Logo ={0} - Retour à l'accueil

Maison, 3 place Lucien Laroche (Vannes)

Dossier IA56006785 inclus dans Place Lucien Laroche, anciennement rue de la Mairie, puis place de la Mairie (Vannes) réalisé en 2010

Fiche

Parties constituantes non étudiéesboutique, cour
Dénominationsmaison
Aire d'étude et cantonVannes
AdresseCommune : Vannes
Adresse : 3 place
Laroche Lucien
Cadastre : 1807 I3 992 ; 1844 K8 2022 ; 1980 BR 117

Cette maison est vraisemblablement réédifiée dans la première moitié du 17e siècle sur l'emplacement d'une maison ancienne qui appartient dans le rentier du domaine ducal de 1455-1458 à un ensemble de trois maisons. De cette époque date certainement la cheminée qui est conservée mur est du premier étage. La déclaration établie lors de la réformation attribue en 1677 à N. H. Jean Quéneau, sieur de Lormouet et marchand demeurant rue de la Laiterie (rue du Bienheureux Père René Rogues) la propriété de cette maison, vendue à ce dernier en mai 1650. D'après la déclaration, elle appartient à l'origine à Pierre Thomas Laisné avocat qui en est sans doute le commanditaire.

La maison est vendue en 1777 à Pierre-Baptiste Louis Charpentier, chevalier seigneur de Lenvos, qui en avait déjà acquis une partie un an auparavant. La maison est doublée en profondeur vraisemblablement au cours du 18e siècle, les relevés cadastraux anciens de 1809 et 1844 faisant figurer cet agrandissement. Le mur nord des deux salles sur rue du premier étage montre les encadrements d'une fenêtre bouchée prouvant l'agrandissement de l'édifice sur la cour postérieure ; on voit également que cette extension est coiffée d'une toiture en appentis qui prend son départ à partir du mur gouttereau d'origine. L'escalier d'origine à vis conservé au niveau du sous-sol est remplacé dans la première moitié 20e siècle par un escalier tournant à retours avec jour. Les jambages de la porte d'entrée montre à droite des traces de restauration (remplacement de la pierre de taille) effectuées lors de l'installation du Crédit mutuel de Bretagne en 1972 au rez-de-chaussée de l'immeuble et de celui d'à côté. Le demandeur s'engageait dans le permis de construire lié à la modification des façades à remettre en état les éléments anciens découverts comme l'arcade de la porte droite et les allèges plus basses des fenêtres.

Période(s)Secondaire : 15e siècle
Principale : 1ère moitié 17e siècle
Auteur(s)Personnalité : Queneau Jean propriétaire attribution par source
Personnalité : Charpentier de Lanvaux Pierre Jean-Baptiste Louis
Pierre Jean-Baptiste Louis Charpentier de Lanvaux
Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
propriétaire attribution par source
Personnalité : Laisné Pierre Thomas commanditaire (?), attribution par source

Maison en pierre de taille de granite en alignement de rue mais marquant un retrait par rapport aux autres édifices de la place des Lices. La maison est doublée en profondeur par un corps postérieur avec courette aujourd'hui entièrement couverte. La maison montre un plan massé avec un petit corps latéral en retour sous appentis comprenant des latrines. C'est une maison de 2 étages carrés à double travée sur sous-sol avec étage de comble percé de lucarnes en calcaire. Agrandie par la suite, la maison comprend à l'origine 2 pièces à chaque niveau avec le petit corps de latrines en demi-étage. Les salles sur rue sont séparées par des cloisons en pan de bois. Les étages sont distribués par un escalier latéral médian. Chaque pièce comprend une cheminée en mur pignon avec un conduit tuilé ; celle du corps postérieur est plus récente. La charpente montre trois fermes étrésillonnées longitudinalement en croix de Saint-André. Type de sous-sol à pièce unique.

