Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Les maisons du 16e et 17e siècle sur la commune de Parigné

Dossier IA35130996 réalisé en 2013

Fiche

L'habitat des 16e et 17e siècles est relativement bien représenté sur le territoire de la commune de Parigné, qu'il s'agisse de simples fermes ou de manoirs, il représente environ 15% du bâti recensé. La plus vieille date retrouvée est 1626 à la Cornulais. L´habitat de cette époque se caractérise notamment par un toit long et pentu, des façades soignées en grand appareil de granite avec encadrements de baies portant un décor propre à l'époque c'est-à-dire portes surmontées d'une accolade et appuis de fenêtres saillants, des cheminées à corniches et hottes pyramidales, des fenêtres à coussièges. On retrouve ses caractéristiques à la Boulais, la Germondais, la Maison Neuve, Seye, la Rouxelais, Dohin, Passillé et Lande Marais ou la Forêterie.

D'autres maisons conservent seulement quelques vestiges de cette époque ou bien ont perdu leur fonction première d'habitation et ont été déclassées en dépendances. Ainsi, dans plusieurs villages se trouvent encore des vestiges de cette époque : principalement des ouvertures anciennes et des cheminées. A la Villeboeuf, on trouve sur deux maisons des ouvertures anciennes : porte en plein cintre et porte à accolade, au Pont : une avec porte en plein cintre et des ouvertures chanfreinées, au Mats, entre les deux maisons d'habitation actuelle, se trouve une étable qui était autrefois un logis, sa façade au sud n'a pas été modifiée, la porte la plus à l'est est gravée sur le linteau de la date 1655 précédée d'un D et suivi d'un B.

Le plan de base des logis de cette époque se compose pour une habitation modeste d´une pièce principale dénommée pièce à feu. On y accède par une porte basse, très souvent de forme cintrée, une petite fenêtre, souvent grillée, apporte la lumière. Sur un des murs pignons, du côté opposé à la porte, se trouve une cheminée monumentale en granite. Cette cheminée, peut être simple ou chargée de moulures et de sculptures (visages, motifs géométriques...). Dans la commune, les bâtiments construits au 17e siècle présentent des caractéristiques proches de ceux construits au 16e siècle. Les encadrements de baies présentent toutefois un décor moins varié et les portes ne sont plus surmontées d'accolades ; il s'agit plutôt de portes en plein cintre.

La partie exploitation se trouve quelquefois située à côté de la pièce principale, c´est une petite pièce qui peut servir d´étable ; la porte extérieure qui donne accès à ce local est toujours plus petite que celle de la pièce à vivre. Il y a également des maisons plus importantes où le plan devient plus complet. Ainsi, on distingue à l´étage une fenêtre décorée de moulures, c´est la chambre du haut ou parfois la pièce de vie quand le rez-de-chaussée est occupé par une dépendance. On accède à ces pièces soit par un escalier droit ou à vis situé dans la pièce principale, soit par un escalier extérieur. La façade principale orientée sud fait l´objet du décor porté. Pour les bâtiments les plus riches, la pierre est taillée et bouchardée. Cette apparence se décline d´abord sur la façade principale et ensuite, selon les moyens, sur les autres faces, mais dans la plupart des cas, les autres murs sont composés en moellon.

Aires d'études Pays de Fougères
Dénominations maison
Adresse Commune : Parigné