuf les deux panneaux de verre, y placer quatre pièces de verre, les volets quoiqu´anciens peuvent servir, remettre sur la porte de la galerie un crampon de serrure : 50 s

    Refaire les cloisons, bavasseaux, place de terre : 7 £ 10 s

    Relever le foyer en entier y fournir les dalles de pierre et blanchir la dite chambre : 6 £

    Au second étage sur le devant réparer en replaçant quatre losanges de verre et nétoyer les fenêtres : 3 £

    Remettre une clef neuve et une targette : 1 £ 4 s

    Remettre au-dessus de l´appui de la lucarne deux bouts de planches au plafond de 2,5 pieds de long sur 8 pouces de large et refaire les cloisons : 5 £ 10 s

    Dans le transport remettre à neuf une douzaine de bavasseaux et réparer la place de terre : 3 £ 10 s

    Dans la chambre en galetas donnant sur la cour il est nécessaire de réparer la place avec terre, refaire la fenêtre : 5 £ 10 s

    Remettre une filière, réparer la couverture au-dessus, le contretillage le long du rampant en dedans sera refait et le dit endroit sera reblanchi : 45 £

    Remettre une serrure sur la porte de l´escalier : 2 £

    Dans l´escalier relever les quatre premières marches et raccommoder les autres le tout évalué à une demi-toise de menuiserie er faire les enduits avec mortier de terre de la cage d´escalier et blanchir : 13 £

    La gallerie en saillie dans la cour et en retour pour communiquer dans le petit bâtiment est en ruine tant pas sa mauvaise construction qui est en partie en rondins en forme de trique de fagots, que la couverture qui est très mauvaise, mais comme elle est utile conduisant à des latrines qui sont sur la cour au premier étage, elle sera rétablie et le bout qui conduit dans le petit bâtiment sera supprimé, elle sera construite d´une sablière de 14 pieds de long sur 8 et 9 pouces de gros, de quatre poteaux de 8 pieds sur 5 pouces de gros, de douze autres pieds de long de sablière sous les chevrons de même grosseur partie des solives pourront servir, les terrasses seront refaites et la couverture : 58 £

    Il est nécessaire de vider la cuve des latrines et de réparer le conduit par où on dit qu´elles se dégorgent avec pierres plattes il contient environ 35 pieds, les murs des côtés seront réparés et le dit conduit sera recouvert de pierres plattes : 45 £

    L´orifice du siège des dites latrines sera remaçonné à 20 pouces de cham sur laquelle maçonnerie en terre sera placée un siège à une lunette de deux pieds et demi en carré de menuiserie de bois de chêne ou châtaignier avec son couvercle : 5 £ 10 s

    Il est nécessaire de poser un ventail neuf sur la porte du petit bâtiment qui est au fond de la cour de six pieds de hauteur sur trois pieds quatre pouces de large ferré sur une carrée qui sera faite neuve de deux gonds en bois deux pentures et un loquet garni de ses pièces : 9 £

    Bavasseaux, place de terre et couverture : 10 £

    TOTAL : 337 £ 4 s.

  • Sources iconographiques

    19975601177X : Archives municipales de Vannes, 21 Fi.

    19975601175X : Archives municipales de Vannes, 21 Fi.

    19975601225X : Archives municipales de Vannes

    19975601215XA : Archives municipales de Vannes, 9Fi.

    20015604403NUCB : Archives départementales du Morbihan, 3P 593.

    19985600193XA : Archives municipales de Vannes

    20055605208NUCB : Fonds privé

Références documentaires

Documents d'archives
  • A. D. Loire-Atlantique. B 2341 : 14 février 1677 : déclaration et dénombrement de François Perin marchand mercier demeurant au faubourg et paroisse de Saint Patern de la ville de Vannes d´une maison couverte d´ardoises avec sa cour au derrière.

    Archives départementales de Loire-Atlantique : B 2341
  • A. D. Morbihan. 6E 757 : 14 décembre 1682 : Bail de 5 ans passé entre Olive Pradic veuve de François Perin marchande à Vannes demeurant au faubourg et paroisse de Saint Patern au profit de François Pichart et Jeanne Gallerne sa femme pâtissiers demeurant au faubourg et paroisse de Saint Patern.

    Archives départementales du Morbihan : 6E 757
  • A. D. Morbihan. 6E 757 : 14 décembre 1682 : Bail de 5 ans passé entre Julien Perin et Guillemette Thomas sa femme marchande à Vannes demeurant au faubourg Saint Nicolas paroisse de Saint Patern au profit de François Pichart et Jeanne Gallerne sa femme pâtissiers demeurant au dit faubourg et paroisse Saint Patern.

    Archives départementales du Morbihan : 6E 757
  • A. D. Morbihan. 17 C 5344 : 3 novembre 1716 : vente d´une maison située Grande Rue de Saint Patern par Julienne Parain veuve de feu Fabien Rivière à Julien Briou et Ollive Allano sa femme pour la somme de 363 £ la dite maison relevant du roi par acte du 25 octobre 1716 au rapport de Marquet N.R. à Vannes.

    Archives départementales du Morbihan : 17 C 5344
  • A. D. Morbihan. 17 C 5344 : novembre 1717 : Vente d´une maison située Grande Rue paroisse de Saint Patern à Vannes relevant du roi par Georges Rivière à Julien Rival tailleur à Vannes pour la somme de 507 £ 7 s 9 d par acte du 17 de ce mois au rapport de Denabia N.R. à Vannes.

    Archives départementales du Morbihan : 17 C 5344
  • A. D. Morbihan. 17 C 5348 : 19 mars 1723 : Vente d´un appartement de maison situé en la Grande Rue de cette ville paroisse de Saint Patern par Julien Rival et femme au profit de Me François Maheo demeurant à Rochefort pour la somme de 340 £ par acte du 8 de ce mois au rapport de Le Clainche.

    Archives départementales du Morbihan : 17 C 5348
  • A. D. Morbihan. B 497 : 24 mais 1745 : Procès-verbal effectué à la requête de vénérable et discret messire Yves de la Gabelle prêtre titulaire de la chapellenie de N.D. de Pitié se déservant dans l´église paroissiale de Saint Patern, d´une maison située Grande Rue au faubourg de Saint Patern dépendant de la chapellenie de N.D. de Pitié.

    Archives départementales du Morbihan : B 497