Mursgranite pierre de taille
moellon enduit
pan de bois

Toitardoise
Étagessous-sol, 2 étages carrés, étage de comble
Élévations extérieuresélévation à travées
Couverturestoit à longs pans
appentis
Escaliersescalier dans-oeuvre : escalier en vis en charpente
Typologiesen alignement de rue, double en profondeur
Techniquessculpture
Précision représentations

Fleur ornant la clef de la porte.

Exemple très intéressant de logis 17e siècle de 2 pièces par niveau à l'origine avec petit corps de latrines latéral et galerie de circulation mentionnée dans les archives mais non située. Maison à rapprocher des exemples donnés par Le Muet dans son ouvrage "Manière de bâtir pour toutes sortes de personnes", un recueil de modèles de maisons sur de petites parcelles urbaines. L'escalier en vis qui desservait à l'origine les étages est cependant un peu anachronique pour cette époque de construction. C'est pour cette raison que la façade de cet édifice, enserré entre des maisons à pan de bois est peut-être reprise en pierre à la place d'une façade de ce type. Les archives sont éclairantes sur la distribution des pièces.

Statut de la propriétépropriété privée
Sites de protectionsecteur sauvegardé

Annexes

  • Rentier du domaine ducal à Vannes, 1455-1458

    A. D. Loire-Atlantique. B 2339 fol. 20 r Rentier du domaine ducal à Vannes, parchemin, 1455-1458.

    Les maisons qui fur[en]t p[er]res de brehegay dont eon[et] gicquel et safe[m]me fille deheliot demontpelac tint lune dicelle guill[aum]e teixier et safe[m]me une autre Et bonabes denielo et safe[m]me lautre et sont icelles trois maisons fuses entre lamaison qui est ausd[its] Richard decresolles et mestre gilles loret dun Coste Et dautre a une maison qui fut A thomelin maidou et ap[rese]nt alafe[m]me et enffens Raoulet beguin lesq[ue]lles trois maisons ap[ar]ten[antes] ap[rese]nt Sav[oir] lap[ro]uch[ai]ne dud[it]cresolles A mestre jehan dupon et safe[m]me acau[s]e delle et y demo[ur]e henriet le saux par louage et la segonde p[ro]uch[ai]ne delapreced[ente]ap[ar]tient A oliv[er]guilloux et ses freaches Et y demoure en une moitie et lautre moitie jehan leblouch taillandier nepveu [et] safe[m]me niepce dud[it] guilloux Et latierce joint acelle des enffens dud[it] beguin ap[ar]ten[ant] et ap[ar]tient alafe[m]me et enffens de feu Jehan daniello Et doyve[n]t o leurs yssues et ap[ar]ten[ances] indivisamment XXiX s[ous] VI d[eniers]

  • Bail, 1675

    A. D. Morbihan. 6E 861 : 28 juillet 1675 : Bail de 2 ans passé entre Jean Quéneau Sr de Lormouet marchand demeurant en cette ville Psse de Ste Croix et Me Morice Sauvan receveur des grands et petits devoirs demeurant sur le port, d´une portion de la maison située au haut des Lisses (salle basse, cuisine, écurie au derrière, une cave, deux chambres au second étage, une galerie à côté, un grenier au proche le grand grenier au-dessus des chambres et les lieux d´abas).

