Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Les sites archéologiques sur la commune de Trébeurden

Dossier IA22007782 réalisé en 2007

Fiche

Aires d'études Communes littorales des Côtes-d'Armor
Dénominations site archéologique
Adresse Commune : Trébeurden

Trois ensembles mégalithiques ont été classés dans la commune : le dolmen de Lan-Kerellec, autrefois de "Ti-Lia", entourés de menhirs rangés par ordre de taille, classé MH le 4 août 1916 ; l'allée couverte de l'Île Milliau (parcelles C 7 et C 10), classée MH le 27 mars 1961 ; l'allée couverte, avec dalles gravées, et le menhir de Praojou-Menhir (parcelle A 150p), datable du 3ème millénaire AV. J.-C., classé MH le 23 janvier 1956. Un autre menhir est situé à l'ouest de l'allée couverte de Prajou-Menhir dans le marais. Il nous faut préciser que Praojou Menhir signifie "Pierre des Champs" en breton, que "Peulven" signifie "Pierre debout", et que "an dollven" signifie "la table de pierre". Nous avons aussi repéré : - le menhir et la sépulture mégalithique de Bonne-Nouvelle (hauteur : 3, 70 m) - le menhir de Trovern - le menhir de Milin-ar-Lan (h : 1, 30 m, la : 1, 05 m) - le menhir de Toëno et son jumeau couché (h : 1, 90 m) - le menhir de Kerariou (h : 2, 10 m) - le menhir de Run ar gam (h : 2, 90 m, la : 1, 85 m) - les menhirs de Véades (la vieille dame priant et son jumeau couché, h 4, 55 m x la 1, 80 m) et de Trovern-Bras. De nombreux autres monuments mégalithiques sont présents sur le territoire de la commune. Il faut remarquer que ces monuments furent parfois détournés de leur fonction d'origine, funéraire pour les dolmens ou allées couvertes, reconverties en abri de fortune, ou comme pour celle de Milliau, qui a servi de lieu de rangement pour les outils du fermier de l'île, à la fin du 19ème siècle. Certains monuments ont été appropriés par des privés ou déplacés comme le dolmen de Lan Kerellec, en un lieu appelé Ti-Lia. Les fouilles entreprises à l'Île Milliau par l'ARSSAT permettent de d'établir l'aménagement d'un campement gaulois sur cette île. D'anciennes salines (technique d'évaporation de l'eau de mer ou saumure par chauffage dans des grands augets) furent aussi découvertes par le professeur Pinot en 1967 sur le gisement de Trozoul. Les briquetages découverts sur la côte trégorroise, sont au nombre de neuf entre Trébeurden et Plougrescant.

Période(s) Principale : Paléolithique
Principale : Néolithique
Principale : Gallo-romain

L'allée couverte de l'île Milliau mesure environ 12 mètres de long sur 2 mètres de large, orientée sud-ouest. Il est constitué de six blocs énormes de pierre de granite d'un côté et cinq de l'autre, recouvert à l'origine de cinq pierres, trois actuellement. L'extrémité du monument funéraire s'est affaissée. L'allée couverte de Prajou Menhir à Notenno, près de l'Île Grande, mesure environ 15 mètres de long, et est constitué de de deux rangées de pierres parallèles, douze d'un côté et une dizaine de l'autre, surmontées de sept dalles. Divers motifs apparaissent en gravure notamment des paires de seins symbolisant la déesse mère, la reproduction d'armes, de poignards dits "chypriotes" ou peut-être simplement des fers de lance.

Décompte des œuvres repérées 9
étudiée 1

Annexes

  • 20062209980NUCB : Direction départementale de l'Equipement (Côtes-d'Armor)

    20062209894NUCB : Collection particulière

    20062209951NUCB : Archives départementales des Côtes-d'Armor, 16 Fi.

Références documentaires

Bibliographie
  • FREMINVILLE Chevalier de. Côtes du Nord. In Antiquités de Bretagne. Edition G. de Montfort.

  • MARCHAT A, LE BROZEC Michelle. Les mégalithes de l'arrondissement de Lannion. Patrimoine archéologique de Bretagne. Rennes : ICB, Laboratoire d'Anthropologie Université Rennes I, 1991.

  • PINOT, Jean-Pierre. Rapport sur l'évolution du littoral autour de la Baie de Lannion et sur la côte de Granit Rose, SMVM de la baie de Lannion. Brest : Laboratoire de Géographie de la Mer, UBO, 1993.

Périodiques
  • GIOT, P. R. Présence de gravures sur l'allée couverte de Prajou-Menhir en Trébeurden. In Mémoires de la Société Préhistorique française, Saint-Brieuc, 1955.

    p. 522-523-583.