Logo ={0} - Retour à l'accueil

Maison, 12 rue des Halles ; 10 rue des Orfèvres (Vannes)

Dossier IA56007938 inclus dans Place dite place Valencia (Vannes) réalisé en 2012

Fiche

Parties constituantes non étudiéesboutique
Dénominationsmaison
Aire d'étude et cantonVannes
AdresseCommune : Vannes
Adresse : 12 rue des, Halles, 10 rue des, Orfèvres, place
Valencia
Cadastre : 1809 I3 963 ; 1844 K8 1980 ; 1980 BR181

Maison modeste reconstruite sur l'emplacement d'une maison signalée au 15e siècle dans le rentier de 1455 comme appartenant à Jehan Ruault, drapier. En 1660, la maison appartient d'après un marché passé à cette date pour des travaux sur la couverture et la charpente à Jacquette Le Clainche. Les archives de la réformation du domaine mentionne cette maison en 1677 comme appartenant à Guillaume Guitton Sieur de Sourville et Marguerite Billy sa femme. La maison est louée par ses propriétaires. D'après les archives, ils font entreprendre des travaux très importants de restauration en 1684 qui équivalent à une reconstruction de l'édifice par le maître-charpentier Pierre Choblet : planchers, murs, façade rebâtis, cheminées refaites. A la fin du 19e siècle, à la suite de la démolition de la maison qui la jouxtait au sud et qu'une ancienne photo rappelle, elle devient une des maisons bordant la place Valencia et des ouvertures dont la porte d'entrée sont créées dans cette nouvelle façade.

Période(s)Principale : 15e siècle , (détruit)
Principale : 17e siècle
Secondaire : 18e siècle
Secondaire : 4e quart 19e siècle
Auteur(s)Auteur : Choblet Pierre
Pierre Choblet

Maitre-charpentier. D'après un marché passé en 1684 entre écuyer Guillaume Guitton Sr de Sourville demeurant en la rue de la Monnaie et Pierre Choblet maître charpentier demeurant sur le Marché de cette ville, ce dernier s´oblige à rebâtir la maison.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.

Personnalité : Guitton Guillaume

Maison semi- mitoyenne construite en alignement de rue sur une parcelle devenue d'angle laniérée à plan double en profondeur. Maison à double façade en pan de bois et à façade droite de 2 étages carrés sur sous-sol avec étage de comble. La maison montre un soubassement maçonné. Logis de 2 pièces en profondeur avec cheminées sur mur gouttereau nord.

Mursgranite moellon enduit partiel
moellon essentage d'ardoise
pierre de taille
pan de bois
Toitardoise
Étagessous-sol, 2 étages carrés, étage de comble
Élévations extérieuresélévation à travées
Couverturestoit à longs pans
noue
Escaliersescalier dans-oeuvre : escalier tournant à retours sans jour en charpente
Typologiesparcelle d'angle traversante, en alignement de rue, plan double en profondeur, façade droite, mur latéral

Ensemble en partie visité (premier étage). Exemple de logis modeste reconstruit dans le 3e quart du 17e siècle ; ce qui explique sa façade droite et sa charpente.

Statut de la propriétépropriété privée
Intérêt de l'œuvreà signaler
Sites de protectionsecteur sauvegardé

Annexes

  • Rentier du domaine ducal à Vannes, 1455-1458

    A. D. Loire-Atlantique. B 2339 fol. 21 r Rentier du domaine ducal à Vannes, parchemin, 1455-1458 :

    " Troys mesons qui furent olivier lorfebvre dont Nicolas maceot et bioce tindrent aut[re]ffoiz ensemblem[en]t lune et ap[rese]nt latient henry maceot et led[it] byorce et safe[m]me acau[s]e delle tindrent autreffoiz lautre joignante alapremier laquelle tient ap[rese]nt jehan Ruault drapier et safe[m]me et maceot tint aut[re]ffoiz latierce et ap[rese]nt app[ar]tient amichel maceot et ses seurs et y demoure ung pintier louagier no[m]me jehan garin Et sont joignantes ensemble et durent diceluy coign jucq[ue]s alostel qui fut p[er]rotle mosinier et safe[m]me que tient ap[rese]nt Alain le Baudouin Et doyvent lesd[ites]troys mesons de Rente ausd[its]termes XX s[ous].".

  • Marché, 1660

    A. D. Morbihan. 6E 846 : 11 juin 1660 : Marché passé par Jacquette Le Clainche pour une maison rue Latine où demeure Jacques Le Thieis pour la couverture (par René Le Boulge et Julien Conan) et un autre acte du 11 Juin 1660 pour la charpente (Claude Vincent), la maçonnerie (Julien Le Bidre et Gilles Michel). La maison donne aussi sur la rue des Orfèvres, mitoyenne à la maison de Jean Le Cabellec le 25 juin 1660.