  • Déclaration et dénombrement, 1677

    A. D. Loire-Atlantique B 2340 : 1677 : Déclaration et dénombrement de N.H. Jean Quéneau Sr de Lormouet marchand demeurant en la rue de la Laiterie d´une maison couverte d´ardoises située au haut des Lisses contenant de face sur les dites Lisses, 30 pieds et de profondeur ou largeur par le dedans a deux longères de massonage 18 pieds et une petite cour derrière contenant de longueur 16 pieds largeur d´icelle 10 pieds, un appentis vers minuit ouvrant dans la dite cour contenant de largeur 21 pieds laize franche par le dedans 6,5 pieds, et outre une petite cuisine vers soleil couchant contenant de longueur 15,5 pieds ouvrant dans la dite cour et de profondeur 6,5 pieds et un petit cellier vers soleil levant contenant de longueur 20 pieds et de largeur ou profondeur 7 pieds ouvrant dans l´allée de la dite maison, les dites choses joignant d´un côté à jardin et logement appartenant aux héritiers de Me Pierre Kernel vivant notaire royal et procureur au présidial de Vannes, d´autre côté à logis au Sr de Launay, l´égout vers soleil levant, ouvrant par le devant sur le pavé et haut des Lisses avis la cour de la maison de ville et par derrière vers le minuit à logis et cour des Dlles du Couedic et de Crafel, les dites choses arrivées par acquêt et auparavant les dites choses possédées par défunt N.H. Pierre Thomas Laisné avocat et Dlle Jeanne de Couetlagat sa compagne et échues par succession à messire Philippe Couessin seigneur de Becean et à noble Jean La Grée procureur en la cour et Dlle Yvonne Coudé sa compagne ayeuls des dits sieurs de Bécéan et Dlle La Grée, et les dites choses par eux vendues au dit Sr de Lormouët par contrat du 12 mai 1650.

  • Vente, 1776

    A. D. Morbihan. 6E 3454 : 10 avril 1776 : Vente passée au profit de messire Pierre Baptiste Louis Charpentier chevalier seigneur de Lenvos, de Keronic et autres lieux, conseiller honoraire au parlement de Bretagne demeurant à son hôtel à Vannes paroisse St Pierre d´une part, par maître Pierre Joachim Perret de la Lande procureur au présidial de Vannes y demeurant rue de la Monnaie dite paroisse de St Pierre faisant et stipulant pour Dlle Marguerite Queneau de Lizieac demeurant à Ploërmel, de trois chambres au premier étage d´une maison située au haut des Lisses à gauche en allant à l´hôtel de ville entre une autre maison au dit seigneur de Lenvos et une au sieur Pichon, deux des dites chambres en mansardes donnant sur le devant, dans une desquelles demeure comme locataire la Dlle veuve Robinerie dans l´autre la veuve Rouzic et dans la troisième donnant sur le derrière et à main droite en montant l´escalier Anne Daniel avec les transports au vis-à-vis des dites chambres tirant leur vue de dessus la cour et droit d´aller aux latrines, la dite maison nommée la maison des Queneau dont la partie basse est occupée par le Sr Lombard marchand droguiste pour et en faveur de la somme de 1024 £.

  • Vente, 1777

    A. D. Morbihan. 6E 3455 : 4 janvier 1777 : Vente passée au profit de messire Pierre-Baptiste Louis Charpentier chevalier seigneur de Lenvos et autres lieux conseiller honoraire au parlement de Bretagne demeurant à son hôtel à Vannes paroisse Saint Pierre, par N.H. Pierre Charles Quesneau Sr de Since demeurant à Ploërmel paroisse de Saint Armel faisant et agissant pour les sieurs Jacques-François-Marie et Charles-Yves Quesneau, Dlle Anne-Françoise Victoire Quesneau majeurs et Dlle Jeanne-Françoise Quesneau autorisée de Me Pierre-François Ginquené procureur au présidial de Rennes, des 4/5èmes d´une maison située au haut des Lices de cette ville de Vannes à gauche en allant à l´hôtel de ville entre une autre maison aun seigneur de Lenvos et une au sieur Pichon, l´autre cinquième de la dite maison appartenant au dit seigneur de Lenvos dont le Sr Lombard droguiste est locataire, à la charge de payer une rente de 22 £ 4 s aux pères cordeliers et aussi un retour de lot de 500 £ de principal dû sur la dite maison aux enfants et héritiers du feu Sr du Valin Perret et de laisser le Sr Lombard jouir le cour de sa ferme, pour et en faveur de la somme de 5000 £.

