Logo ={0} - Retour à l'accueil

Maison, 30 rue Renan (Tréguier)

Dossier IA22133281 réalisé en 2017

Fiche

Cette riche maison du début du 18e siècle a conservé sa distribution d'origine et une grande partie de son décor porté intérieur. La présence d'ouvrages particuliers prolongeant les espaces intérieurs ajoutent à l'intérêt de cet édifice.

Parties constituantes non étudiéescour, pavillon, puits
Dénominationsmaison
Aire d'étude et cantonSchéma de cohérence territoriale du Trégor - Tréguier
AdresseCommune : Tréguier

Maison édifiée vers 1720-1730 à l'emplacement d'une maison plus ancienne du 16e siècle dont il subsiste la cave et le mur sud côté cour. Des pierres moulurées anciennes sont également remployées dans l'encadrement de la porte d'entrée sur la façade nord. Les éléments du décor à l'intérieur du logis portent la marque du style Régence : écoinçons aux angles des panneaux, motifs de coquille et de têtes d'oiseau, jeux de fonds quadrillés ou losangés, feuilles d'acanthe...

Le pavillon situé au sud de la cour date du 16e siècle comme en témoignent sa fenêtre à traverse et sa porte en anse de panier. La coursière en encorbellement qui le relie à la maison semble être une création de la fin du 18e siècle ou du début du 19e siècle.

Période(s)Principale : 1er quart 18e siècle
Secondaire : 16e siècle
Secondaire : limite 18e siècle 19e siècle

Cette grande maison à étage présente une façade sur rue ordonnancée à cinq travées avec deux lucarnes en pierre à fronton triangulaire. Elle présente un faux plan double en profondeur avec deux corps de bâtiment adjoints à l'arrière ; l'un pour loger le grand escalier à retours en bois, l'autre pour abriter la cuisine. Ces deux appendices sont respectivement couverts d'un toit à croupe et d'un toit en pavillon.

Dans le corps principal du logis, salon et salle à manger sont distribués symétriquement de part et d'autre du vestibule d'entrée, des portes à deux battants ouvrant au milieu des cloisons forment une enfilade de milieu dans un souci d'apparat. Le décor intérieur porte essentiellement sur des éléments portés en bois : lambris d'appui, chambranles et hottes de cheminées, portes à double battant et escalier à balustres. Deux caves occupent le sous-sol de la maison, l'une d'elle est voutée en plein cintre et possède un puits perdu incorporé dans l'épaisseur du mur de soutènement.

Une coursière sur poteaux, construite en pan de bois recouvert de lattes et d'un enduit de terre, relie la maison à un pavillon de domestiques (?) qui ferme la cour au sud. Celui-ci présente une mise en oeuvre originale sur l'étage du mur Est qui associe pan de bois et maçonnerie en moellon de granite. Un puits mitoyen est accessible depuis le rez-de-chaussée du pavillon.

Mursgranite moellon
schiste moellon
bois pan de bois
Toitardoise
Étagessous-sol, 1 étage carré
Élévations extérieuresélévation ordonnancée
Couverturestoit à longs pans pignon couvert
croupe
toit en pavillon
Escaliersescalier hors-oeuvre : escalier tournant à retours sans jour en charpente
Statut de la propriétépropriété privée

Références documentaires

Documents figurés
  • Tableau d'assemblage et plans parcellaires de la commune de Tréguier, 1834.

    Archives départementales des Côtes-d'Armor : 3P 362/1-4
(c) Région Bretagne (c) Région Bretagne - Tanguy-Schröer Judith
Judith Tanguy-Schröer , né(e) Tanguy
Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.