Logo ={0} - Retour à l'accueil

Lotissement concerté dit lotissement de Trestrignel (Perros-Guirec)

Dossier IA22006148 inclus dans Quartier de Trestrignel (Perros-Guirec) réalisé en 1999

Fiche

Œuvres contenues

Appellationsdit lotissement de Trestrignel
Parties constituantes non étudiéeshôtel de voyageurs, croix de chemin, garage, tennis, maison
Dénominationslotissement concerté
Aire d'étude et cantonCôte de Granit Rose - Perros-Guirec
AdresseCommune : Perros-Guirec
Lieu-dit : Trestrignel
Adresse : rue de, Thomé, rue, Du-Pré-de-Saint-Maur, rue du, Belvédère, chemin de, Costenno, rue, Maurice-Denis, boulevard de, Trestrignel, rue du, Kern, rue de, Senonnes, boulevard, Clémenceau, chemin de la, Messe, rue
Kléber
Cadastre : ?

Vers 1893, le Parisien René Du Pré de Saint-Maur se fait construire la maison Pen ar C'hastel à la pointe du Château (détruite), vraisemblablement par l'architecte Pierre-Henri Gélis-Didot invité en 1892 à dessiner les plans de la villa de Maurice Delestre à Trestraou. Vers 1894, la comédienne parisienne Marcelle Josset se fait construire la villa Silencio y Descanso par les architectes Pierre-Henri Gélis-Didot et Théodore Lambert. Deux villas sont donc déjà construites quand le 14 février 1895 est constituée à Paris la Société Civile des Terrains de Perros-Guirec par René Du Pré de Saint-Maur et Pierre-Henri Gélis-Didot. L'achat des parcelles situées autour de la plage ainsi que deux corps de ferme sont acquis à partir du mois de juillet, hormis les édicules défensifs (batteries, poudrière, guérite et corps de garde) qui appartiennent à M. Hiis, demeurant en Norvège. Les premiers lots sont vendus à Léon Warenghem, distillateur à Lannion, Louis Neumager banquier à Guingamp (Côtes-d' Armor), M. Bechambès. L'architecte Théodore Lambert, collaborateur de Gélis-Didot construit la villa Lann-Gueuc vers 1897, Marcelle Josset se fait construire la villa Frou-Frou la même année. En 1896 est inauguré le Grand Hôtel de Perros-Guirec, édifié en front de mer (détruit), un projet de casino n'a jamais été réalisé. En 1895-1896, les principales voies sont percées. Le chemin de la Messe, construit à cette époque, est prolongé vers le bourg après 1901. Une partie de l'actuel Boulevard Clémenceau, (route de la corniche), emprunte la voie percée en 1895. Les années suivantes, des chemins et escaliers reliant les diverses voies sont établis. En 1898 et 1899, le Tribunal Civil de la Seine prononce la liquidation judiciaire de la Société au profit de René du Pré de Saint-Maur qui devient unique propriétaire des 18, 50 hectares. En 1901, un plan du lotissement projeté est dressé par Pierre Botrel, architecte à Paris. Un cahier des charges est établi à Paris le 20 février 1902. Le lotissement d' origine comprend 263 lots de tailles et de prix divers. En 1901, deux lots sont vendus. La taille moyenne de la parcelle est de 582 m², la plus petite étant de 221 m², la plus grande, 1930 m². Le 25 juillet 1925, le lotissement est approuvé par un arrêté préfectoral et les voies sont introduites dans la voirie communale en 1926. Les premières villas sont construites sur les hauteurs de Trestrignel, puis le comblement des parcelles se fait très lentement. De 1925 à 1939, la plupart sont construites sur le coteau ouest et en fond de cuvette. Le comblement est opéré au 4e quart du 20e siècle, en fond de cuvette et sur le coteau est. Certaines parcelles demeurent de nos jours inoccupées. Réalisations des architectes Henri Menet, Robert Vitasse et James Bouillé.

Période(s)Principale : 4e quart 19e siècle
Secondaire : 20e siècle
Dates1896, daté par source, daté par travaux historiques
1902, daté par source
Auteur(s)Auteur : Menet Henri architecte attribution par analyse stylistique
Auteur : Lambert Théodore architecte attribution par analyse stylistique
Auteur : Gélis-Didot Pierre-Henri architecte attribution par analyse stylistique
Auteur : Botrel Pierre architecte attribution par analyse stylistique
Auteur : Vitasse Robert architecte attribution par analyse stylistique
Auteur : Bouillé James architecte attribution par analyse stylistique
Personnalité : Gélis-Didot Pierre-Henri commanditaire attribution par source
Personnalité : Du Pré de Saint-Maur René commanditaire attribution par source
Personnalité : Warenghem Léon propriétaire attribution par source
Personnalité : Neumager Louis propriétaire attribution par source
Personnalité : Delestre Maurice commanditaire attribution par source
Personnalité : Josset Marcelle commanditaire attribution par source
Personnalité : Hiis propriétaire attribution par source

Le lotissement, en amphithéâtre, possède des voies en surplomb les unes par rapport aux autres. L'hôtel de voyageurs (détruit), malgré sa position basse, domine la composition par sa position médiane où convergent les différentes voies. Le style des villas varie selon la période de construction au cours du 20e siècle. L'éclectisme, et l'historicisme caractérisent les réalisations du début du 20e siècle. Puis, vers 1910 l'utilisation de détails architecturaux (crossettes, niches, moellons de granite apparents) introduisent le style néo-breton qui se développe dans les années 1920 jusqu'à la veille de la Seconde Guerre mondiale. Après 1945, les constructions de style néo-breton ont leurs murs enduits mais reprennent les mêmes bases volumétriques qu'avant guerre.

Mursgranite
enduit
faux pan de bois
moellon
Toitardoise
Statut de la propriétépropriété privée

Annexes

  • Voir aussi enquête thématique régionale (patrimoine de la villégiature) - 1999 (Elisabeth Justome) : .

  • 20002200248X : Archives municipales de Perros-Guirec, T. 34, carton 273.

    20002200247X : Archives municipales de Perros-Guirec, T. 34, carton 273.

    19992200280X : Archives départementales des Côtes-d'Armor, 16 Fi.

    20002200719X : Archives départementales d'Ille-et-Vilaine, 6 Fi.

    20002200720X : Archives départementales d'Ille-et-Vilaine, 6 Fi.

    20002200697X : Archives départementales d'Ille-et-Vilaine, 9 Fi 209.

    20002200708X : Archives départementales d'Ille-et-Vilaine, 9 Fi 262.