  • Déclaration et dénombrement, 1677

    A. D. Loire-Atlantique. B 2341 : 1677 : Déclaration et débornement d´écuyer Guillaume Guitton Sr de Sourville et dame Marguerite Billy sa femme d´une maison couverte d´ardoises donnant par devant vers orient sur la rue des Orfèvres et par derrière vers le couchant sur la rue Latine contenant de face sur le pavé de la dite rue des Orfèvres 13 pieds 3 pouces compris l´épaisseur des murs et sur celui de la rue Latine 14 pieds 3 pouces et de profondeur 35 pieds donnant vers minuit à maison de Jean Cabellec maître cordonnier et vers midy à celle de Julienne Courjault veuve de Louis Gentil, échu à la dite Billy par la succession de maître Claude Billy son père auquel elle estoit advenue par la succession de Guillaume Billy son père qui l´avoit acquise par contrat d´échange du 4 juin 1621.

  • Bail, 1684

    A. D. Morbihan. 6E 758 : 1684 : Bail de 5 ans passé entre écuyer Guillaume Guitton Sr de Sourville demeurant en la rue de la Monnaie et Julien Gralin couvreur en ardoises et Renée Payen sa femme demeurant ensemble en la rue de la Petite Rose de deux chambres au second étage, un galetas sur le devant vers la rue des Orfèvres et une portion de cave dans une maison appartenant au dit Sr de Sourville située entre la rue des Orfèvres et la rue Latine au bas de laquelle maison demeure le nommé Petitjan et duquel appartement jouissait Florent Hebert.

  • Marché, 1684

    A. D. Morbihan. 6E 758 : 18 août 1684 : Marché passé entre écuyer Guillaume Guitton Sr de Sourville demeurant en la rue de la Monnaie et Pierre Choblet maître charpentier demeurant sur le Marché de cette ville où ce dernier s´oblige de rebâtir la maison où demeure à présent l´appelé PetitJan appartenant à la dame épouse du dit Sr de Sourville c'est-à-dire refaire le plancher d´embas de bonnes planches, de rajuster les murs et terrasses du plafond des boutiques, d´abattre tout le devant de la dite maison à commencer depuis le plancher de la première chambre, autant à la second, à la chambre de force 8 pieds et au galetas la hauteur qui se pourra, fera faire 3 cheminées toutes neuves dont 2 de tuffeau, seront toutes les chambres tuilées et même le galetas de bonnes tuiles de Nantes, le devant de la dite maison ne sera que de bois et aussi les cloisons, terrasses, portes et fenêtres en bois de chêne, sera l´escalier au milieu de la maison et à quatre noyaux, fera le dit Choblet l´entrée de la maison par le devant avec une petite allée pour aller à l´escalier, le siège des latrines sera dans le galetas du derrière de la maison où l´on prendra un petit retranchement de trois pieds de large fait en planches et terrasses, le tout pour 940 £.

  • Sources iconographiques

    20055600532NUCA : Archives départementales du Morbihan, 1 Fi 88/1.

    20085605660NUCB : Archives départementales du Morbihan, 3P 297.

    19975601199XB : Archives municipales de Vannes

    19975601196X : Archives municipales de Vannes

    20085605658NUCB : Archives départementales du Morbihan, 3P 593.

    20125606270NUCB : Archives photographiques (Médiathèque de l'Architecture et du Patrimoine) Diffusion RMN, MH0034952.

Références documentaires

Documents d'archives
  • A. D. Loire-Atlantique. B 2339 fol. 21 r Rentier du domaine ducal à Vannes, parchemin, 1455-1458. La transcription du rentier a été réalisée par Marion Mauvais. Ce travail de transcription a fait l'objet de son master 1 sous la direction de Marie Casset (Lorient : Université de Bretagne sud. 2012). Dans un travail complémentaire en master 2 "La topographie de Vannes au 15e siècle, à partir des données du livre rentier de 1455-1458" Marion Mauvais a appliqué ces données aux surfaces cadastrales de la ville émanant du premier cadastre de 1807-1809. Elle figure à ce titre comme enquêteur dans l'opération d'inventaire du secteur sauvegardé.

    Archives départementales de Loire-Atlantique : B 2339
  • A. D. Morbihan. 6E 846 : 11 juin 1660 : Marché passé par Jacquette Le Clainche pour une maison rue Latine.

    Archives départementales du Morbihan : 6E 846
  • A. D. Loire-Atlantique. B 2341 : 1677 : Déclaration et débornement d´écuyer Guillaume Guitton Sr de Sourville et dame Marguerite Billy sa femme d´une maison couverte d´ardoises.

    Archives départementales de Loire-Atlantique : B 2341
  • A. D. Morbihan. 6E 758 : 1684 : Bail de 5 ans passé entre écuyer Guillaume Guitton Sr de Sourville demeurant en la rue de la Monnaie et Julien Gralin couvreur en ardoises et Renée Payen sa femme.

    Archives départementales du Morbihan : 6E 758
  • A. D. Morbihan. 6E 758 : 18 août 1684 : Marché passé entre écuyer Guillaume Guitton Sr de Sourville demeurant en la rue de la Monnaie et Pierre Choblet maître charpentier.

    Archives départementales du Morbihan : 6E 758
Périodiques
  • DEGEZ, Albert. Le colombage vannetais. Essai de classification et de datation des maisons en pan de bois à Vannes. Vannes, Impr. Galles. In : Bulletin de la Société polymathique du Morbihan. 1980, tome 107.