Logo ={0} - Retour à l'accueil

Maison, 37 rue Paul Doumer (Vannes)

Dossier IA56004162 inclus dans Lotissement de la prairie de la Corderie, puis lotissement Rochard, rue Paul Doumer, rue Jean Frélaut (Vannes) réalisé en 2004

Fiche

  • Vue générale.
    Vue générale.
  • Impression
  • Agrandir la carte
  • Parties constituantes

    • jardin
    • enclos
    • garage

Dossiers de synthèse

Parties constituantes non étudiéesjardin, enclos, garage
Dénominationsmaison
Aire d'étude et cantonVannes
AdresseCommune : Vannes
Adresse : 37 rue Paul
Doumer
Cadastre : 1980 DK140

Maison datée par le cadastre numérisé 1937. La maison appartient au lotissement Glaize, puis Rochard ouvert en 1929.

Période(s)Principale : 2e quart 20e siècle

Maison isolée construite en alignement sur la rue avec jardin en fond de parcelle. Elle est double en profondeur et de plan massé avec un petit corps en appentis en retour postérieur partiel. Si le niveau du sol incluant un garage est en alignement sur rue, l'étage est en décrochement, l'escalier d'accès qui longe la façade se prolongeant par une terrasse-balcon filant. L'étage en surcroît est marqué par une lucarne pignon en plein cintre avec balcon coiffée d'un toit qui s'articule par une noue. Les fenêtres aux angles brisés sont cernées de ciment. Le soubassement de la maison et le niveau de l'étage en surcroît sont en moellon. Le reste de la façade principale est crépi moucheté.

Mursgranite
crépi moucheté
moellon
Toitardoise
Étagesrez-de-chaussée surélevé, étage en surcroît
Élévations extérieuresélévation ordonnancée
Couverturestoit à longs pans
croupe
pignon couvert
noue
Escaliersescalier de distribution extérieur : escalier droit en maçonnerie

Typologiesmaison de plan massé double en profondeur, lucarne pignon à balcon

L'auteur de cette maison n'est pas connu. Cependant, elle appartient à une série d'oeuvres très proches dans le quartier de la Madeleine et celui de la route de Sainte-Anne : 28 rue Texier Lahoulle, maison Ti Liamm, construite vers 1939 pour M. Le Cam (plans non signés ni datés ; 39 et 41 rue des patriotes, maisons vers 1935 ; 11 rue Georges Clémenceau, maison construite en 1935 par l'entrepreneur Morin de Grand-Champ. Il pourrait s'agir d'un même maître d'oeuvre, en l'occurrence Morin. Ce sont les premières maisons qui adoptent non plus le principe du rez-de-chaussée sur soubassement, mais celui de l'étage habitable sur rez-de-chaussée non habitable. Ce principe architectural durera jusqu'aux années 1960.

Statut de la propriétépropriété privée

Annexes

  • Sources iconographiques

    20045605450NUCB : Archives municipales de Vannes, 9 Fi.