Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Les moulins sur la commune de Ploubazlanec

Dossier IA22010924 réalisé en 2008

Fiche

Aires d'études Bretagne
Dénominations moulin
Adresse Commune : Ploubazlanec

La datation des oeuvres repérées est comprise entre le 17ème siècle et le 18ème siècle. 3 oeuvres ont été repérées, parmi lesquelles le moulin à vent de Goperec daté de l'année 1762 et celui de Crech-Baellan de l'année 1767 (datation par travaux historiques : dates portées sur les édifices d'après Gordon Carter). Ces édifices sont tous privés et désaffectés. Trois moulins ont été étudiés : Gopérecq, Loguivy et Kerarzic. Le moulin à vent de Lannevez (ou de Gopérecq) est daté de 1762. Il est en mauvais état aujourd'hui. Le moulin à vent de Crec'h Baëlan ou de Loguivy porte la date de 1767 et l'inscription 'M.Q.' Il était déjà 'ruiné' en 1832. Le moulin de Kerarzic, encore appelé moulin de Kerpalud, est du type 'petit pied' comme les autres moulins de la commune (Gopérecq). Il est daté au moins de la fin du 18ème siècle. Il est peu visible, caché par la végétation et en ruine. Il existait davantage de moulins à vent sur le territoire de la commune entre le 17ème et le 18ème siècle. La carte de l'Isle de Bréhat réalisée par Collin en 1666, relève trois moulins à vent alignés le long de la côte Nord des anciennes paroisses de Lannevez et de Perros Hamon en Ploubazlanec, servant d'amers pour la navigation. Le 'Petit Atlas' de Belin de 1764, situe seulement deux moulins à Lannevez et à Kerlo'ch-Du. La carte de Cassini de 1815, en montre quatre (à vent) et un seul à eau (en limite de Plounez), que nous retrouvons sur le cadastre de 1832. Il ne reste plus que quelques pierres du moulin Neuf de Kerlo'ch-Du ('Pontryvon' ou 'Pontirou'), sur la parcelle de 'Park Vilin. Le moulin de Perros Hamon ', dit 'moulin à vent de la Pitance', se trouvait en flanc de coteau de Pors Even, disparu aujourd'hui 1794). Le moulin à vent de l'Arcouest, situé au-dessus de la chapelle de la Trinité ('Crec'h Guy') a été démoli en 1885.

Période(s) Principale : 3e quart 18e siècle
Principale : 4e quart 18e siècle

Ces trois moulins sont à l'état plus ou moins de ruines, en particulier les moulins de Loguivy et de Kerarzic. Le moulin de Gopérecq a conservé ses murs maçonnés et représente le seul bâtiment que la végétation n'a pas complètement envahi. Ces trois édifices ont perdu leur charpente et leur couverture. Ces moulins sont construits sur le même modèle : tour ronde en pierre de taille, 'à grosse tête et petit pied'. Les moulins de Lannevez et de Kerarzic mesurent 5, 40 mètres de diamètre extérieur avec des murs de 0, 95 mètre d'épaisseur et une hauteur d'environ 10 mètres. Ils ont un encorbellement avec corbeaux alternés. Le moulin à vent de Loguivy est plus trapu et plus petit : 4, 90 mètres de diamètre hors tout des murs plus épais (1, 10 mètre), avec un encorbellement continu. Ces moulins ont tous perdu leur charpente et les tours sont évidées, sauf le moulin de Loguivy qui a conservé quelques marches de son escalier.

Typologies moulins à vent dits à 'petit pied' et à encorbellement
Murs granite
moellon
pierre de taille
Décompte des œuvres repérées 3
étudiés 0

Annexes

  • Les moulins de l'ancienne paroisse de Perros-Hamon en Ploubazlanec : (texte rédigé avec le concours de Chris Gibbings)

    AD 22, 6 M 926. Les statistiques de 1810 relèvent le moulin à vent de Perros-Hamon. Les statistiques de l'année 1848 relèvent le moulin vent de Notre Dame de Perros-Hamon, dont le meunier est François Le Goaster avec ses filles. Gordon Carter, historien local, indique dans son ouvrage sur Ploubazlanec que le moulin à vent de Perros Hamon aurait disparu en l'An II (1793-1794). Il se trouvait à flanc de coteau, au-dessus de Pors Even.

