Logo ={0} - Retour à l'accueil

Maison, 3 rue Saint-Vincent ; 1 place de la Poissonnerie (Vannes)

Dossier IA56003412 réalisé en 2001

Fiche

Parties constituantes non étudiéesboutique
Dénominationsmaison
Aire d'étude et cantonVannes
AdresseCommune : Vannes
Adresse : 3 rue, Saint-Vincent, 1 place de la
Poissonnerie
Cadastre : 1807 I3 1198 ; 1844 K8 1865 ; 1980 BS 178

Maison d'angle construite en 1669 contre le rempart pour Claude Vincent et Jean Philippot, maîtres charpentiers d'après les archives (bail de 1669). L'emplacement situé à proximité de la porte Saint-Vincent est acensé par contrat du 25 septembre 1668 à Claude Vincent par la communauté de ville. Elle est vendue en 1718 par Jean Vincent, abbé de Saint-Pierre de Rillé, recteur de la paroisse de Saint-Louis de Lorient à Toussaint Le Masson, marchand à Vannes qui devient quelques années plus tard, également propriétaire du bastion de Kaer. La maison passe ensuite entre les mains de Louis Coutelier et de sa femme. Au 19e siècle, une pièce est aménagée sur le rempart, liée à la porte Saint-Vincent, remplaçant probablement la galerie signalée dans l'acte de 1677. D'après l'acte de 1669, la maison semble avoir été surélevée d'un étage après sa construction (18e siècle ?). Deux des fenêtres donnant sur la place de la Poissonnerie ont été bouchées à une époque indéterminée. Le rez-de-chaussée occupé par une boutique ainsi que le pan de bois et les fenêtres du premier étage sur la rue Saint-Vincent ont été entièrement modifiés vers 1980, puis vers 2005. La partie de l'escalier desservant le 1er étage a été reprise.

Période(s)Principale : 3e quart 17e siècle
Secondaire : limite 20e siècle 21e siècle
Auteur(s)Personnalité : Vincent Claude
Claude Vincent

D'après les archives, Claude Vincent est maître charpentier.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
commanditaire attribution par source
Personnalité : Philippot Jean
Jean Philippot

D'après les archives, Jean Philippot est maître charpentier.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
commanditaire attribution par source
Personnalité : Le Masson Toussaint propriétaire attribution par source
Personnalité : Coutelier Louis propriétaire attribution par source

Maison d'angle adossée au rempart, avec rez-de-chaussée en partie occupé par une boutique. Elle est réalisée en pan de bois, sans encorbellement. L´escalier en bois à balustres, rampe sur rampe, est perpendiculaire au mur du fond de l´édifice, parallèle à la façade donnant sur la place de la Poissonnerie.

Murspan de bois
Toitardoise
Étages2 étages carrés, étage de comble
Couverturestoit à longs pans brisés
Escaliersescalier dans-oeuvre : escalier tournant à retours sans jour en charpente
Typologiesen alignement de rue, maison d'angle

Cette intéressante maison d'angle est avec celle en vis-à-vis, reconstruite, la seule maison en pan de bois de la rue Saint-Vincent : son statut est différent de celui des autres constructions de la rue qui sont le résultat probable d'un lotissement, alors que cette maison est acensée par la communauté du fait de sa position adossée au rempart. L'absence d'encorbellement est peut-être due à la reprise du rez-de-chaussée et du premier étage sur la rue Saint-Vincent ainsi que le suggère le poteau en ciment à l'angle des deux rues.

Statut de la propriétépropriété privée
Sites de protectionsecteur sauvegardé
Protections

Annexes

  • Bail, 1669

    A. D. Morbihan 6E 855 : 24 avril 1669 : Bail de 5 ans passé entre Claude Vincent et Jean Philippot maîtres charpentiers et Julien Even marchand, tous demeurant en la rue St Vincent d´une portion de la maison que le dit Vincent et Philippot font bâtir par moitié proche le porte St Vincent et rue de la Poissonnerie au-dedans de cette ville qui sera le bout proche et vers la dite porte à prendre depuis l´escalier et tous les étages qui commencent par la cave, chambre basse, et greniers au-dessus et la servitude de la porte principale et de l´escalier qui demeure commun pour le service, pour 120 £/an. (ferme officielle passée le 7 novembre 1669).

