Logo ={0} - Retour à l'accueil

Maison, 17 rue de la Fontaine (Vannes)

Dossier IA56006821 inclus dans Faubourg Saint-Patern (Vannes) réalisé en 2010

Fiche

Parties constituantes non étudiéescour, boutique
Dénominationsmaison
Aire d'étude et cantonVannes
AdresseCommune : Vannes
Adresse : 17 rue de la
Fontaine
Cadastre : 1807 I1 245, 246 ; 1844 K3 490, 491 ; 1980 BO 61

Grande maison ancienne dont les caractéristiques de charpente du pan de bois la font remonter à la seconde moitié du 16e siècle. Une maison est signalée à cet emplacement en 1677 dans les archives de la réformation comme appartenant aux héritiers du sieur Sébastien Nicolas. Elle montre des agrandissements postérieurs de différentes époques. Etablie sur une grande parcelle, elle comprend en 1844 un grand jardin postérieur visible sur le cadastre ancien. Elle montre un exhaussement pour rendre le comble habitable. L'escalier actuel latéral médian a remplacé l'escalier d'origine qui était axial postérieur compris dans une tour en demi-hors-oeuvre encore en place. Le rez-de-chaussée transformé ne permet pas de dire si il a été conservé.

Période(s)Principale : 2e moitié 16e siècle
Auteur(s)Personnalité : Nicolas Sébastien propriétaire attribution par source

Grande maison mitoyenne en alignement de rue avec cour postérieure, encadrée de deux murs latéraux dont une petite partie au niveau de la surélévation affiche une mise en oeuvre en calcaire. Ces derniers suivent l'encorbellement de bois des étages quand il était directement sous comble par un simple ressaut en quart de rond. Elle comprend un étage carré et un étage de comble percé de lucarnes. L'entretoise d'encorbellement est finement moulurée. La charpente est composée de brins de fougère et de croix de Saint-André dans la partie basse des ouvertures, en allège.

Mursgranite moellon enduit
calcaire pierre de taille
granite pierre de taille
pan de bois
Toitardoise
Étagessous-sol, 1 étage carré, étage de comble
Élévations extérieuresélévation à travées
Couverturestoit à longs pans
croupe
noue
Escaliers
Typologiesen alignement de rue, plan double en profondeur, pan de bois, encorbellement, brin de fougère, croix de Saint-André
Statut de la propriétépropriété privée
Sites de protectionsecteur sauvegardé

Annexes

  • Déclaration et dénombrement, 1677

    A. D. Loire-Atlantique B 2341 : 10 mars 1677 : Déclaration et dénombrement de Dlle Catherine Nicolas tant en privé nom que tutrice des enfants mineurs de défunts nobles gens Olivier Chevicart et Dlle Vincente Nicolas vivante Sr et dame de Guesquel, les dits Nicolas enfants et héritiers de défunt N.H. Sébastien Nicolas vivant Sr du Bignon d´un logis couvert d´ardoises situé à l´entrée de la rue Saint Symphorien faubourg et paroisse de Saint Patern qui est le huitième et la rangée à prendre du bout et carrefour de Saint Nicolas à main gauche comme l´on va à Saint Symphorien contenant de longueur par le devant sur le pavé 43 pieds laize franche par le dedans à deux pignons 19,5 pieds duquel logis appartient aux héritiers de défunt Me Jacques Racouët un quart qui consiste en une chambre haute et grenier au-dessus au bout vers midy et une quatrième partie du jardin derrière aussy vers midy au bout d´embas vers le ruisseau qui descend du moulin de l´évêque sous lequel logis il y a une cave. Un emplacement et mazeril joignant le pignon vers minuit du dit logis contenant de long sur le pavé de la dite rue 19,5 pieds et de profondeur par le dedans 29 pieds ¾ et de large aussy par le dedans 19 pieds au derrière des dits logis et emplacement dans le bout duquel vers minuit il y a une escurie et grenier au-dessus contenant en tout de long sur le jardin 60,5 pieds et de franc par le dedans 27,5 pieds y compris l´escalier du logis, fond sous tous les dits logements emplacement et jardin 21,5 cordes sans comprendre la portion des héritiers du dit défunt Racouët. Les dits logements ouvrant sur le pavé au soleil levant et par le derrière sur le dit jardin lequel donne du bout vers le couchant au dit ruisseau du moulin de l´évêque, du côté vers minuit à logis et jardin de Me Jean Goujon et à un pré dont jouit aujourd´hui la veuve Jean Malzart et du côté du midy à logis et jardin aux héritiers du dit feu Racouët, lesquels héritages la dite dlle au dit nom possède savoir une moitié du tout y compris la portion du dit Racouët par un retrait lignage fait par le dit feu Sr du Bignon et le dit dit feu Sr du Gusquel son beau-frère et père de ses mineurs sur vénérable et discret messire Sébastien Thomazo recteur de Saint Avé adjudicataire des biens dépendant de la succession bénéficiaire de défunt Marcq Le Cointe comme coût par contrat judiciel du 8 juin et sentence qui adjuge la promesse du 11 du dit mois de Juin 1667, le dit feu Sr du Bignon estant fondé de précédent en un autre quart de la dite maison à cause des successions de défunts nobles gens Jean et Jeanne Le Nicolas ses père et mère et avoient estés les dits choses mentionnées estés de tout temps immémorial possédé par les ayeuls du dit Bignon et ceux du dit Le Cointe.

  • Sources iconographiques

    20075605799NUCA : Bibliothèque de Rennes-Métropole

    19985600422XB : Archives départementales du Morbihan, 1 FI 88/1.

    19975601177X : Archives municipales de Vannes, 21 Fi.

    20015604403NUCB : Archives départementales du Morbihan, 3P 593.

    19985600193XA : Archives municipales de Vannes

    20035604070NUCB : Archives départementales du Morbihan, 5M 230.

    20065603969NUCB : Archives municipales de Vannes, 1D2 1920-1926.

    20045606411NUCB : Fonds privé

    20045606414NUCB : Archives municipales de Vannes

    20055604796NUCB : Fonds privé, Lam36.JPG.

Références documentaires

Documents d'archives
  • A. D. Loire-Atlantique B 2341 : 10 mars 1677 : Déclaration et dénombrement de Dlle Catherine Nicolas tant en privé nom que tutrice des enfants mineurs de défunts nobles gens Olivier Chevicart et Dlle Vincente Nicolas vivante Sr et dame de Guesquel, les dits Nicolas enfants et héritiers de défunt N.H. Sébastien Nicolas vivant Sr du Bignon d´un logis couvert d´ardoises situé à l´entrée de la rue Saint Symphorien faubourg et paroisse de Saint Patern.

    Archives départementales de Loire-Atlantique : B 2341