Logo ={0} - Retour à l'accueil

Les maisons et les fermes sur la commune de Bédée

Dossier IA35030293 réalisé en 2003

Fiche

Voir

Le recensement du patrimoine bâti, réalisé durant le mois de septembre 2003, a porté sur les ouvrages construits avant le milieu du 20e siècle. Ce dossier réunit l'ensemble des maisons ou des fermes documentées et illustrées individuellement. Ces édifices sont appréhendés dans une unité fonctionnelle où le logis de la ferme, par exemple, n'est pas séparable de ses parties constituantes. Ainsi, les puits, les fours ou d'autres parties agricoles ne sont pas traités à part.

Dans l'ensemble des 495 immeubles recensés par l'Insee en 1946, 209 maisons ou fermes ont fait l'objet d'un traitement individuel représenté en vert sur le plan annexé ou projetable sur d'autres fonds cartographiques, comme les tableaux d'assemblages des cadastres de 1810 et de 1844. Les demeures restantes dites maisons et fermes non documentées sont traitées collectivement, voir la rubrique Voir Aussi en bas de page.

Le premier groupe a fait l'objet d'une analyse morpho-fonctionnelle d'où il ressort que les fermes majoritairement construites en terre suivant la technique dite de la bauge réunissent, dans l'essentiel des cas, logement pour l'homme et espaces à usage agricole sous un même toit, et dans la majorité des situations, dans une disposition en rez-de-chaussée suivant un plan rectangulaire ; si l'étage existe, dans un tiers des cas, il est occupé par un premier niveau de grenier surmonté d'un deuxième dans le comble à surcroît. Bury, Montjardin ou les Haies du 17e siècle au 19e siècle sont des ouvrages exemplaires. Launay Haie ou la Rabine Boussin, plus tard, en limite du 19e siècle et du 20e siècle, sont exceptionnels par l'ampleur des bâtiments agricoles. Les maisons à étage habité sont, dans la majorité des cas, construites dans le bourg au cours des 19e et 20e siècles.

Des photographies en noir et blanc réalisées par Elisabeth Lemau, en 1972, dans le cadre du pré-inventaire des monuments, sous la direction de la Commission régionale de l'Inventaire, permettent pour bon nombre d'édifices de mesurer les évoluations qu'ils ont subies à la fin du 20e siècle ; ainsi quelques oeuvres remarquables, typiques de certaines formes d'habitats traditionnels, quelquefois rares aujourd'hui, comme au Comté, à la Touche, à la Ville Blanche ou à Boudemel sont maheureusement dénaturées par des rénovations radicales.

Aires d'étudesIlle-et-Vilaine
Dénominationsmaison, ferme
AdresseCommune : Bédée
Période(s)Principale : 17e siècle
Principale : 18e siècle
Principale : 19e siècle
Principale : 20e siècle
Décompte des œuvres repérées 230
étudiées 0

Références documentaires

Bibliographie
  • BARDEL, Philippe, MAILLARD, Jean-Luc. Architecture de terre en Ille-et-Vilaine. Rennes : Editions Apogée, Ecomusée du Pays de Rennes, 2002.

  • PETITJEAN, Marc.Constructions en terre en Ille-et-Vilaine. Collection Habitat et Paysages d´Ille-et-Vilaine. Rennes : Editions Apogée, 1995.

  • LEFRAND, Mélanie. L'habitat au XVIIIe siècle à Montfort et dans sa région. Mém. de maîtrise d'histoire, Rennes II, Université de Haute Bretagne, 2001.