  • Déclaration et dénombrement, 1677

    A. D. Loire-Atlantique B 2340 : 1677 : Déclaration et débornement de Claude Vincent Me charpentier demeurant au bas des Lisses proche la porte St Vincent, d´une maison où il demeure dont le fond lui a été acensé par la communauté de Vannes et qu´il tient du roi : Une maison couverte d´ardoises située sur le pont et par le dedans de cette ville au proche des murailles et de la porte St Vincent et rue de la Poissonnerie où était autrefois un pont de bois bâti depuis quelques années dans un emplacement acensé par la communauté par contrat du 25 septembre 1668 contenant 40 pieds de long à prendre depuis le coin de la porte St Vincent à aller le long de la muraille de la ville vers la Poissonnerie et 16 pieds de large donnant par le devant sur le pavé et rue qui conduit de la porte St Vincent à la Poissonnerie par le derrière à la dite muraille sur laquelle est une galerie de la dite maison et de l´autre bout à maison au nommé Chambot. Maison que le dit Claude Vincent a bâtie sur le pont. La maison pourra être démolie en temps de guerre.

  • Vente, 1718

    A. D. Morbihan. G 219 1718 : vente par noble et discret missire Jean Vincent, abbé de Saint-Pierre de Rillé, recteur de la paroisse de Saint-Louis de Lorient, à Toussaint Le Masson, marchand à Vannes, d'une maison située rue Saint-Vincent, donnant, par derrière, sur la muraille de la ville, et d'une autre maison, avec jardin, situé rue Haut-de-Calmont, au prix total de 3500 livres dont 3200 pour la maison de Calmont.

  • Bail, 1764

    A. D. Morbihan. 6E 28 : 18 août 1764 : Bail de 9 ans passé entre le Sr Louis Coutelier et Dlle Jeanne Guiguin son épouse à Jean Griftel boulanger et Jeanne Françoise Lesgaro sa femme de lui elle le requérant demeurant à la Madeleine de la jouissance des appartements de la maison des Coutelier situé rue et près la porte de Saint Vincent dont Julien Le Gorre jouit actuellement consistant en deux boutiques, une chambre au premier étage sur le devant et une cave pour 132 £/an.

  • Sources iconographiques

    20055600531NUCA : Archives départementales du Morbihan, 1 Fi 88/1.

    20095605135NUCA : Archives départementales de Vannes, 3 P 297/22.

    19975601205XA : Archives municipales de Vannes

    20095605154NUCA : Archives départementales de Vannes, 3 P 297/53.

    20105607158NUCB : Musée des Beaux-Arts, Vannes, 96.1.51.jpg.

    20105607075NUCB : Musée des Beaux-Arts, Vannes, 96.1.10.jpg.

Références documentaires

Documents d'archives
  • A. D. Morbihan. 6E 855 : 24 avril 1669 : Bail de 5 ans passé entre Claude Vincent et Jean Philippot maîtres charpentiers et Julien Even marchand.

    Archives départementales du Morbihan : 6E 855
  • A. D. Loire-Atlantique. B 2340 : 1677 : Déclaration et débornement de Claude Vincent Me charpentier.

    Archives départementales de Loire-Atlantique : B 2340
  • A. D. Morbihan. G 219 1718 : vente par Jean Vincent, abbé, à Toussaint Le Masson, marchand à Vannes, d'une maison située rue Saint-Vincent.

    Archives départementales du Morbihan : G 219
  • A. D. Morbihan. 6E 28 : 18 août 1764 : Bail de 9 ans passé entre le Sr Louis Coutelier et Dlle Jeanne Guiguin son épouse à Jean Griftel boulanger et Jeanne Françoise Lesgaro sa femme.

    Archives départementales du Morbihan : 6E 28
Documents figurés
  • Musée des Beaux-Arts, Vannes. 96.1.10.jpg. 96.1.51.jpg. Porte Saint-Vincent. Dessin par Charles de Lambilly, milieu 19e siècle.

    Musée des Beaux-Arts de Vannes