Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Les moulins sur la commune de Plougonven

Dossier IA29131783 réalisé en 2015

Fiche

Le réseau hydrographique dense sur la commune de Plougonven a facilité l’implantation de nombreux moulins à eau, notamment sur les rivières de Tromorgant et du Jarlot, en limites communales avec Plouigneau, Lannéanou, le Cloître et Plourin. La carte de répartition des différents anciens moulins nous montrent également une implantation sur les affluents du Jarlot, qui parcourent la commune du nord-ouest au sud-est, correspondant à d’anciens moulins seigneuriaux (moulins des manoirs de Gaspern, Mézedern, Kerloaguen, du Cosquer, de la Tour).

D’après Christian Millet et Daniel Sannier (Le paysan breton en sa demeure, Trégor finistérien), la commune de Plougonven a compté jusqu’à 30 moulins à eau, repérés à partir du cadastre napoléonien de 1838, et un moulin à vent. Limite communale avec Plouigneau et Lannéanou à l’est, le Tromorgant comptait à lui seul 14 sites de moulins à eau sur Plougonven, dont 11 semblent avoir été en activité au 19e siècle, auxquels on pourrait rajouter les 9 moulins en activité sur Plouigneau et Lannéanou en 1838 sur la même rivière. A l’ouest de la commune, le phénomène est identique sur le Jarlot, qui comptait 3 moulins à eau côté Plougonven, et 4 côté Plourin et le Cloître en limite communale avec Plougonven.

Des 30 moulins à eau de la commune, seuls 24 étaient encore en activité au milieu du 19e siècle, et seulement cinq nous sont parvenus jusqu’à aujourd’hui, encore s’agit-il d’édifices remaniés. Seul le moulin Rabat, transformé en minoterie au début du 20e siècle a conservé sa machinerie et son bief. Le moulin Compézou, transformé en étable dans les années 1960, a été réhabilité en maison, tout comme les moulins de Guernarhant, Kerstrad et Kerloaguen.

Des vestiges de biefs subsistent encore aux emplacements des moulins de Troglos, Quérelou et de Mézedern. A l’ouest du manoir du Cosquer, des vestiges de biefs et de barrage sont également encore visibles. Si l’on retrouve des ruines envahies par la végétation aux anciens moulins de Troglos, Dinan et Mézedern, tous les autres moulins existant ont disparu.

Aires d'études Parc Naturel Régional d'Armorique
Dénominations moulin, minoterie, bief
Adresse Commune : Plougonven
Période(s) Principale : 18e siècle, 19e siècle, 20e siècle

Références documentaires

Bibliographie
  • MILLET, Christian. SANNIER, Daniel. Le paysan breton en sa demeure. Trégor finistérien. Morlaix, Skol Vreizh, 2013, 160 p.