Logo ={0} - Retour à l'accueil

Maison, 5 rue du Four (Vannes)

Dossier IA56006890 inclus dans Faubourg Saint-Patern (Vannes) réalisé en 2010

Fiche

Dénominationsmaison
Aire d'étude et cantonVannes
AdresseCommune : Vannes
Adresse : 5 rue du
Four
Cadastre : 1807 I2 529 ; 1844 K3 519 ; 1980 BO 183

Maison ancienne du 15e siècle figurant biensur sur les relevés cadastraux de 1807 et 1844 et donnant sur un jardin postérieur en 1807 (parcelle 527 J), puis une cour en 1844. Cette cour est construite et dépend aujourd'hui du 5 place Général de Gaulle. Les archives de la réformation mentionnent en 1677 cette maison ainsi que la suivante comme appartenant à Jean le Gal ancien contrôleur des décimes de l´évêché de Vannes. La porte latérale en arc brisé chanfreinée est ancienne. La visite de la maison montre qu'elle a été doublée en profondeur avant 1807 et qu'elle était constituée à l'origine d'une pièce par étage et d'un seul étage. La façade sur rue a été reprise : rez-de-chaussée et ouvertures modifiés, pan-de-bois repris et surélévation de la maison : la tête de poutre qui repose sur une petite pièce horizontale entre deux poteaux et qui est soutenue par des poteaux supplémentaires visibles en façade est issue de cette opération.

Période(s)Principale : 15e siècle
Secondaire : 18e siècle , (?)
Auteur(s)Personnalité : Le Gal Jean propriétaire attribution par source

Maison édifiée en alignement de rue sur une parcelle étroite. De plan massé et double en profondeur, c'est une maison en pans-de-bois sur un soubassement en pierre avec mur latéraux conservés, qui montre 2 étages carrés. Porte décentrée et couloir débouchent sur un escalier en vis latéral médian en raison du doublement en profondeur de la maison après sa construction.

Mursgranite
moellon
pan de bois
Toitardoise
Étages2 étages carrés
Couverturestoit à longs pans
Escaliersescalier dans-oeuvre : escalier en vis sans jour en charpente
Typologiesen alignement de rue, plan massé, double en profondeur, pan de bois

Maison ancienne en pan de bois très intéressante qui fournit un exemple lisible d'évolution d'habitat en milieu urbain au cours des siècles.

Statut de la propriétépropriété privée
Sites de protectionsecteur sauvegardé

Annexes

  • Déclaration et dénombrement, 1677

    A. D. Loire-Atlantique B 2341 : 5 mars 1677 : déclaration et dénombrement de N.H. Jean le Gal ancien contrôleur des décimes de l´évêché de Vannes demeurant sur le port de Vannes d´une maison couverte d´ardoises nommée anciennement la maison de Quifistre laquelle maison est située au faubourg et paroisse Saint Patern au carouer de l´Hôtel Dieu de Saint Nicolas ouvrant par le devant avis de l´église et couvent de Saint Nicolas joignant d´un côté à maison appartenant à François Cosnier architecte et d´autre côté donnant sur la rue du Four du Duc et joignante une autre maison appartenante aussi au dit le Gal, laquelle maison contient de laize 18 pieds et de longueur par le dedans jusques à la cour au derrière de la dite maison 43 pieds et la cour au derrière de la dite maison contient sous fond près de demie corde une buanderie aussi au derrière de la maison contenant par le dedans 22 pieds de long et 11 pieds de laize, le jardin de la dite maison et la joignant contient sous fond deux cordes et un quart de corde, l´écurie de la dite maison donnant sur la rue du Four du Duc contenant de longueur par le dedans 36 pieds et de laize 19 pieds laquelle maison le dit le Gal possède par acquêt qu´il a fait judiciellement au présidial de Vannes le 30 août 1659. De plus déclare une autre maison joignant d´un côté la précédente et ouvrant sur la dite rue du Four du Duc, et d´autre côté joignant à autre maison couverte de paille appartenant à Julien Le Marchand boucher et par derrière au jardin de la précédente maison, laquelle maison contient de longueur par le dedans 32 pieds et de laize 19 pieds et le dit Le Gal l´a acquis par contrat passé près la cour de Vannes rapporté par Leclerc et Dremon N.R. le 30 mai 1661.

