Logo ={0} - Retour à l'accueil

Maison, 18 rue des Vierges (Vannes)

Dossier IA56007917 inclus dans Rue des Vierges, anciennement rue au Parisi, puis rue du Rempart (Vannes) réalisé en 2012

Fiche

Á rapprocher de

Parties constituantes non étudiéesboutique
Dénominationsmaison
Aire d'étude et cantonVannes
AdresseCommune : Vannes
Adresse : 18 rue des
Vierges
Cadastre : 1807 I3 1038 ; 1844 K8 1727 ; 1980 BR 104

Maison à double corps construite d'après les archives en 1678 en bordure des remparts pour Françoise Cosson, marchande, à des fins locatives, sur l'emplacement d'une maison ruinée et d'un jardin au-derrière qui appartenait à Laurent Neveu, chanoine de la cathédrale. La maison est construite sur les plans de Laurent Le Ray, maitre-architecte. Les archives permettent de supposer la reconstruction du bâtiment sur rue en ruine et l'élévation d'un second corps sur le jardin cité dans les archives. Les façades sont désenduites ; la fenêtre du premier étage sur rue a été agrandie en porte-fenêtre au 19e siècle et dotée d'un garde-corps.Traces sur le pignon est d'un conduit de cheminée de la maison voisine.

Période(s)Principale : 1ère moitié 17e siècle
Dates1678, daté par source
Auteur(s)Auteur : Le Ray Laurent architecte attribution par source
Personnalité : Cosson Françoise propriétaire attribution par source

Maison en pierre édifiée sur une parcelle étroite et formée de deux corps en succession à plan simple en profondeur couvert de deux toits à longs pans, à façade identique. Les encadrements des ouvertures, les bandeaux de façade, la niche à saint inscrite au premier étage de la façade sur rue et la corniche sont en pierre calcaire. La maison développe 2 étages carrés pour le corps sur rue et de 3 étages carrés pour le corps postérieur sur une seule travée. Les étages de comble sont percés de lucarnes en calcaire. Existence de cheminées sur mur gouttereau entre les 2 bâtiments et sur mur pignon. Appentis de liaison entre les deux corps. En l'absence d'escalier, la communication verticale est assurée dans la maison voisine (n°16).

Mursgranite
moellon
Toitardoise
Étages3 étages carrés, 2 étages carrés, étage de comble
Élévations extérieuresélévation à travées
Couverturestoit à longs pans
appentis
noue
Escaliers
Typologiesen alignement de rue, plan simple en profondeur

Logis double d'un grand intérêt grâce aux archives qui permettent de le dater et de fournir le nom du maitre d'oeuvre. On notera la remarquable adaptation de la maison sur une étroite parcelle médiévale, la façade classique soulignée de bandeaux caractéristique de l'époque classique. La qualité de cette maison est à mettre en regard avec le fait qu'elle est construite à des fins locatives. A comparer avec certaines maisons de la rue Saint-Vincent, comme le n°10.

Statut de la propriétépropriété privée
Sites de protectionsecteur sauvegardé

Annexes

  • Déclaration et dénombrement, 1677

    A. D. Loire-Atlantique. B 2340 : 1677 : Déclaration et dénombrement d´un emplacement d´une maison ruinée et jardin au-derrière située en la rue des Vierges par noble et discret messire Laurent Neveu chanoine de la cathédrale de Vannes official du dit Vannes et prieur du prieuré des Saints demeurant en la rue des Srs Chanoines, donnant par le devant sur la rue des Vierges, d´un côté à maison appartenant à messire Jean de la Porte et de l´autre côté à maison et jardin à Guillaume Simon qui contient environ 16 pieds de face sur la rue et ont leur profondeur jusqu´à la dite muraille de la ville.

  • Marché, 1678

    A. D. Morbihan. 6E 864 : 3 août 1678. Marché passé entre Françoise Cosson veuve marchande demeurant au haut des Lisses et Laurent Le Ray Me architecte demeurant en la grande rue St Patern pour la maison que la dite Cosson fait faire en la rue des Vierges de toutes les murailles du bâtiment pour 110 s la toise et aussi le dit le Ray a connaissance des procès faits à la dite Cosson par Guillaume Simon massier pour cause de sa maison et appentis au derrière proche la maison de la dite Cosson, le dit Le Ray ne jure ne savoir signer, son fils le fait à sa place Yves Le Ray architecte.

  • Bail, 1678

    A. D. Morbihan. 6E 864 : 22 novembre 1678 : Bail de 2 ans passé entre Françoise Cosson veuve d´Etienne Le Guédol demeurant aux Lisses et Me Guillaume Geodeau Sr du Patic procureur en la cour de la jouissance du 3ème étage de la maison qu´elle a fait bâtir de neuf située en la rue des Vierges avec le galtail du département de derrière et la moitié de la cave de devant et l´usage aux latrines qui seront communes comme l´escalier pour 180 £/an.

  • Sources iconographiques

    20055600532NUCA : Archives départementales du Morbihan, 1 Fi 88/1.

    19975601192X : Archives municipales de Vannes

    20105607165NUCA : Archives départementales de Vannes, 3 P 297/53.

Références documentaires

Documents d'archives
  • A. D. Loire-Atlantique. B 2340 : 1677 : Déclaration et dénombrement d´un emplacement d´une maison ruinée et jardin au-derrière située en la rue des Vierges par noble et discret messire Laurent Neveu chanoine de la cathédrale de Vannes.

    Archives départementales de Loire-Atlantique : B 2340
  • A. D. Morbihan. 6E 864 : 3 août 1678 : Marché passé entre Françoise Cosson veuve marchande demeurant au haut des Lisses et Laurent Le Ray Me architecte.

    Archives départementales du Morbihan : 6E 864
  • A. D. Morbihan. 6E 864 : 22 novembre 1678 : Bail de 2 ans passé entre Françoise Cosson veuve d´Etienne Le Guédol demeurant aux Lisses et Me Guillaume Geodeau Sr du Patic procureur en la cour.

    Archives départementales du Morbihan : 6E 864