Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Maison, 16, 16bis rue de la Fontaine (Vannes)

Dossier IA56006840 inclus dans Faubourg Saint-Patern réalisé en 2010

Fiche

Parties constituantes non étudiées cour, garage
Dénominations maison
Aire d'étude et canton Vannes
Adresse Commune : Vannes
Adresse : 16, 16bis rue de la Fontaine
Cadastre : 1807 I1 ; 1844 K3 585 ; 1980 BO 87

Maison signalée dans les archives de la réformation en 1677 avec d'autres maisons comme appartenant à Guillemette Clequin. La maison est bâtie en 1640 et agrandie en 1811 d'après les dates portées sur l'édifice. La maison a fait l'objet de travaux qui ont vu la disparition des cheminées. L'escalier actuel est construit sur l'emplacement de l'escalier en vis d'origine. Des reprises dans les mises en oeuvre latérales témoignent peut-être d'une précédente mise en oeuvre en pan de bois.

Période(s) Principale : 2e quart 17e siècle
Principale : 1er quart 19e siècle
Dates 1640, porte la date
1811, porte la date
Auteur(s) Personnalité : Clequin Guillemette, propriétaire, attribution par source

Maison en alignement de rue construite en moellon équarri de plan massé avec une aile latérale en retrait comprenant garage et pièce à vivre. La maison montre un étage carré surmonté d'un étage de comble éclairé par une lucarne en pierre. Avant son agrandissement, la distribution est d'une pièce par niveau, desservi par un escalier latéral anterieur, et exclusivement destinée à l'habitation.

Murs granite
moellon
pierre de taille
Toit ardoise
Étages 1 étage carré, étage de comble
Élévations extérieures élévation à travées
Couvertures toit à longs pans
noue
Escaliers
Typologies en alignement de rue, plan double en profondeur
Techniques sculpture
Représentations ancre
Précision représentations

Ancre de marine sculptée sur une pierre d'encadrement de la fenêtre du 1er étage.

Statut de la propriété propriété privée
Sites de protection secteur sauvegardé

Annexes

  • Déclaration et dénombrement, 1677

    A. D. Loire-Atlantique B 2341 : 8 mars 1677 : déclaration et dénombrement de N.H. Jacques Le Goff Sr de Canivart mary et procureur de droit de Dlle Guillemette Cléquin sa compagne demeurant rue Saint-Yves paroisse de Saint Patern, d´un logis couvert d´ardoises où est à présent demeurant comme fermier Gilles Michel Me maçon situé en la rue de la Fontaine au faubourg et paroisse de Saint Patern contenant de longueur à deux longères de massonage 22 pieds laize à un pignon et demy, 22 pieds de profondeur. Un petit appentis au-derrière contenant de longueur à une longère 12 pieds laize à deux pignons 15 pieds de profondeur avec sa portion de jardin ainsy qu´il est cy-après déclaré. Un autre logis couvert d´ardoises où demeure à présent comme fermier le nommé Le Normand et femme au joignant du précédent et situé en la même rue de la Fontaine contenant de longueur à deux longères de massonnage 26 pieds laize à un pignon et demyet 24 pieds de profondeur avec la portion de jardin au derrière. De plus un autre logis couvert d´ardoises où est à présent demeurant Pierre Rolland et femme fermiers et joignant le précédent situé aussy en la dite rue de la Fontaine lequel contient deux longères de massonnage 22 pieds laize et 22 pieds de profondeur avec sa portion de jardin au derrière des dites trois maisons contenant sous fond quatre cordes et demy donnant celuy où est demeurant Gilles Michel à une croix qui est dans le chemin qui conduit de Saint Symphorien à l´église de Saint Patern même le dit jardin et la maison du milieu où est aussy demeurant comme fermier le nommé Le Normand donna à côté à logis et jardin cy-dessus et d´autre côté à autre maison où est demeurant Pierre Rolland fermier laquelle maison et jardin où sont demeurants le dit Rolland donnent à maison appartenant aux héritiers du défunt Goujon, et par le derrière du dit jardin de la dite maison à l´appentis et jardin aux enfants du défunt Malzart, lesquelles trois maisons ouvrant sur la rue de la Fontaine. Le tout échu au dit Sr de Canivart et de lestoc de sa femme comme héritière de défunt René Salmart ayeul de la dite Cléquin qui auroit acquis par contrat savoir le logis où demeure le dit Gilles Michel acquis par le dit Salmart de Lucas Meaudé et Mathurine Courtel sa femme daté du 16 septembre 1607 signé Basseline N.R., lequel Salmart auroit de plus acquis de Nicolas Mainguy et autres par contrat du 15 de Janvier 1610 signé Thomas et Basseline.

  • Sources iconographiques

    20075605799NUCA : Bibliothèque de Rennes-Métropole

    19985600422XB : Archives départementales du Morbihan, 1 FI 88/1.

    19975601177X : Archives municipales de Vannes, 21 Fi.

    19975601218XA : Archives municipales de Vannes

    20015604403NUCB : Archives départementales du Morbihan, 3P 593.

    19985600193XA : Archives municipales de Vannes

    20035604070NUCB : Archives départementales du Morbihan, 5M 230.

Références documentaires

Documents d'archives
  • A. D. Loire-Atlantique B 2341 : 8 mars 1677 : déclaration et dénombrement de N.H. Jacques Le Goff Sr de Canivart mary et procureur de droit de Dlle Guillemette Cléquin sa compagne demeurant rue Saint-Yves paroisse de Saint Patern, d´un logis couvert d´ardoises.

    Archives départementales de Loire-Atlantique : B 2341