  • Vente, 1678

    A. D. Morbihan. 6E 864 : 19 août 1678 : Vente de maison passée entre N.H. Jean Le Gal contrôleur ancien des décimes de l´évêché de Vannes demeurant sur le port et Me Guillaume Nicol N.R. et procureur au présidial de Vannes et Dlle Vincent Piquet d´une maison au caroir St Nicolas avec son écurie, cour et jardin et buanderie en laquelle maison les acquéreurs demeurent appelée la maison de Quifistre et depuis de St Vincent, une autre maison située en la rue du Four du Duc et joignant la dite écurie en laquelle demeure comme fermier la Dlle Keraufret veuve Nicolas Nau ouvrant sur le dit caroir de St Nicolas. Et rue du Four appartenant au dit Sr Le Gal par acquêt qu´il en a fait savoir la dite maison de Quifistre judiciellement au présidial de Vannes sur Perrine Jagon et l´autre maison par acquêt fait de Jean Le Quilliec.

  • Vente et prise de possession, 1733

    A. D. Morbihan. 1 J 240 : 3 octobre 1733 : Vente et prise de possession passée entre Me Pierre Bolle escuyer Sr de la Voye juge magistrat criminel à Vannes et dame Julienne Louise Bonnaventure Nicol du Sonnant son épouse héritiers bénéficiaires des feus Sr Guillaume Nicol son ayeul et Louis François Nicol du Sonnant son père d´une part et Vincent Guilbéry marchand drapier et Guillemette Houix sa femme acquéreurs des héritages y mentionnés. Nous nous sommes transportés jusques dans une maison située au carrefour Saint Nicolas faubourg de cette ville paroisse de Saint Patern ouvrante avis le couvent de l´Hôtel Dieu, et entrés dans l´embas de la dite maison. Procédant à la prise de possession avons déclaré à Julien Lagorce fermier du dit embas de maison la teneur de notre commission à laquelle il a déclaré n´avoir moyen y empêchant, nous nous sommes en sa compagnie transportés du dit embas de maison dans une salle au derrière ensuite dans une petite cour et jardin y joignant, et descendus dans une cave au-dessous du dit embas de maison sur le devant et ouvrant sur la rue, et dans un petit sellier sous l´escalier de la dite maison de plain pied au dit embas. Sommes ensuite dirigés vers l´escalier de pierre dont la principale entrée donne sur la rue du Four du Duc avis du portail des pères dominicains sommes montés dans une chambre au premier étage sur le devant où demeure comme locataire Me Pierre Perrigaud N.R. et procureur lequel a déclaré n´avoir moyen empêchant ce que voyant et sortis de la dite chambre sommes entrés dans deux petits cabinets s´entre joignant et ouvrant sur le transport de la dite maison et le premier des dits cabinets ayant communication à la chambre cy-devant et ensuite dans une grande chambre ouvrant sur le même transport et ayant sa vue également que les dits deux cabinets sur la rue du Four du Duc dans tous lesquels endroits du consentement du dit Sr Perrigaud nous avons mis et enduit les dits Guilbéry et femme en réelle possession. Sommes ensuite entrés dans un petit cabinet de terrasse situé dans le dit transport n´ayant aucune fenêtre qui puissent y donner jour et ensuite dans une grande galerie où sont les latrines et dans une chambre au bout de la dite galerie et cabinet au bout de la dite chambre ayant vue l´un et l´autre sur les cour et jardin cy-devant desnommés dans lesquelles chambres et cabinets demeure comme fermière Suzanne Allano veuve d´Yves Plantin à laquelle nous avons pareillement déclarés la teneure de notyre commission elle a déclaré ne s´y point opposer. Sortis de la dite chambre et montés au second étage de la dite maison sommes entrés dans une chambre sur le devant où demeure comme locataire Jean Cano cuisinier lequel a déclaré n´avoir moyen empêchant notre commission ce que voyant et sortis de la dite chambre sommes entrés dans une autre y joignant et ayant communication à la chambre précédente et ouvrant par une autre porte sur un petit transport ensuite dans un petit cabinet de communication ayant son ouverture également que la dite chambre sur les dites cour et jardin. Et estant sortis des dites chambres et cabinets nous sommes entrés dans deux greniers au-dessus de deux chambres cy-devant dont jouit comme fermier François Goueslo demeurant Grande Rue paroisse St Patern, sommes entrés dans un autre grenier regnant du côté de la rue du Four du Duc dont jouit comme fermier Dominique Le Garnec. Et sortis des dits greniers et descendus le grand escalier de pierre sommes entrés par une porte au bas du dit escalier dans une boutique ouvrant sur la rue du Four du Duc dont jouit à présent comme sous fermier sous Pierre Bigaré cloutier fermier principal Jean Martinet scellier ensuite dans un appartement au derrière de la dite boutique regnant le long du jardin. Et sortis de la dite boutique sommes entrés dans une autre au-dessus dont jouit actuellement comme sous fermier sous le dit Bigaré, Pierre Douillet peignier, sommes entrés par une portion commune en compagnie du dit Lambert des dits Guilbéry et femme dans l´allée qui fait la séparation de la dite […] et de la petite maison dépendant des dites successions bénéficiaires dont jouit le dit Bigaré laquelle allée est donnée pour commun par le susdit contrat de vente entre la maison acquise par les dits Guilbéry et femme et la petite maison dont jouit le dit Bigaré, dans laquelle allée qui a son entrée principale sur la dite rue du Four nous avons comme dans les autres appartements induits les dits Guilbéry et femme.

