Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Les manoirs et presbytère sur la commune de La Fresnais

Dossier IA35003550 réalisé en 1999

Des huit manoirs cités par Paul Banéat, en 1929, ne subsistent, transformés en fermes, que le manoir du Grand Pré Henry et le manoir de la Ville Brune. Fortement remaniés, ils présentent encore, outre le foncier constitué de grandes parcelles qui les entourent, quelques éléments distinctifs dans les formes architecturales : cheminée ou baies en pierres de taille.

A ces deux ouvrages, on peut ajouter le manoir de la Folleville, cité lui aussi par Ogée à la fin du 18e siècle dans son Dictionnaire historique et géographique de la province de Bretagne. Les manoirs de la Cour d'Aval, de la Cour Gouyon, de la Cour du Haut, de la Grande Cour et de Prépian semblent avoir été déclassés assez rapidement.

Le presbytère datant d'une période relativement récente, le 19e siècle, se distingue aujourd'hui comme la seule oeuvre de l'architecture domestique d'une certaine monumentalité.

Aires d'études Ille-et-Vilaine
Dénominations manoir, presbytère
Adresse Commune : Fresnais (La)
Période(s) Principale : 16e siècle
Principale : 19e siècle
Décompte des œuvres repérées 3
étudiées 0

Références documentaires

Bibliographie
  • BANÉAT, Paul. Le département d'Ille-et-Vilaine. Histoire, Archéologie, Monuments. Rennes : J. Larcher, 1927.

    tome II, p. 75-77 Région Bretagne (Service de l'Inventaire du patrimoine culturel)
  • OGÉE, Jean-Baptiste. Dictionnaire historique et géographique de la province de Bretagne. nlle éd. [1778-1780] rev. et augm. Rennes : Molliex, 1845.

    t. 1, p. 418