    Dans le journal local 'La Presse d'Armor' daté du 17 août 1988, Gordon Carter cite l'existence en 1830 de deux moulins à vent (selon la carte des ingénieurs hydrographes). L'un était proche du fond de l'impasse Pierre N'Aland, à mi chemin entre le bourg et la chapelle. Il est en effet inscrit au cadastre de 1832. La carte marine de cette époque le désigne sous le nom de 'Moulin de Péros Ouest de Goaster' et la tradition orale sous l'appellation de 'milin Islande', parce que les Islandais y livraient leur grain. Le second moulin est situé par les ingénieurs à l'Est du pilier de la Vierge et porte la dénomination 'Min Est de Goaster'.

    AD 22, 1 Q 1/6. En 1794-95, dans le cadre la vente des biens nationaux d'origine ecclésiastique, en date du 16 Brumaire et du 14 Frimaire An 3, le moulin à vent de la Pitance, dépendant de l'abbaye de Beauport, est acquis par les époux Rousseau. Il est précisé que le moulin à vent avec ses tournants, moulants et autres ustensiles, cerné d'un terrain servant en partie de tour à la queue ou arbre contenant un fond plat et 3/4 cordes, ayant servitude par un bout de chemin tirant vers le midi à un autre chemin qui conduit à l'église de Perros.

    AD 22, B 90. Le moulin à vent Neuf ou Poutivon est cité en 1704.

    AD 22, 1 E 3535. 4 février 1784. Chemin du moulin Neuf de Pontyvon à la fontaine du Billier.

    AD 22, 1 E 2549. Le moulin à vent de Pontirou est cité dans une vente datée du 1er juillet 1744 dans la paroisse De Perros-Hamon, seigneurie de Ploubazlanec.

    AD 22, 2 C 4691. 27 novembre 1789, bail à Yvonne Le Gallou, 1801, d'une durée de 9 ans, moulin à vent de Poulivont.

    AD 22, 3 E 27/38. 7 mai 1784. bail consenti par Michel Le Ballon et Noëlle Guezou, son épouse, meuniers et ménagers à Paimpol, paroisse de Plounez, pour 9 ans. Cette pièce d'archive indique aussi le baillage du moulin à vent de la Lande de Kerarzic.

    Le moulin à vent de Kerarzic ou de Keratry est indiqué sur le plan de l'Isle de Bréhat par Pierre Collin, daté de 1666.

    AD 22, 6 M 926, 6 M 931. Les statistiques de 1810 et de 1848 citent le moulin de Kerarzic, cadastré en 1832 sur la feuille D2, parcelle 773 (lande de Kerhou). On le trouve édité en carte postale vers 1900 à l'état 'complet' mais désaffecté et en mauvais état selon les parties. Cet édifice à encorbellement est envahi par la végétation en 1971, la tour est vide (Gibbings). Il est, à cette époque, la propriété de M. de Jézincourt. En 2002, la tour était encore entière mais complètement envahie par la végétation. C'est encore le cas aujourd'hui où le moulin continue à se dégrader par les hauts.

    1 E 3585. Le moulin à vent de Lannevez est affermé en 1681 à François le Hergarat et Marie Le Quefflec pour un an. En 1786, il appartenait à Jean Armez.

    AD 22, 6 M 927-931.Le moulin à vent de Lannevez ou de Gopérec ('Le vieux poirier') cadastré sur la feuille n° 1, parcelle 602 en 1832, est pris en compte dans les statistiques de 1848.

    S Suppl. 254. Plan levé en 1830-31, montrant le moulin de Lannevez et celui de l'Arcouest (près de la pointe de la Trinité, sans toit ni ailes) et un moulin à vent près de la chapelle de Perros-Hamon.

