Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Les espaces littoraux remarquables (Plestin-les-Grèves)

Dossier IA22003459 réalisé en 2004

Fiche

Dénominations front de mer
Aire d'étude et canton Communes littorales des Côtes-d'Armor - Plestin-les-Grèves
Adresse Commune : Plestin-les-Grèves

La surface totale des sites littoraux remarquables sur la commune de Plestin-les grèves est de 859 ha 33, avec les caractéristiques suivantes : - La vallée du Yar (90 ha 15) : zone boisée proche du rivage, d'intérêt paysager, botanique et faunistique, mais mal exploitée (zone de préemption). Vocation et gestion proposées : protection, ouverture modérée au public, maintien de l´espace boisé et de l´intérêt piscicole, gestion écologique. - Le Grand Rocher (70 ha 07) : landes, dune, zone boisée proche du rivage, concentration naturelle d´espèces (chauves-souris), partie naturelle du site classé, accident géologique remarquable. Patrimoine culturel (légendaire), zone de préemption départementale pour partie. Vocation et gestion proposées : ouverture au public, conservation paysagère et biologique, extension du site classé à l'est du site actuel, gestion biologique adaptée à l´ancienne sablière. - Coteau de Saint-Efflam (106 ha 41) : landes côtières, falaises et abords, zone boisée proche du rivage, intérêt paysager, agriculture, boisements et habitat diffus, zone de préemption. Vocation et gestion proposées : conservation paysagère et biologique, ouverture mesurée au public, maintien de l´agriculture (pâturage en fond de vallon), préservation des boisements. - La Lieue de Grève (378 ha 29, tout en DPM) : estran sabo-vaseux, concentration naturelle d´espèces, frayères, nourrisseries, participation à l´équilibre général de la baie de Lannion, intérêt paysager, prolifération d´algues vertes, pêche à pied et activités nautiques. Vocation et gestion proposées : conservation des équilibres biologiques, arrêt des extractions, maîtrise de la qualité des eaux des bassins versants. - Falaises de l´Armorique (84 ha 50 dont 61 ha 88 en DPM) : landes côtières, falaises et abords, estran, partie naturelle de cap, formations géologiques, gisements minéraux, intérêt paysager et géologique exceptionnel, urbanisation périphérique et artificialisation du site (parkings), propriété départementale (pour partie), zone de préemption (pour partie), domaine public maritime (pour partie). Vocation et gestion proposées : conservation paysagère, maintien des formations géologiques, ouverture au public, éviter l´artificialisation (notamment les plantations), publicité modérée du site minéralogique. - Vallon de Sainte-Barbe (10 ha 28) : zone boisée proche du rivage, partie naturelle d´estuaire, intérêt paysager, patrimoine culturel du littoral, bon état général du bocage. Vocation et gestion proposées : maintien du bocage, préserver les abords, rigueur dans le choix des essences végétales. - Estuaire du Douron (119 ha 63 dont 44 ha 39 en DPM) : un écosystème complet, falaises et abords, zone boisée proche du rivage, partie naturelle d´estuaire, vasières, prés salés (au niveau de Roc'h Hervé), praires humides en amont, prairies pâturées (fonds de vallée au-delà de Pont-Menou), concentration naturelle d´espèces (saumon atlantique, anguille, truite, frayères), propriété départementale (pour partie), zone de préemption (pour partie) et domaine public maritime (pour partie). La vallée du Douron, élargie à une frange bocagée fait figure de conservatoire d'espace naturel de qualité, très peu aménagé par l'homme. Vocation et gestion proposées : maintien de l´activité agricole dans la partie alluviale amont, maintien des feuillus existants (éviter les friches et les boisements de résineux), maintien des noyaux bocagers, adaptation du parcellaire aux cultures, extension de la zone de préemption. 12 circuits balisés et entretenus, totalisant près de 84 km de chemins de randonnée, sillonnent la vallée du Douron, avec une charte de qualité (GR 34 et GR 380). La vallée du Douron se prête à un aménagement touristique léger en raison de la sensibilité des espèces et des milieux qu'elle abrite, de la faible pression anthropique. La qualité de ses paysages et même le relief assez accentué contre-indiquent tout excès en la matière. Les sentiers le long de la vallée estuairienne, des vallons littoraux, des coteaux et des falaises, en bord de grève, permettent tout à la fois une découverte de la variété des paysages, du patrimoine bâti qui lui est associé (manoirs, ponts, fontaines, chapelles), de l'activité humaine qui s'y est développée (sylviculture, agriculture, pêche).

Période(s) Principale : 20e siècle

Les sites littoraux remarquables de la commune de Plestin-les-Grèves méritent d'être étudiés du point de vue ethno-écologique et ethno-archéologique. Ils méritent d'être protégés. La proximité des villes-stations touristiques de Plestin et de Locquirec, ainsi que l'habitat diffus sur toute la zone, exacerbent les pressions foncières sur les sites. La qualité naturelle et culturelle des milieux permet aussi de penser à une valorisation pédagogique de ces espaces littoraux.

Statut de la propriété propriété du département
propriété de la commune

Annexes

  • Première tentative de poldérisation de la Lieue de Grève et de fixation des dunes au Moyen-Age

    En 1086, l'évêque de Tréguier fit appel, avec l'assentiment de Geffroy, duc de Bretagne, aux Bénédictins du Mont-Saint-Michel pour s'installer à l'embouchure du ruisseau Kerdu, afin de poldériser la Lieue de Grève. Ils purent avoir des droits en échange sur le Grand Rocher et les parties attenantes (charte de 1086). Ils fixèrent les dunes pour le pacage, qui furent submergées plus tard par la grande marée de 1883. Les moines créèrent la paroisse de Saint-Michel (chapelle Notre-Dame-de-Lancarré). Cependant, ils furent opposés en procès par le recteur de Plestin Guyomard qui repris la chapelle en 1261.

  • 20042206572NUCB : Service des Espaces Naturels (CG22)

    20042206574NUCB : Service des Espaces Naturels (CG22)

    20042206581NUCB : Service des Espaces Naturels (CG22)

    20042206580NUCB : Service des Espaces Naturels (CG22)

    20042206579NUCB : Service des Espaces Naturels (CG22)

    20042206578NUCB : Service des Espaces Naturels (CG22)

    20042206577NUCB : Service des Espaces Naturels (CG22)

    20042206576NUCB : Service des Espaces Naturels (CG22)

    20042206575NUCB : Service des Espaces Naturels (CG22)

    20042206573NUCB : Service des Espaces Naturels (CG22)

    20042206571NUCB : Service des Espaces Naturels (CG22)

Références documentaires

Bibliographie
  • DIREN BRETAGNE, OUEST-AMENAGEMENT. Les espaces littoraux remarquables des Côtes d'Armor. Rennes : DIREN Bretagne, 1998.

  • BOUTOUILLER, Jean, GOUAISLIN, Maurice, LE DEUNF, Roger, ROIGNANT, Jacques, THIRIOUX, Isabelle. Le Douron et Toul an Héry. Plestin-les-Grèves : Centre culturel de Plestin-les-Grèves, 1998.

    p. 119-235
  • IGN. Carte IPLI : usage du sol, Côtes du Nord, Lannion. Paris : IGN, 1982.

  • LUCAS, Désiré. Histoires et légendes de la Lieue de Grève. Plestin-les-Grèves : Centre culturel de Plestin, 1986.

  • PEREZ, Joseph. Plestin, 3000 ans d´histoire. Pédernec : Copie 22, 1980.