Logo ={0} - Retour à l'accueil

Les captages d'eau de la ville de Tréguier, Pen ar Stang (Camlez)

Dossier IA22133104 réalisé en 2016

Fiche

Avec l'invention de la machine à vapeur entre la deuxième moitié du 19e siècle et la première moitié du 20e siècle, les villes, les activités artisanales et les industries ont un besoin croissant d'eau potable. Des travaux d'adduction, de distribution et de filtration d'eau ont donc lieu dans les communes. Les sources d'eau ne se trouvent pas forcément sur le territoire des villes ce qui oblige à créer de nouveaux réseaux d'eau. La ville de Tréguier s'est ainsi servie de fontaines situées dans d'autres communes du Haut-Trégor. Trois d'entre elles approvisionnent Tréguier en eau : Plouguiel par le captage de Créven, Minihy-Tréguier par le captage de Kernévec, et Camlez. Construit entre 1610 et 1625, l'aqueduc du Guindy à Plouguiel, constitué de 8 arches en plein-cintre, alimentait la ville de Tréguier dès le 17e siècle.

Dénominationsréservoir
Aire d'étude et cantonSchéma de cohérence territoriale du Trégor - Tréguier
AdresseCommune : Camlez
Lieu-dit : Pen Ar Stang

A Camlez, les travaux d'adduction d'eau visant à alimenter la ville de Tréguier sont réalisés en 1907 sous la conduite de M. Bernard, ingénieur civil à Paris. L'eau est alors pompée depuis deux fontaines de Camlez situées dans les hameaux de Kerhuel et Kerlambert. Installé à Pen Ar Stang, un regard de captage effectue la jonction entre les canalisations des captages de Kerhuel et Kerlambert. Ce dernier est placé dans le prolongement d'un ancien lavoir et d'une fontaine tous deux alimentés par un ruisseau. Long d'environ six kilomètres pour 13 mètres de dénivelé, ce réseau achemine l'eau de Camlez jusqu'au château d'eau construit dans le quartier Saint-Michel de Tréguier (les sources de Kerhuel et Kerlambert sont à 75 mètres d'altitude, l'arrivée d'eau de Saint-Michel à 58 mètres d'altitude).

Dans les années 1950, c'est jusqu'à 200 mètres cube par jour qui est expédié de Camlez à Tréguier. Au milieu des années 1970, les captages de Camlez sont abandonnés au profit d'une usine de traitement des eaux situés à Plouguiel.

Période(s)Principale : 1er quart 20e siècle

Regard de captage en maçonnerie de granite aménagé à Pen Ar Stang. De forme rectangulaire d'1,70 mètre de long sur 3 mètres de large, il présente une excroissance longue de 90 centimètres sur 1,50 mètre de large pour un diamètre de 60 centimètres. Il effectue la jonction entre les canalisations des captages de Kerhuel et Kerlambert à Camlez.

Mursgranite moellon

Références documentaires

Bibliographie
  • mémoire d’eau à Tréguier de 1610 à nos jours, 2010.