Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Mairie-école de Rospez actuellement groupe scolaire public Edouard Luby

Dossier IA22132907 inclus dans Le bourg de Rospez réalisé en 2015

Fiche

Dénominations école, mairie
Aire d'étude et canton Schéma de cohérence territoriale du Trégor
Adresse Commune : Rospez
Lieu-dit : le Bourg
Adresse : 1 rue François Nicolas

Avant la construction de l'édifice actuel, l'école et la mairie se partageaient depuis 1846 l'espace d'une maison.

En 1864, elles doivent être transférées, avec le logement de l'instituteur, dans une autre maison de Rospez, habitation à un étage et propriété de la fabrique, pour faire place à l'ancien presbytère.

A cette époque, l'urgence de bâtir une école suffisamment spacieuse et salubre pour les enfants devenait manifeste. Dans une lettre envoyée au préfet, on apprend les conditions dans lesquelles les élèves devaient étudier : "[…] la classe dont il s'agit présente au plus une superficie de 30 m2 pour une population écolière qui dépasse les soixante élèves et qui peut s'élever au delà de cent. Les enfants sont déjà tellement entassés qu'il leur est impossible de faire le plus léger mouvement, de quitter leurs places sans déranger toutes les tables [...] (Archives départementales des Côtes d'Armor)".

En 1878, le nombre d'élève a doublé puisqu'il s’élevait entre 110 et 120 garçons. Malgré cela, la situation n'avait pas évolué : la classe était située au rez-de-chaussée, alors que le logement de l'instituteur et la mairie, retranchée dans un cabinet de 4 m2, se partageaient l'étage. A cette date, le terrain pour la construction d'une nouvelle école était déjà acheté par la commune, mais elle manquait de moyens pour commencer les travaux.

Les travaux ne purent débuter qu'en 1882. Le projet prévoyait la construction d'un bâtiment servant à loger l'instituteur, à accueillir la mairie ainsi que trois salles de classes, pour un coût total de 19 000 fr.

Les plans furent dressés par l'architecte L. Urvoy de Lannion et les travaux conduits par Joseph Geffroy, entrepreneur à Lanmérin. Deux entreprises seulement répondirent à l'appel d'offre, dont M. Geffroy.

Les travaux de la nouvelle mairie-école furent terminés en 1883 et définitivement réceptionnés au mois de juin 1885.

Période(s) Principale : 4e quart 19e siècle , daté par source
Secondaire : 1er quart 21e siècle , (?)
Dates 1883, daté par source
1884, daté par source
1885, daté par source
Auteur(s) Auteur : Urvoy L., architecte, attribution par source
Auteur : Geffroy Joseph, maître d'oeuvre, attribution par source

Le bâtiment construit à la fin du 19e siècle est de plan dit en "L". Il faut cependant distinguer le bâtiment principal à un étage à usage d’habitation) orienté vers le sud, de l'aile en retour d'équerre.

Vers le sud, bâtiment d'habitation de type ternaire où les ouvertures de la façade s'organisent en trois travées équidistantes et symétriques. Les fenêtres - rectangulaires et de grandes dimensions -, arborent chacune un linteau droit. Le rez-de-chaussée est réparti pour moitié entre l'habitation de l'instituteur, à gauche du couloir de distribution central, et les bureaux de la mairie sur la droite. En plus de l'étage, destiné à accueillir l’appartement de l'instituteur, le bâtiment est doté de combles à surcroît, accessibles par un escalier de distribution tournant.

L'aile nord accueille trois salles de classes. Elle est ouverte par de grandes fenêtres à linteau droit donnant sur la rue. Si l'on se réfère au plan de 1881, on constate que le projet initial a été révisé : alors que sur le plan l'aile est doté de deux portes et quatre fenêtres, elle est aujourd'hui percée de quatre portes et de cinq fenêtres. Celles-ci sont plus larges que les ouvertures donnant sur l'est, et forment un arc surbaissé par des claveaux longs, reliés en partie haute de l'arc par une agrafe. La dernière salle de classe, située la plus au nord, possède une cheminée.

L'édifice a été construit grâce aux deux matériaux dominants à Rospez : le schiste, ou grès-schisteux, et le granite. Le premier pourrait provenir de carrières situées à proximité du manoir de Squivit et de la route reliant Lannion à Tréguier, ou de carrières situées près du bourg de Tonquédec. Quant au granite gris, il fut extrait de l'Ile Grande ou de Caouënnec-Lanvézéac situé au sud immédiat de Rospez.

L'école a été agrandie par plusieurs avancées en béton disposées en quinconce ouvertes par des grandes baies vitrées orientées vers l'ouest.

Murs schiste moellon enduit
granite pierre de taille
Toit ardoise
Plans plan régulier en L
Étages 1 étage carré, comble à surcroît
Couvrements
Élévations extérieures élévation ordonnancée
Couvertures
Escaliers escalier dans-oeuvre : escalier tournant
Statut de la propriété propriété publique