  • Prise de possession, 1777

    A. D. Morbihan. 6E 3455 : 6 mai 1777 : Prise de possession effectuée au profit de de messire Pierre-Baptiste Louis Charpentier chevalier seigneur de Lenvos et autres lieux conseiller honoraire au parlement de Bretagne demeurant à son hôtel à Vannes paroisse Saint Pierre, d´une maison située au haut des Lisses, sommes entrés dans l´embas de la dite maison séparés en deux par une cloison ayant une porte de communication y avons trouvé le Sr Lombard droguiste fermier de la dite partie de maison, sommes entrés dans la cour de derrière et dans tous les petits appartements étant autour d´icelle, sommes descendus dans la cave étant au-dessous du rez-de-chaussée de devant, remontés sommes allés aux appartements du premier et second étage et aux greniers au-dessus du troisième étage faisant aussi partie de l´acquêt du dit seigneur de Lenvos du quatre janvier dernier.

  • Sources iconographiques

    20055600532NUCA : Archives départementales du Morbihan, 1 Fi 88/1.

    20105606607NUCA : Archives départementales de Vannes, 3 P 297/22.

    19975601199XB : Archives municipales de Vannes

    20105606608NUCA : Archives départementales de Vannes, 3 P 297/53.

    19985600214XA : Archives municipales de Vannes

    20105606788NUCB : Archives municipales de Vannes, 7Fi.

Références documentaires

Documents d'archives
  • A. D. Loire-Atlantique. B 2339 fol. 20 r Rentier du domaine ducal à Vannes, parchemin, 1455-1458. La transcription du rentier a été réalisée par Marion Mauvais. Ce travail de transcription a fait l'objet de son master 1 sous la direction de Marie Casset (Lorient : Université de Bretagne sud. 2012). Dans un travail complémentaire en master 2 "La topographie de Vannes au 15e siècle, à partir des données du livre rentier de 1455-1458" Marion Mauvais a appliqué les données du rentier aux surfaces cadastrales de la ville émanant du premier cadastre de 1807-1809. Elle figure à ce titre comme enquêteur dans l'opération d'inventaire du secteur sauvegardé.

    Fol. 20r Archives départementales de Loire-Atlantique : B 2339
  • A. D. Morbihan. 6E 861 : 28 juillet 1675 : Bail de 2 ans passé entre Jean Quéneau Sr de Lormouet marchand demeurant en cette ville Psse de Ste Croix et Me Morice Sauvan receveur des grands et petits devoirs demeurant sur le port.

    Archives départementales du Morbihan : 6E 861
  • A. D. Morbihan. 6E 3454 : 10 avril 1776 : Vente passée au profit de messire Pierre Baptiste Louis Charpentier chevalier seigneur de Lenvos, de Keronic et autres lieux, conseiller honoraire au parlement de Bretagne.

    Archives départementales du Morbihan : 6E 3454
  • A. D. Loire-Atlantique B 2340 : 1677 : Déclaration et dénombrement de N.H. Jean Quéneau Sr de Lormouet marchand demeurant en la rue de la Laiterie d´une maison couverte d´ardoises située au haut des Lisses.

    Archives départementales de Loire-Atlantique : B 2340
  • A. D. Morbihan. 6E 3455 : 4 janvier 1777 : Vente passée au profit de messire Pierre-Baptiste Louis Charpentier chevalier seigneur de Lenvos et autres lieux conseiller honoraire au parlement de Bretagne.

    Archives départementales du Morbihan : 6E 3455
  • A. D. Morbihan. 6E 3455 : 6 mai 1777 : Prise de possession effectuée au profit de messire Pierre-Baptiste Louis Charpentier chevalier seigneur de Lenvos et autres lieux conseiller honoraire au parlement de Bretagne.

    Archives départementales du Morbihan : 6E 3455
  • Permis de construire 35 W Crédit mutuel de Bretagne, 15 mars 1972.

    Archives municipales de Vannes : 35 W