  • Sources iconographiques

    19975601175X : Archives municipales de Vannes, 21 Fi.

    19975601225X : Archives municipales de Vannes

    20015604403NUCB : Archives départementales du Morbihan, 3P 593.

    19985600193XA : Archives municipales de Vannes

Références documentaires

Documents d'archives
  • A. D. Loire-Atlantique B 2341 : 5 mars 1677 : Déclaration et dénombrement de N.H. Jean le Gal ancien contrôleur des décimes der l´évêché de Vannes demeurant sur le port de Vannes d´une maison couverte d´ardoises nommée anciennement la maison de Quifistre laquelle maison est située au faubourg et paroisse Saint Patern au carouer de l´Hôtel Dieu de Saint Nicolas.

    Archives départementales de Loire-Atlantique : B 2341
  • A. D. Morbihan 6E 864 : 19 août 1678 : Vente de maison passée entre N.H. Jean Le Gal contrôleur ancien des décimes de l´évêché de Vannes demeurant sur le port et Me Guillaume Nicol N.R. et procureur au présidial de Vannes et Dlle Vincent Piquet d´une maison au caroir St Nicolas.

    Archives départementales du Morbihan : 6E 864
  • A. D. Morbihan 1 J 240 : 3 octobre 1733 : Vente et prise de possession passée entre Me Pierre Bolle escuyer Sr de la Voye juge magistrat criminel à Vannes et dame Julienne Louise Bonnaventure Nicol du Sonnant son épouse héritiers bénéficiaires des feus Sr Guillaume Nicol son ayeul et Louis François Nicol du Sonnant son père d´une part et Vincent Guilbéry marchand drapier et Guillemette Houix sa femme acquéreurs des héritages y mentionnés.

    Archives départementales du Morbihan : 1 J 240