    En 1971, sa tour à encorbellement est presque entière mais en mauvais état et envahie par le lierre (Gibbings). Il est débarrassé de la végétation en 2003, la maçonnerie est un peu consolidée, mais il se dégrade par les hauts.

    6 M 926-627-931. Le moulin à vent de Crec'h Baëlan ou de Loguivy est indiqué sur le plan de l'Isle de Bréhat, daté de 1666 par Pierre Collin. Les statistiques de 1810 et de 1848 citent le moulin, cadastré en 1832 sur la feuille E1, parcelle 107. Il porte la date de 1767, qui doit correspondre à l'achèvement de sa construction. Il est aujourd'hui en très mauvais état.

    S Suppl. 639. Un plan de la rivière de Pontrieux daté de 1868, montre le moulin à vent de Loguivy (sans ailes), le moulin à vent de Lannevez (ruiné).

    6 M 926-627-931. Les statistiques de 1810 et de 1848 citent le moulin à vent, appelé 'moulin Neuf', situé à Kerloc'h Du, situé sur le cadastre de 1832, sur la feuille F2, parcelle 1075. Ce moulin est jumelé avec celui de Lannevez en 1848. Il a aujourd'hui disparu.

    6 M 926-627-931. Les statistiques de 1810 et de 1848 citent le moulin à vent de l'Arcouest à Crec'h Guy en Larivoast, situé sur le cadastre de 1832, sur la feuille A unique, parcelle 147. Ce moulin a été détruit en 1885 par son dernier meunier.

    11 S 5 (4O) . Plan du moulin à vent de Loguivy au-dessus du port, en 1882.

  • 20082207438NUCB : Archives départementales des Côtes-d'Armor, 4 Num 1/25.

    20082207437NUCB : Archives départementales des Côtes-d'Armor, 4 Num 1/25.

    20082207436NUCB : Archives départementales des Côtes-d'Armor, 4 Num 1/25.

    20082207513NUCB : Collection particulière

    20082207512NUCB : Collection particulière

    20082207316NUCB : Collection particulière

    20082207944NUCB : Archives départementales des Côtes-d'Armor, S Suppl. Art. 97.

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Côtes d'Armor. 6 M 926-627-931. Le moulin à vent de Crec'h Baëlan ou de Loguivy est indiqué sur le plan de l'Isle de Bréhat, daté de 1666 par Pierre Collin.

  • AD Côtes d'Armor. 1 E 3585. Le moulin à vent de Lannevez est affermé en 1681 à François le Hergarat et Marie Le Quefflec pour un an.

  • AD Côtes d'Armor. 1 E 2549. Le moulin à vent de Pontirou est cité dans une vente datée du 1er juillet 1744 dans la paroisse de Perros-Hamon, seigneurie de Ploubazlanec.

  • AD Côtes d'Armor. 1 E 3535. 4 février 1784. Chemin du moulin Neuf de Pontyvon à la fontaine du Billier..

  • AD Côtes d'Armor. B 90. Le moulin à vent Neuf ou Poutivon, 1704.

  • AD Côtes d'Armor. 1 Q 1/6. 1794-95 : vente du moulin à vent de la Pitance, dépendant de l'abbaye de Beauport.

  • AD Côtes d'Armor. 6 M 926-931. Statistiques des moulins 1810 et 1848.

Bibliographie
  • CARTER, Gordon. Ploubazlanec. Revivre le passé des origines à la Grande Guerre. Morlaix : éditions du Dossen, 1987.

    p. 81
  • RIVALS, Claude (avec la collaboration de Chris Gibbings). Le moulin à vent et le meunier dans la société française traditionnelle. Ivry : Edition Serg, 1976.

  • SIMONNET, Gérard (avec la collaboration de Chris Gibbings). La France des moulins. Paris : Albin Michel, 1988.

  • THOMASSIN, Anastase. Pilote côtier, Côtes Nord de la France, troisième partie : Des Héaux de Bréhat au cap de la Hague. Paris : Challamel aîné, 1875.

    p. 224