Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Les maisons à escalier extérieur de la commune de Chauvigné

Dossier IA35049528 réalisé en 2012

Fiche

Différents exemples significatifs et représentatifs des maisons à escalier extérieur sont visibles sur la commune de Chauvigné, à savoir cinq maisons situées dans le village et sept maisons situées en campagne. Ces exemples permettent de mettre en évidence un mode de construction que l'on retrouve régulièrement sur le Pays de Fougères. La plupart des maisons à escalier extérieur de Chauvigné ont été construites entre le début du 17e siècle et le début du 20e siècle. La mise en œuvre des matériaux de construction est variée : certaines maisons sont composées de moellon et d'autres de pierre de taille, avec ou sans chaînage d'angle. L'emploi du granite est attesté sur tous ces bâtiments. L'ardoise, sauf, sur deux maisons du village, est systématiquement employée comme matériau de couverture. Les éléments caractéristiques des bâtiments édifiés au 17e siècle sont les chanfreins situés autour des ouvertures et la couleur ocre-marron du granite.

Jusqu'à l'ouverture des carrières de granite au cours du 19e siècle, la pierre était extraite en surface. Ainsi, le passage du temps et les éléments naturels ont altéré la couleur du granite, lui donnant une couleur marron. Extrait en profondeur, le granite présente une couleur bleue-grise car il n'a subi aucune altération. On reconnaît les constructions postérieures à l'ouverture des carrières de granite à la couleur de la pierre.

On remarque que la majorité des maisons à escalier de Chauvigné ont été édifiées au 19e siècle. En effet, certains éléments tels que les pierres de taille taillées mécaniquement et la couleur bleue du granite nous permettent d'avancer ces datations. L'aspect lisse et régulier des façades est également mis en avant. L'organisation de ces bâtiments témoigne de la vie domestique. Les maisons sont composées de deux, voire dans certains cas, de trois niveaux. On trouve au rez-de-chaussée un cellier ou une étable et un logis au premier étage parfois surmonté d'un grenier. Le rez-de-chaussée n'a pas de communication interne avec la pièce située au premier étage. Seul l'escalier extérieur, qui offre un aspect dynamique et monumental à la construction, permet d'accéder à l'habitation située à l'étage. Il favorise la séparation des fonctions. En effet, alors que l'étable et le logis communiquent dans la plupart des fermes modestes, la cohabitation entre les hommes et le bétail est ici supprimée.

Aires d'études Pays de Fougères
Dénominations maison, ferme
Adresse Commune : Chauvigné
Période(s) Principale : 17e siècle
Principale : 18e siècle
Principale : 19e siècle
Toits ardoise
Murs granite
brique
moellon
pierre de taille
Décompte des œuvres repérés 12
étudiés 0

Références documentaires

Bibliographie
  • Le patrimoine des communes d'Ille-et-Vilaine. Paris : Flohic Editions, 2000. (Le patrimoine des communes de France).

    p. 54